Sports

Rugby
/ Le Sdus passe Noël au chaud

En s’offrant le dauphin beauvaisien dimanche 8 décembre (37-33), le Sdus a conforté sa place sur le podium de sa poule de Fédérale 2. Le retard au classement sur son adversaire du jour s’est ainsi réduit de huit à cinq points. Ce qui laisse Saint-Denis encore en course dans la lutte aux deux premières places directement qualificatives pour les seizièmes.
e Sdus a conforté sa place sur le podium de sa poule de Fédérale 2. © Benoît Jacquart
e Sdus a conforté sa place sur le podium de sa poule de Fédérale 2. © Benoît Jacquart

On les croyait un temps intouchables, les deux favoris de la poule 1 de Fédérale 2. Marcq-en-Barœul (1er, 43 pts) et Beauvais (2e, 41 pts) semblaient s’échapper en duo tandis que le Sdus s’installait au troisième rang. Mais ce week-end le leader a concédé le nul à Courbevoie (20-20) tandis que Saint-Denis a fait chuter (37-33) Beauvais. Le dauphin ne compte plus que cinq points d’avance sur Saint-Denis (3, 36 pts) alors qu’il avait l’occasion de creuser un écart plus conséquent. S’il reste encore toute la phase retour à disputer avec des déplacements chez les deux prétendants à la montée, les chances de les devancer subsistent.

LIRE AUSSI  / Rugby : sport dangereux ?

Car le Sdus, solidement ancré à sa place de barragiste, regardent plutôt devant que derrière (voir encadré). Au bout de dix journées, les Dionysiens comptent déjà un petit matelas de sept points d’avance sur Chartes et Le Havre (4e et 5e, 29 points). Surtout, ils multiplient les prestations abouties face aux meilleurs. Si l’Olympique Marcquois avait souffert à Delaune (19-25), Beauvais y a presque pris quarante points dans un drôle de match. Les joueurs de l’Oise ont pourtant vite concrétisé leurs intentions de jeu malgré un terrain boueux. Dépassé, le Sdus était mené 12-0 au bout de 10 minutes. Une pénalité au quart d’heure de jeu signée Siphatisene Dubepermettait néanmoins à Saint-Denis d’ouvrir son compteur (3-12). 
 

« On leur a donné beaucoup de points »

« On a très mal commencé le match, on déjouait. On les a trop observé, on ne savait pas quel type de jeu ils allaient nous proposer. Ensuite, on a très bien répondu », analyse l’entraîneur Jonathan Marquet. En effet, au lieu de sombrer le Sdus a fait preuve d’un gros mental. Les locaux ont retrouvé leur habituel jeu de mouvement en marquant enfin un essai grâce au n°9 Nathan Duhau à la 22e (8-12). Puis à la demi-heure de jeu, les Bleu et Blanc déjouaient de nouveau, ce qui faillit leur coûter cher. Après une touche non trouvée sur une pénalité lointaine, le n°5 Demba Dembele commettait un plaquage jugé illicite et écopait d’un carton jaune. Coup dur pour Saint-Denis dont l’autre deuxième ligne Arnaud Komtcheu était déjà sorti sur carton bleu à cause d’une commotion. 

LIRE AUSSI : Proche de s'offrir le leader

Cinq minutes plus tard, Beauvais se voyait récompensé d’un essai de pénalité suite à une succession de fautes des locaux (8-19). Face à ces événements contraires, le Dionysien Florian Martocq, homme du match,  inscrivait un doublé juste avant la mi-temps. Réaliste, le Sdus parvenait finalement en tête  à la pause (25-19). « On a eu deux coups de pieds contrés, on leur donne beaucoup de points. On travaille là-dessus justement : avoir plus de sérénité. Quand on essaye de mettre du rythme, on est capable de mettre le feu à n’importe quelle défense. Et des fois sur des choses toutes simples, on prend des essais bêtes », souligne le coach.

Ce chassé-croisé haletant entre les deux équipes se poursuivra jusqu’à la fin de rencontre. Les Dionysiens franchiront de nouveau la ligne grâce à Janvier et Martocq pour un troisième essai. Saint-Denis était à l’abri d’une pénalité (37-33), pas d’un essai que les Beauvaisiens ont cherché à inscrire jusqu’au bout. C’est une interception qui mettra fin aux interminables séquences dans le camp du Sdus. Cette fois, contre l’un des favoris, Saint-Denis a tenu le choc. 

Adrien Verrecchia
 

Une deuxième place éviterait les barrages

Au début de saison, l’objectif de Saint-Denis était le maintien en Fédérale 2. Mais depuis les promus ont revus leur ambition à la hausse : ils veulent finir dans les six premiers pour disputer les barrages.

Peut-être y-a-t-il encore mieux à faire, avec une deuxième place qui qualifierait directement le Sdus en 16e de finale. Jonathan Marquet, lui, est plus mesuré : « On reste lucide. On est à la troisième place et on y est bien. Je signe si on y reste jusqu’à la fin de la saison ! Beauvais c’est une très belle équipe, il faudrait de la régularité pour les dépasser. On verra ! Avec l’effectif qu’on a, les barrages ne m’inquiètent pas plus que ça. »  

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur