À la une Sports

Football
/ Le Sdus n’abdique pas

Après l’imbroglio concluant à sa non montée en National 3 la saison prochaine, l’équipe fanion du Sdus foot ne compte pas baisser les bras. Avant un ultime recours devant le CNOSF, le club prépare l’exercice 2020-2021 dans l’expectative.
(c) Yann Mambert.
(c) Yann Mambert.

Incompréhension, déception et colère, voici les trois sentiments qui prédominent la section football du Saint-Denis Union Sports. La reprise de l’entraînement effectuée le 22 juin est amère. Pour la deuxième année consécutive, le club se sent floué de ne pas pouvoir accéder à l’échelon supérieur. Si la décision de la saison précédente (1) était « injuste » selon son entraîneur Lacina Karamoko, celle de cet exercice ne passe pas du tout.

LIRE AUSSI : Le Sdus ne verra pas la N3

En cause, le règlement de la Fédération française de football (FFF) qui, lors de l’arrêt définitif des championnats au printemps dernier, a scellé le sort des Dionysiens. Leader pendant l’ensemble de la saison, le Sdus a terminé en tête de la poule A en Régional 1, mais le quotient établi par la FFF via le ratio du nombre de points pris par le nombre de matches joués a favorisé le second, Meaux. Saint-Denis redescendu d’un rang, la place de meilleur deuxième a finalement été attribuée à Brétigny de la poule B. C’est cette décision que le staff local ne digère pas.

« On va se battre ! »

Avec un meilleur ratio et un meilleur nombre de points que Brétigny – monté en N3 –, Saint-Denis reste pourtant en R1. Surprenant et pas étique au vu de la saison, car seuls les résultats contre les six premiers ont été pris en compte pour départager les deux clubs (2). De quoi donner l’envie de reprendre la compétition là où elle s’est arrêtée ?

« Nous ne contestons pas l’arrêt des championnats. Je pense qu’on ne pouvait pas reprendre de toute façon », déclare, lucide, Lacina Karamoko. Il accuse le règlement porté par la FFF qui diffère de celui de la Ligue régionale. Les deux points retirés – un pour match perdu et un de pénalité – suite à l’alignement d’un joueur suspendu face à Cergy-Pontoise (3e) ont été fatals dans la désignation du meilleur deuxième. Lors du recours porté auprès de la FFF mi-juin, l’avocat du Sdus a tenté de mettre les instances face à leurs responsabilités. « Il a démontré que dans le règlement appliqué par la Fédération, il n’y a aucun fondement sur le plan juridique. Rien n’indique qu’on doit nous comptabiliser le point de pénalité dans le départage », explique le coach, qui ajoute : « Si nous étions en ballottage en Régional 2 pour accéder au Régional 1, nous serions montés. La Ligue, dans son règlement, n’aurait pris en compte que le point perdu et pas celui de pénalité. »

Débouté par la FFF restée sur sa position, l’ultime espoir réside auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Aucune date de passage n’est pour l’heure fixée. « On va se battre ! Surtout pour les joueurs et le staff qui n’y sont pour rien dans cette histoire. On paye l’erreur administrative d’une personne... », dénonce un Lacina Karamoko encore loin de renoncer.

Christopher Dyvrande

(1) Saint-Leu, deuxième du groupe A en R1 2018-2019, s’était vu infliger une sanction avec une perte de 4 points à cause d’un joueur non homologué aligné lors du match contre Conflans. Saint-Denis, 3e, a alors obtenu le droit de monter. Mais finalement, le recours porté auprès de la FFF a été en faveur des Val-d’Oisiens, qui ont pu évoluer en N3 cette saison. 

(2)Brétigny a pris 12 points en 7 matches contre les six premiers de la poule B ; Saint-Denis en a obtenu 12 en 6 matches dans la poule A mais a été sanctionné de 2 points suite au match contre Cergy-Pontoise, redescendant le club à 10 points, favorisant ainsi les Essonniens pour la montée.
 

LIRE AUSSI : Le Racing officiellement relégué en Régional 1
 

Reprise le 1er août

En attendant la reprise officielle prévue le 1er août par le staff dionysien, les footballeurs retrouvent un peu de rythme au stade Delaune. L’objectif de Lacina Karamoko est surtout de remplacer les cinq titulaires partis vers de nouveaux projets. Parmi eux, Kemo Kenneh parti garnir les rangs du tout neuf Paris 13 Atletico (N2) et Karim Ben Haddou, nouveau renfort de l’AF Bobigny (N2).

« Il va falloir évidemment les remplacer mais je compte également m’appuyer sur nos jeunes », explique l’entraîneur. En attendant le dénouement dans son combat pour le N3, le Sdus a été placé dans la poule B du R1 2020-2021, dans laquelle il fera partie des favoris pour la montée.

ChD. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur