Sports

Rugby
/ Le Sdus crucifié à la 78e minute

Après sept victoires consécutives, le Saint-Denis union sports a subi une cruelle défaite à Sarcelles (23-21). Une pénalité décisive dans les dernières minutes, dimanche pour la reprise de la Fédérale 2, a mis fin à la belle série dionysienne. Une occasion manquée de revenir sur les deux premiers, Marcq-en-Barœul et Beauvais, qui se sont eux aussi inclinés.
Le Sdus Rugby s'est incliné dimanche 12 janvier sur le terrain de Sarcelles. © Adrien Verrecchia
Le Sdus Rugby s'est incliné dimanche 12 janvier sur le terrain de Sarcelles. © Adrien Verrecchia

Le Sdus Rugby aurait préféré entamer 2020 d’une autre manière. Alors que tout semblait lui sourire en fin d’année dernière, il s’en est fallu de peu (23-21) pour qu’il s’impose à Sarcelles dimanche 12 janvier.

« C’était à l’image de la semaine de reprise d’entraînement qui était dure pour tout le monde. On a fait un match à réaction », se désole l’entraîneur Jonathan Marquet qui sentait « dès l’échauffement » que ses troupes « avaient eu du mal à digérer les fêtes ».

LIRE AUSSI : Le Sdus passe Noël au chaud

Méconnaissables, les Dionysiens sont bousculés d’entrée et sont vite menés 14-0 par les locaux. Le premier marqueur valdoisien n’est autre que Thomas Livio, l’un des dix ex-joueurs de Saint-Denis inscrits sur la feuille de match de l’AASS. Dans ce derby toujours aussi particulier où tout le monde se connaît, quelques petites frictions ont parfois ponctué la rencontre. La première a concerné le pilier du Sdus Malong Biaye et son ancien partenaire Hamza Bendif. Pas concentrés, les Sarcellois n’ont pas vu partir à l’essai le malicieux demi de mêlée Jules Bacquet qui a joué vite la pénalité.

Retournements de situation

C’est le début de la révolte des bleu et blanc. Un autre essai sur un maul aplati par Frantz Janvier ramène les deux équipes à égalité à la pause. Mais comme souvent l’indiscipline coûte cher au Sdus avec deux cartons jaunes.

Son buteur sud-africain Dube laisse quant à lui six points en route sur des pénalités faciles face aux poteaux après avoir pourtant réussi des transformations difficiles en bord de touche. Son compatriote Lwazi Ngcungama a cru, lui, inscrire sans doute l’essai de la victoire au stade Mandela à 8 minutes de la fin (20-21). Hélas, Sarcelles n’abdique pas et obtient la pénalité espérée (23-21) à la 78e.

« On ne comprend pas toutes les décisions arbitrales, glisse le coach Marquet. Pour les mêmes fautes, c’était carton jaune pour nous et pour eux c’était carton blanc. » D’autant plus dommage que le leader l’Olympique Marcquois a été surpris à Orléans (26-3) et que son dauphin beauvaisien a perdu contre le PUC à domicile (32-3).

LIRE AUSSI : Le Sdus Rugby regarde vers le haut

Avec 43 unités, le Sdus reste donc troisième, à sept points du leader. Mais l’écart s’est resserré avec Le Havre (4e, 40 pts). En ce début d’année, le staff ambitionnait de prendre neuf points sur le premier bloc de trois matches. Avec un déjà en poche, il faudra obligatoirement s’imposer au Rheu la semaine prochaine et assurer contre le PUC à Delaune. Il sera alors temps de défier le leader nordiste le 16 février sur ses terres.

Adrien Verrechia

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur