À la une Sports

Football féminin
/ Le Racing retombe dans ses travers

Après deux succès consécutifs en D2, le club dionysien est retombé dans ses travers en perdant 2-3 ce dimanche 4 novembre à domicile face au VGA Saint-Maur, pourtant réduit à dix quasiment toute la rencontre…
Les joueuses du Racing avec leur entraineur adjoint Frederic Otto, à l'entraiment avant le match contre Saint-Maur, dimanche 4 novembre.
Les joueuses du Racing avec leur entraineur adjoint Frederic Otto, à l'entraiment avant le match contre Saint-Maur, dimanche 4 novembre.

Il ne fallait pas arriver en retard ce dimanche 4 novembre au stade Auguste-Delaune dans le derby francilien qui opposait les footballeuses du Racing Saint-Denis à Saint-Maur. Dès la deuxième minute de jeu, les Val-de-Marnaises, par l’intermédiaire de Kenza Abidi, se procurent la première occasion franche. Sur la contre-attaque, lancée à pleine vitesse, Namnata Traoré prend le meilleur sur la dernière défenseuse et oblige cette dernière à couper l’ancienne Marseillaise à l’entrée de la surface : carton rouge indiscutable.

Malheureusement pour leur coach Michel-Ange Gims, ses joueuses ne vont jamais profiter de cette supériorité numérique. Pire, elles encaissent un but dans la foulée sur une action pourtant anodine (0-1, 7’). Sentant son équipe fébrile, l’entraîneur dionysien procède à un premier changement dès la 20e minute. Coaching payant puisque la nouvelle entrante, Djenaba Baradji, égalise quelques minutes plus tard d’un superbe lob (1-1, 25’). Malgré les nombreux supporters présents une nouvelle fois dans les tribunes et la forte pression mise sur la cage de Saint-Maur, les joueuses du Racing ne parviennent pas à forcer le bloc défensif compact adverse. Et sur deux nouvelles erreurs individuelles, les coéquipières de Leila Meflah se font punir coup sur coup (1-3, 38’).

Si Khadija Ben Haddou relancera les siennes juste avant la pause (2-3, 43’), Saint-Denis n’arrivera pas à inverser la tendance en seconde période, incapable de profiter de la fatigue du VGA. « C’est une faute professionnelle, concédait l’entraîneur adjoint Frederic Otto, parti directement du stade à l’issue de la rencontre. Il y a un manque d’envie et d’investissement flagrant chez certaines joueuses qui n’est pas acceptable à ce niveau de compétition. » Dixième au classement, le Racing devra absolument se relancer dans quinze jours à domicile (dimanche 18 novembre, 14h30) contre la lanterne rouge Rennes afin de prendre ses distances avec la zone de relégation.

Alexandre Rabia

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur