À la une En ville

Municipales 2020
/ Le meeting d’Aïdara perturbé

Jeudi 6 février, une soixantaine de personnes ont bloqué l’entrée principale de l’école Jean-Vilar où a eu lieu le deuxième meeting d’Alexandre Aïdara, tête de liste Changeons Saint-Denis. Le candidat LREM va déposer plainte pour atteinte à la liberté d'expression.
Des manifestants bloquent l'entrée de l'école Jean-Vilar où se tenait jeudi 6 février le meeting du candidat aux municipales, Alexandre Aïdara. © Yann Mambert
Des manifestants bloquent l'entrée de l'école Jean-Vilar où se tenait jeudi 6 février le meeting du candidat aux municipales, Alexandre Aïdara. © Yann Mambert

« On ne veut pas de Macronie à Saint-Denis ! » L’exclamation a été répétée avec vigueur devant l’école Jean-Vilar, rue des Boucheries où s’est tenu jeudi 6 février le deuxième grand meeting du candidat LREM aux municipales, Alexandre Aïdara. Quinze minutes avant la réunion politique qui a débuté à 19H30, la foule était déjà là. Une soixantaine de personnes (parmi lesquelles des conseillers municipaux REVE-Insoumis) ont bloqué l’entrée de l’établissement en chantant en chœur « Et on ira jusqu’au retrait », ou « On est là, même si Macron le veut pas nous on est là ».

LIRE AUSSI : Portrait de Alexandre Aïdara, 52 ans

La venue annoncée de la secrétaire d’État auprès de la ministre en charge de la transition écologique et solidaire Emmanuelle Wargon, pour soutenir la tête de liste Changeons Saint-Denis a provoqué ce rassemblement de manifestants opposés à la réforme des retraites, actuellement débattue à l’Assemblée nationale. Plusieurs Dionysiens venus assister au meeting d’Aïdara ont été empêchés d’entrer.

« C'est la première fois que je vois ça. Amener des revendications qui sont d'ordre national dans un débat politique municipal c'est bas et néfaste pour la démocratie locale. Les gens sont agressifs mesquins et dans une dynamique de confrontation », a exprimé Mohamed, venu accompagnée sa mère. Walid, Dionysien depuis 55 ans qui se décrit comme un homme de gauche « ne comprend pas ». « Je suis venu par curiosité, pour me faire une idée, ça ce n’est pas de la démocratie », s’est-il désolé.

LIRE AUSSI : Aïdara tape mais pas toujours juste

La campagne d’Alexandre Aïdara, candidat investi par le parti présidentiel a été chahutée à de multiples reprises déjà : local de campagne vandalisé trois fois, perturbation d’une réunion lors de la visite du ministre Julien Denormandie en septembre dernier, « intimidations au marché », selon une des soutiens présentes au meeting jeudi soir. Dans un communiqué intitulé « Perturbation de notre meeting par des élus de la majorité municipale », la tête de liste Changeons Saint-Denis a dénoncé « des pratiques intolérables », qui visent à « empêcher une élection municipale dans les règles démocratiques et républicaines ».

Houari Guermat, tête de liste Saint-Denis autrement, dont le soutien du parti UDI (L’Union des démocrates indépendants) a été finalement apporté au candidat En marche, le 3 février, a appelé Alexandre Aïdara à « retirer sa candidature qui pourrait empêcher l’élection de conseillers municipaux centristes » et demandé aux militants Changeons Saint-Denis de rejoindre sa liste « seule de centre et de droite ancrée dans le paysage local ».

Yslande Bossé

Réactions

Bon au dela du dénis de démocratie que ces intimidations représentent (mais auquel nous sommes habitué depuis longtemps de la part des stal et autres trotsko), ces actions minables montrent bien que Monsieur Aidara les fait flipper à mort.
Cette situation est à la mesure de la ville de Saint Denis. C'est la loi du plus fort, de celui qui menace, qui crie le plus fort. Et le pire, ce sont des conseillers municipaux et le candidat Bally Bagayoko qui sont satisfait de cette situation. Il peut empêcher un meeting mais pas empêcher les gens de voter. C'est la peur qui motive cette pseudo gauche avide de garder son pouvoir. Ils ont peur de ne plus avoir la ville, les postes, les subventions bidons qui vont avec. Ils se sont accaparer la ville et ses ressources pour pouvoir se les distribuer. On l'a vu avec la MCA pendant des années, la dionysienne, babel sur seine, les passe droits à la mairie, les emplois municipaux et le pire, c'est qu'ils donnent des leçons de démocratie. Pas le droits se s'informer, de comparer. On se croierait retourner dans les années 80. Honte à Bally Bagayoko de faire cela. Il se prends pour Mélanchon sans en avoir l'envergure. A part pavaner sur Facebook, qu'a t il fait en 18 ans à la Mairie???
Bally Bagayoko le candidat Soumis aux vandales d'extrême gauche.
ça m'encourage FOOOOORT à voter AA
Ce qui s'est passé hier soir est intolérable. Piétiner ainsi la liberté de se réunir pour hurler toutes les haines possibles est inqualifiable. J'encourage A Aïdara ainsi que ceux qui ont été agressés à porter plainte. Vraiment. Ensuite, pourquoi Yslande BOSSE n'évoque t elle pas tous les projets présentés par A Aïdara qui a montré les plus grandes qualités que l'on peut attendre d'un premier magistrat de la Ville en ne se laissant pas impressionner par ces mal élevés (dont un élu municipal, une enseignante!!! mon dieu, quel exemple) qui n'ont aucun respect de rien ni de personne? Il a poursuivi patiemment la présentation du projet, avec rigueur et clarté, pragmatisme et réalisme, en écoutant attentivement les questions. Bravo M Aïdara, plus que jamais je vous soutiens dans cette démarche républicaine pour que la réputation de notre Ville reprenne de la hauteur.
Hé bien, si je ne sais pas pour qui voter encore, je sais à coup sûr pour qui je ne voterai pas. Ces manoeuvres sont indignes, on m'a rapporté la présence de deux élus sur place... OUT, en ce qui me concerne, on peut afficher ces désaccords, argumenter mais faire le coup de force; que dirait-on si cela se passait en Chine, ou ailleurs? Des élus locaux au pouvoir empêchent la tenue d'u meeting d'un opposant local ... Des élus minoritaires certes au niveau national face à un représentant du pouvoir national, OK, mais aussi des blancs qui empêchent un noir de parler, si l'on veut employer la terminologie en vogue... Alors Aïdara : dominant ou dominé??? Les gens qui suivent ces pseudo-révolutionnaires se font avoir, ils sont manipulés par une victoire à la Gramsci : gagner sur le terrain idéologique et culturelle en imposant des idées,peu importe lesquelles. Pour eux Aïdara c'est juste 2 MOTS/MAUX l'argent, l'inhumanité et c'est le seul message qu'ils veulent faire passer... Sombre réduction et gouffre amer où s'abîme le débat politique... Mais qui a intérêt à se faire élire? Qui s'est augmenté pour compenser une défaite électorale? Aux dernières élections de 2014, c'était Hanotin d'ailleurs qui était la cible de ces acharnés... Quel exemple! quand je pense que j'écoutais encore ce matin Daenincks sur France culture....sur Saint-Denis et Aubervilliers c'était franchement pas reluisant.
J’hésitais... Mais du coup pour faire chi... l’extrême gauche je vais voter pour lui !
Personnellement je ne prettais aucune importance à la couleur de peau d'A.Aidara....mais là a quoi avons nous assisté? Une assemblée de petits privilégiées majoritairement blancs, dont beaucoup de fonctionnaires empêchent un homme noir méritant de s'exprimer librement au pretexte que son discour leur déplais...... Pour eux, un noir ca doit rester un pauvre type qui se plaint et qui se pose uniquement en victime des méchants bancs. Ca leur permet de jouer les defenseurs des opprimés à bon compte, sans risque, en esperant récuperer le vote communautaire via un paternalisme qui au fond pu le néocolonialisme à plein nez....cela juste pour maintenir LEURS petits privilèges et leur niveau de vie (10.000 euros /mois pour le candidat du peuple Babayoko).... A vomir!
un populisme et un fascisme d'extrême gauche en action
Tres content de voir toutes ces commentaries raisonnées ci dessus. Sur les RS on lit et on voit l'information manipulé, surtout des photos montrant peu de manifestants devant cette école. J'étais dedans, il y avais beaucoup de manifestants dehors, certaines alcoolisées, ils tapaient fort sur les vitres avec des canettes et des bouteilles de bières. Alexandre Aidara, face a eux; a pris le temps d'expliquer son programme. Inperrtubable devant tyrannie, intimidation et harcèlement et avec une belle programme - Il a expliqué ses priorités pour l'education, son projet Genume, son projet Cathedrales. Des projets ambitieux et écologiques pour notre avenir. Voir des Elus tels Mr Messaoudene accompagné des militants FI tels Jean Braffman participer a ce qui est effectivement une attaque sur une école est absolument écoeurante. Pour moi l'école est symbole des valeurs de la Republique. Monter sur les bords des fenêtres, frapper, tapper, donner des coups de pieds -sans cesse pendant deux heures relève de tyrannie. Une comportement anti démocratique et anti Républicaine. Mr Aidara qui pense a tout a orgnisé une facilité creche pour des parents venant avec enfants, les enfants a l'intérieur assujetti a deux heures d'adultes monté sur le bord des fenêtres a tapé et donner des coups de pieds, été terrifiés. Marre aussi de ces 'pseudo militants' dans le dénie, ils font mal, ils cassent, ils font peur aux enfants - et ils continuent a croire qu'ils ont raison d'agir ainsi. Je pense que le Maire actuel Mr Russier devrais s'exprimer et dire si oui ou non il accepte que ses élus; sensé de le representer, ont leur place dans un manifestation aussi violent. Mr Russier j'attends avec impatience votre réponse et suis disponible pour venir vous montrer photos, films et enregistrements des actes violents et anti-démocratique.
Vous parlez delus présents pour bloquer le débat. Qui sont ils? Pourquoi les gens qui souhaitaient assister au débat n'ont pas appelé la police?
A st denis rien ne se passe comme ailleurs.on ne veut pas de Macronie mais c est qui on.chez moi on dit que on c est un imbéciles.je suis loin d apprecier Macron mais tout le monde a le droit de penser différemment.ce genre de situation me donne presqu'envie de voter pour eux.
@Pierre. Laurent Russier ne fera rien. Le même soir, il y avait le conseil municipal qui s'est terminé lamentablement. M. MESSAOUDENE s'est vanté d'arriver en retard car il y était, et Laurent Russier a pas bronché. Il a hâte que la campagne se termine. Il est à bout de force. Au CM, il faisait le passe plat sans forcer, sans enthousiasme. Le dernier CM est à l'image de son mandat. Lamentable. Comme sa majorité faite de bric et de broc. Se laisser faire pour se maintenir se fait toujours au détriment des habitants.
"Des manifestants alcoolisés…", "imperturbable devant la tyrannie…", "une assemblée de privilégiés majoritairement blancs…", "la cible des acharnés…", "candidat soumis aux vandales d'extrême gauche…", "M. Aidara les fait flipper à mort…", "un fascisme d'extrême gauche", etc. Manifestement, les courageux anonymes défenseurs du candidat LREM sont aussi forts dans l'argumentation que les godillots LREM à l'Assemblée nationale !
En réponse a Paul j'étais au rdv hier soir et il y avait des flics en civil sur place. La foule présente d extrême gauche a eu un comportement inapproprié raciste et enfantin. Un panel non représentatif de saint Denis (100% blanc) qui scandaient des insultes et des slogans contre les retraites en frappant pendant 2 heures les vitres d une école primaire !! WTF. Courage a Monsieur Aidara qui propose un projet pour que saint Denis redevienne le Saint Denis d autre fois.
J'étais à côté de la journaliste du JSD qui essayé également de rentrer et qui a été prise à partie par les manifestants. Bizarre qu'elle n'en parle pas.
A près de 24h de cet éclat représentatif de l'esprit agressif et violent d'énergumènes dénués de raison où participaient des élus notamment Mr Messaoudene qui est élu conseiller municipal à Saint Denis et délégué à l'égalité. Je suis stupefait du degré de violences de ces indivudus se prétendants suivre et respecter le débat politique démocratique et rappeler à l'endroit de cet élu le profil de sa fonction afin d'en comprendre le sens véritable de l'égalité qu'il est sensé défendre.....quel naufrage. Les comportements subversifs d'incitation à la violence sont révélateurs d'un esprit d'orgueil et individualiste ignorant le collectif, le commun et la liberté des autres individus qui peuvent penser différemment. Être élu n'est pas une omnipotence mais être dépositaire d'un pouvoir confié où délégué. Ces élus sont indignes des fonctions qu'ils exercent dans la surpuissance dans une république dont ils ont perdu le sens commun et même le sens de leur démarche politique. Cette perte s'est manifestée hier soir. Que dire du maire qui se trouvait en conseil municipal non loin des faits et averti tant par sms que message téléphoné et resté inactif lui chef de la police municipale. Il est temps d'ouvrir les yeux sur la réalité de notre ville qu'il laisse se dégrader mais il est vrai que sa légitimité ne procède pas des urnes....Je suis affligé de voir que la municipalité à l'aval complice de cette agression violente n'a pas pris le soin de s'exprimer sur le sujet puisque maire de cette ville car si tel n'était pas le cas il l'aurait fait. Il oublie que les fenêtres de cette école maternelle dont il a la gestion ont subi les coups des personnes surexcitées mais de faible respect. Monsieur le maire si comme le berger vous étiez un vrai gardien vous auriez fait en sorte de faire respecter notre ville, notre Bien commun; vous auriez rappelé à l'ordre votre conseiller municipal égaré rie des boucheries plutôt que d'être présents au conseil municipal du jour....ça mérite sanction mais le pouvez vous encire....Je m'interroge....Votre sanction sortira des urnes et n en doyez surtout pas surpris
Jean-Jacques Reboux qui se prend pour un anar parce qu'il a contesté des PV !! Jean-Jacques, ta page Wikipedia est à mourir de rire : tu es un enculeur de mouches de la pire espèce parce que tu le fais sans leur consentement.
La démocratie est en péril à cause de 100 manifestants à Saint-Denis... mais du côté du gouvernement En Marche, tout va bien, évidemment. La violence verbale était bien présente hier soir, pour l'intimidation envers les gens qui n'ont pas pu accéder au meeting. D'accord. Mais il n'y a pas eu de violences physiques, pas de castagne, pas de casse : on est quand même loin des manifs parisiennes qui sont CASTANERisées par les CRS. Avoir une lecture locale sur les incidents d'hier est une erreur. Ce sont les actes passées de la Secrétaire d'État et son passé professionnel qui ont motivé ce rassemblement (voir le tract du syndicat Solidaires à ce sujet). Si Alexandre Aidara avait organisé un meeting avec Christiane Taubira, il n'aurait eu aucun problème à son meeting. De même que les meetings avec Alexandre Aidara seul, à Saint-Denis, se sont déroulés sans problème. C'est donc bien un problème national, vis à vis du gouvernement, plus qu'un problème local.
Je condamne le comportement des insoumis comme l’a fait d’ailleurs M Hanotin au meeting de NSD qui se tenait en même temps . Un témoignage a bien signifié qu’une dizaine de personnes n’ont pas pu entrer assister au meeting de A Aïdara , cela ne remplit pas vraiment plus la salle allouée . La salle de Mr Hanotin a été tambourinée par ailleurs ... par des militants de Mr Aïdara ... que ce dernier calme également ces troupes ! Ils sont loin de montrer l’exemplarité Quant à ses soutiens qui se déversent avec haine sur les réseaux sociaux et qui crient au complot sans arrêt notamment à propos de Mr Hanotin , sans sortir une liste et un programme , à vilipender à tout va ... les soutiens de Mr Aïdara sont pitoyables et ne démontrent aucune compétence réelle pour administrer une ville comme St Denis . Une ville comme la nôtre doit évoluer avec des compétences ..: j’ai honte pour eux même si je suis désolée par le comportement de LFI qui ne mérite pas non plus l’intérêt démocratique
Une honte ! Où est la démocratie ?? Une honte pas d’autres mots !
@Reboux Jean-Jacques Manifestement, les courageux anonymes défenseurs du candidat LREM sont aussi forts dans l'argumentation que les godillots LREM à l'Assemblée nationale! Je ne défend pas implicitement ce candidat LREM mais la défense de la démocratie. Vous avez la réaction d'un intello de type enfant gâté d'un héritage démocratique intellectuel désuet de l'ancien monde d'avant les gilets jaunes, (les gilets jaunes de novembre 2018 et non ceux de mars 2019 récupérés par France insoumise). Ce qui se joue actuellement pour les élections municipales à ST DENIS c'est un choix de société: voulons nous réinstaurer une vraie ville populaire équilibrée comme était SAINT DENIS dans les années 70 à l'âge d'or du PCF (G MARCHAIS, FITERMAN, etc) ou bien voulons nous persévérer dans la création d'une ville de pauvres digne d'une ville du tiers monde avec ses ghettos sociaux par le bas (FRANC MOISIN), ses ghettos sociaux par le haut au centre ville (gentrification) et sa délinquance endémique digne des bas fonds de Rio de Janeiro, bref une ville à la BRAOUEZEC avec son altermondialisme bas de gamme. Il est vrai que la pauvreté sociale est devenu un business politique et le carburant pour alimenter le cerveau nombriliste des pseudo-communistes et de l'extrème gauche de ST Denis. Libre à vous de cautionner la culture de la force sur celle de la raison à la mode du fascisme rouge qu'était le bolchevisme pour résoudre les problèmes socio-culturels de notre ville et surtout vos crises existentielles d'intellos mais à ST Denis il y a encore des vrais intellectuels démocrates quelques soient leurs étiquettes politiques pour dire "le fascisme quelque soit son type no passaran". Séquence intellect: J'ai connu l'âge d'or de la période post soixante-huidard qui a été une tentative de libération spirituelle et matérielle de l'homme mais ce mouvement a été récupéré comme les gilets jaunes d'ailleurs par des godillots de service à la solde d'intellos de l'extrème gauche se prenant pour le nombril du monde et ayant une suffisance intellect exacerbée.
St Denis c est vraiment nilmporte quoi.... Partout en France, la popularité de Macron est au zénith Les candidats LREM aux municipales sont portées par des foules en délire... Au Havre, la population est venue spontanément à la rencontre de Philippe pour le remercier de sa candidature, à Paris le président multiplie les sorites au théâtre sous les acclamations de publics toujours plus enthousiastes.... Je ne comprends vraiment pas St Denis
Ce rassemblement était totalement assumé Un tract d’appel a circulé Il avait un seul objectif Empêcher la venue de la ministre Wargon à St Denis... Nous sommes encore dans le mouvement social le plus long de l’histoire du pays (après celui des gilets jaunes) Le gouvernement est sourd à la contestation sociale, celle ci va durer.... Partout en France les ministres et élus LREM sont objets de manifestations publiques
Effectivement je suis sortie du meeting d Hanotin ou l ambiance était festive pour aller saluer un colistiers de en marche , j ai pu assister à l extérieur a des manifestations de l extrême gauche menées pas un élu de la majorité municipale, j ai trouvé ça un peu lamentable et cela reflète bien comment cette ville est gérée . J ai préféré faire demi tour je verrai mon ami autour d une bonne table
Brafman, Messaoudène,... les "idiots-utiles" à LREM ! A se demander s'ils ne sont pas en service commandé !
Le 28 octobre 1922 les faisceaux italiens de combat organisent la marche sur Rome avec l'aide des paramilitaires SQUADRISTI. Cesare Maria de Vecchi et les chemises noires veulent arriver au pouvoir par la force. En février 2020 en Seine-Saint-Denis les méthodes employées par les partis d'extrême gauche NPA et LFI consistent à empêcher par la force tout rassemblement politique et ressemblent à celles des fasci italiani di combattimento. Les personnes présentes jeudi 6 février 2020 dans l'école Jean Vilar ont eu raison de scander «le fascisme ne passera pas».
@georges. "idiots-utiles" était suffisant ! N'accordez pas à ces énergumènes une quelconque intelligence.
C'est la légendaire solidarité des cocos-humanistes pour accueillir un nouvel arrivant sur St-Denis.
C'est franchement pas normal, l'équipe de Bagayoko part bien en couilles, ils sont vraiment pathétiques. Vivement qu'elle se termine cette campagne pour eux. C'est clairement pas Hanotin qui fera bouger les lignes, il n'a rien fait en tant que député, pas un seul policier en plus, je ne comprends pas comment on a pu le laisser tête de liste chez notre saint-denis. C'est l'équipe de Russier avec de nouvelles têtes qui me semble être la meilleure option. Il n'est pas à l'image de ses prédécesseurs (Braouzec et Paillard), j'en suis convaincu
@Pierre Coutenceau Vous dites que Russier n'est pas comme les Paillard et Braouzec, pourtant c'est eux qui l'on nommé. Ce même Russier continue de protéger Messaoudène critiqué partout pour ces agissements nauséabond, Russier continue dans le déni de sécurité dans la ville la plus criminogène de France. Quand vous dites, ils est pas comme eux, vous parlez de quoi exactement??? la couleur des cheveux, peut-être la couleur des yeux?? Expliquez-vous, j'aimerai vraiment connaitre ces mystérieuses différences.
@Pierre Coutenceau. Je serais prêt à vous suivre dans votre raisonnement ... à savoir que dans un autre contexte, avec des autres personnes ... Laurent Russier pourrait être un maire efficace. Mais il sera dans l'obligation entre les deux tours de composer ave l'équipe Bagayoko, l'équipe qui part "en couilles" comme vous avez écrit ... et reprendre 6 ans avec les Messaoudene, Vincent Huet, Sonia Pignot, Brafman et consorts ... c'est juste rédhibitoire pour moi.
@Mourad Laurent Russier avant d'être maire, il s'occupait du centre ville de St-Denis pendant plusieurs années...on a vu la catastrophe, arbres centenaire déraciné pour y couler une dalle de béton, insécurité toujours en croissance avec le même déni que ces prédécesseur, saleté aucune amélioration... Je vois pas en quoi ce maire pourrait être efficace, vu qu'aux commandes, il ne l'a jamais été...Et il ne compte rien changé
Pour une démocratie de l'humilité et du respect , bienvenue Mr d’Alexandre Aïdara à Saint denis.
On a appelé la police mais personne ne s est déplacée. Sûrement débordée par les trafics en tout genre dont la ville a le secret. Pour ce qui est d Anotin votez pour lui revient à voter pour les cocos puisqu ils vont s unir à la fin et collaborer ensemble. Anotin n a même pas le soutien du PS alors un petit elecron libre qui copine avec qui veut. Anotin organise un meeting à 30metres de celui d Aidara . Son meeting se passe sans incident et le lendemain on nous dit qu il a rassemblé 450 personnes. Mascarade orchestrée pour le PCF la FI et le candidat non soutenu par le PS. Pour info les manifestants etaient tellement agressifs que bien plus de 10 personnes n ont pas pu rentrer.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur