À la une Sports

Boxe anglaise
/ Le défi danois d’Idaas Redjdal

Le 29 février, le boxeur du Sdus ira défier sur ses terres le numéro 1 danois.
Idaas Redjdal à l’entraînement dans la salle de boxe du palais des sports Auguste-Delaune. © Aziz Oguz
Idaas Redjdal à l’entraînement dans la salle de boxe du palais des sports Auguste-Delaune. © Aziz Oguz

Dans sa quête pour devenir champion de France, Idaas Redjdal devra faire un crochet par le Danemark. Le 29 février, le boxeur ira défier Landry Kore chez lui en Scandinavie. C’est un défi de taille pour le sociétaire du Saint-Denis Union Sports. Numéro1 dans son pays, le Dano-ivoirien est classé 110e mondial en poids moyen par le site de référence Boxrec, alors que le Franco-algérien est à la 325e place. Landry Kore (30 ans) est invaincu : 10 victoires, dont 5 par KO, et un nul.

LIRE AUSSI : Idaas Redjdal vise le titre national

« C’est un très bon adversaire. J’ai regardé des vidéos sur lui. Il frappe bien », souligne Idaas Redjdal, 13 combats en professionnel pour 10 victoires, aucune avant la limite, 1 défaite et 2 nuls. « C’est un défi pour moi. Et comme il est invaincu, cela me motive », dit le boxeur, surnommé le tigre spartiate. Il n’imagine pas la défaite. « Quoi qu’il arrive, j’y vais pour le battre. »

Le boxeur alterne les entraînements entre Saint-Denis et Aulnay-sous-Bois, six jours sur sept, avec parfois deux séances dans la journée. Affûté, le poids moyen doit encore perdre six kilos pour être sous la limite (fixée à 72,574 kg). « Là, c’est courgettes, épinards, riz, pâtes, viande blanche », sourit-il. Âgé de 29 ans, il est à un tournant de sa carrière. Et il le sait. « Si je le bats, cela me fait monter dans les classements. Je pourrais être 1er ou 2e au classement français », dit celui qui est aujourd’hui à la 4e place. Mais son objectif est d’être bel et bien le numéro 1 au classement tricolore afin de pouvoir défier le champion de France pour le titre. En 2021 au plus tard, précise-t-il.

LIRE AUSSI : Boxe anglais : le rois Idaas

« C’est un maintenant ou jamais », dit le boxeur qui a repris la compétition en 2018, après une coupure de plus de deux ans suite au décès de son père. Idaas Redjdal va également participer à la Coupe de France, pour laquelle il est directement en demi-finale, prévue au plus tard cet été. « Les combats s’enchaînent. Je suis sur une bonne lancée. Maintenant, c’est à moi de faire mes preuves. »

Débutant à 13 ans dans la petite salle de boxe vétuste du palais Auguste-Delaune, il revoit le chemin parcouru. « Quand je suis arrivé ici, je ne savais rien faire. J’avais peur des coups ! » Il se remémore cette époque où il observait du coin de l’œil les plus grands, comme Kamel Amrane, cinq fois champion de France. « Je me disais que jamais je n’atteindrai leur niveau ». Aujourd’hui, il y est. Et c’est maintenant les plus jeunes du Sdus qui le regardent avec admiration.

Aziz Oguz

Réactions

Kamel Amrane , un exemple lol c est une plaisanterie !
Amrane c est pas le boxeur qui frappe les gars à terre et qui a encore des ennuis avec la justice ? Quelle référence pour les jeunes

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur