Sports

Aïkido
/ Le chemin des dan

Depuis bientôt trente-cinq ans, le maître Karl Elhar forme des Dionysiens à l’aïkido. Deux d’entre eux, Nikola et Kévin, sont désormais ceinture noire.
Le maître entouré de ses brillants élèves. © Aziz Oguz
Le maître entouré de ses brillants élèves. © Aziz Oguz

La ville des Rois de France est devenue une terre d’adoption pour l’aïkido. Fondé au Japon au début du XXe siècle, cet art martial tout en grâce est même l’une des disciplines phares de l’Avant-Garde de Saint-Denis. Chaque année, depuis bientôt trente-cinq ans, le maître Karl Elhar forme de nouveaux disciples dans son dojo, l’un des plus reconnus de Seine-Saint-Denis. En juin dernier, deux de ses élèves sont devenus shodan, c’est-à-dire qu’ils ont obtenu leur ceinture noire 1re dan.

« Ce sont les plus jeunes gradés de toute la Ligue Île-de-France. Vous êtes des exemples pour tout le club ! », les félicite Karl Elhar, en parlant de Nikola Veljkovic et Kévin De Bastos, respectivement âgés de 16 et 17 ans, devant les plus jeunes élèves, dont certains ont à peine 6 ans, lors d’un cours au gymnase Abbé-Joly. Kévin, de la cité Carrefour dans le centre-ville, a lui aussi commencé très tôt l’aïkido. Il aime la sérénité que lui procure sa discipline, qui consiste à utiliser la force de son adversaire Le maître entouré de ses brillants élèves.

LIRE AUSSI / Aïkido : nouveaux diplômés

« C’est un sport de self-défense. Ce n’est pas vraiment un sport de combat. On n’essaye pas de se faire du mal. Il y a surtout de la technique, explique le jeune homme. Il y a un côté zen. Quand je suis énervé, je viens ici au dojo. Cela permet de me libérer, de me canaliser. »

Master Zen

Professeure des écoles à Sarcelles, âgée de 25 ans, Jennifer Audrain loue aussi les vertus de l’aïkido. « Il n’y a pas de compétition. On refait tout le temps les mêmes gestes. Cela m’a appris à me contrôler, à avoir plus confiance en moi », ajoute l’enseignante, 2e dan, qui a obtenu son brevet fédéral cette année. Elle épaule son maître au dojo, tout comme d’autres élèves.

« C’est à nous de redonner ce que l’on a appris aux plus petits. Si je n’étais là que pour faire de l’aïkido, je ne viendrai plus », livre Kévin, qui donne un coup de main de temps en temps. « On se base sur l’aïkido – et ses valeurs de travail et de respect – pour construire les jeunes afin qu’ils s’élèvent socialement », insiste Karl Elhar. L’ancien amateur de boxe thaïlandaise n’était pas destiné à enseigner l’aïkido. Ayant fait plusieurs clubs dans la région, l’homme de 64 ans est tombé amoureux de Saint-Denis quand il est arrivé dans les années 1980.

« C’est un vivier de talents. Il y a un melting-pot qu’il n’y a pas ailleurs », dit-il convaincu. Habitant de Maison-Alfort (94), travaillant dans une société de bâtiment sur les Champs-Elysées, il vient trois fois par semaine à Saint-Denis pour entrainer ses élèves qui le lui rendent bien. « Il est toujours à l’écoute. Quand on a un problème, on peut lui parler », confie Kévin. « C’est comme mon second père, rajoute Jennifer. Et on est comme ses enfants. »

Aziz Oguz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur