À la une Cultures

Diony’s Voice
/ Le chœur en mouvement

Ils sont une cinquantaine de choristes qui s’amusent avec des standards negro spirituals, de gospel et des chants africains. Pour leur concert du 8 juin à l’église de l’Estrée, leur chef de chœur promet une mise en espace surprenante.
L'association Diony's Voice organise son concert de fin de saison le samedi 8 juin dans l'église de l'Estrée.
L'association Diony's Voice organise son concert de fin de saison le samedi 8 juin dans l'église de l'Estrée.

Nougaro en avait repris l’air dans sa célèbre chanson Armstrong. Le classique Go down Moses retentira samedi 8 juin dans l’église de l’Estrée et sera porté par une cinquantaine de choristes. C’est dans cette même chapelle que répète Diony’s Voice. Elle y organise son concert de fin de saison, l’occasion de découvrir des standards negro spirituals, de gospel, et d’explorer un répertoire large de chants africains. 

« À nos débuts, nous n’étions que 25. À présent que nous avons doublé le nombre de chanteurs, nous pouvons nous attaquer à des morceaux techniquement plus difficiles, avec des harmonies plus riches. On peut aller chercher des nuances », explique consciencieusement Louis Lorieux, qui trépigne d’impatience à l’idée du concert. Le chef de chœur dionysien dirige l’ensemble qu’il a fondé il y a seulement trois ans et propose des arrangements qu’il aime adapter en fonction de l’ambiance de la salle. Pour chaque concert, il s’entoure d’un trio de musiciens : une pianiste, un bassiste et un percussionniste. Une formule qui donne du corps au programme. Et pour celui de samedi, il entend surprendre l’assistance avec une mise en espace spécialement pensée pour la représentation. 
 

« Nous acceptons tout le monde » 

« Le chanteur amateur apprend à placer sa voix avec le temps. Cette année, j’ai pu me rendre compte que notre chorale avait une vraie couleur. Elle est dynamique, chaleureuse, confie, enthousiaste, Louis. Pendant les répétitions, j’aime faire travailler le mouvement du chœur, ainsi, en bougeant ensemble, les chanteurs sont obligés de s’écouter. Cette osmose se ressent sur le son. L’essentiel c’est de communiquer notre énergie et notre joie avec le public et si ça doit passer par une mise en espace particulière, je dis banco ! »

Dionysiens, non-dionysiens, croyants, non-croyants, amateurs… Diony’s Voice a su regrouper différentes sensibilités autour d’une musique connotée. « Nous chantons un répertoire très spécifique mais nous acceptons tout le monde. Nous ne sommes pas là pour faire du religieux mais pour vivre une expérience de chant. Le negro spiritual est né pendant l’esclavage, dans une situation tragique donc. Ce qui est beau c’est que, malgré la douleur, les esclaves arrivaient à chanter des chansons qui leur redonnaient foi en l’avenir, et qui en même temps marquaient un refus de la situation. C’était une forme de lutte. » 

 


 


A Gospel Story

L’activité de la chorale ne s’arrête pas aux représentations qu’elle donne tout au long de l’année. Diony’s Voice s’attaque cet été à un projet d’envergure qui va donner une nouvelle amplitude au chœur : l’enregistrement d’un CD. Cela se passera à la Ligne 13, début juillet, pendant trois jours. Louis en a eu l’idée après un concert en juin de l’année dernière. Après avoir écouté l’enregistrement de celui-ci, il était convaincu que certains titres étaient prêts à être enregistrés.

« Avec l’association, nous nous sommes donné pour objectif de finir la saison avec un enregistrement d’un CD. Au début, certains ne se sentaient pas légitimes car ils n’ont pas le statut de professionnels, d’autres avaient peur du travail que cela représentait. Mais par expérience, je sais que ce travail, qui est crevant, soude le groupe. On en ressort super fier. » Pour amortir le coup de financement (autour d’une dizaine de milliers d’euros), l’équipe de Diony’s Voice a ouvert une cagnotte sur le site www.helloasso.com (1). Sur l’objectif de 8 000 euros, elle en a récolté déjà la moitié. Le financement participatif viendra-t-il à la rescousse de la chorale ? C’est ce qu’espère en tout cas Louis Lorieux, qui précise que les dons sont ouverts jusqu’au 15 juin. A Gospel Story, c’est le titre du CD, comportera une douzaine de titres.

Maxime Longuet
 

Concert samedi 8 juin à 20h30, église de l’Estrée (53, boulevard Jules-Guesde). Tarif : participation libre.

(1) A Gospel Story par l'Association Diony's Voice

Sur Facebook @GospelSaintDenis

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur