À la une Sports

Équipement sportif et de loisirs
/ Le centre aquatique olympique en héritage des Jeux

En juin 2025, quelques mois après la clôture des JOP 2024, le Centre aquatique olympique entamera sa seconde vie. Un large panel d’activités sera proposé à la population. L’objectif étant de palier la sous dotation d’équipements de loisirs sportifs dans le territoire.
Dans la ZAC Plaine Saulnier, à deux pas du Stade de France, le futur Centre aquatique olympique rayonnera sur 2,4 hectares.
Dans la ZAC Plaine Saulnier, à deux pas du Stade de France, le futur Centre aquatique olympique rayonnera sur 2,4 hectares.

Sur le site de 2,4 hectares, nouveau poumon de la future ZAC Plaine Saulnier, le Centre aquatique olympique va miser sur son grand bassin polyvalent de 50 mètres – soit 10 lignes d’eau – pour à la fois accueillir compétitions internationales et activités pour le grand public. 

L’exploitation confiée à Récréa

Scolaires et personnes fragiles incluses. L’apprentissage de la natation étant la première des priorités du site, l’exploitant Récréa compte mettre en place une académie dédiée à cette cause, en partenariat avec la Fédération française de natation. Une halle d’apprentissage avec en son sein un bassin de 10 x 25 mètres de petite profondeur est ainsi intégrée au projet.

Au-delà des sports d’eau, le centre doit également accueillir divers espaces consacrés aux loisirs sportifs : fitness, escalade, padel tennis, football à cinq et basket 3x3. Aux abords du site, un solarium verra le jour pour la pratique des activités sportives extérieures en période estivale. Enfin, La Recyclerie Sportive proposera des collectes, des réparations et des distributions d’équipements sportifs de seconde main, tandis qu’Arkose tiendra un restaurant et un bar. « Notre volonté est de concevoir, construire et faire vivre autrement le Centre aquatique », affirme Gilles Sergent, président de Récréa. 80 postes dont 50 dédiés à l’exploitation du bâtiment seront nécessaires. Une part de ces emplois sera destinée aux jeunes et aux personnes issus de quartiers populaires, comme le prévoient les clauses d’insertion pour l’emploi du contrat de cession (1).

Christopher Dyvrande

LIRE AUSSI / Paris 2024 : les Jeux entre deux eaux

(1) La Métropole du Grand Paris (MGP), maître d’ouvrage, et Bouygues Construction ont présenté, jeudi 1er octobre, le contrat de cession du Centre aquatique olympique. Bouygues Bâtiment Île-de-France (construction), Récréa (exploitation et animation) et Omnes (financement privé pour le programme d’activités complémentaires aux activités aquatiques), réunis autour d’une société de projet, sont les titulaires du contrat.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur