À la une En ville

Le 27 janvier, un numéro spécial du JSD

Nous vous avions annoncé, lors de notre dernier numéro de l’année 2020 (n°1271 du 16 décembre 2020), le retour du Journal de Saint-Denis le 13 janvier 2021.

Suite à l’annonce du maire Mathieu Hanotin, lors du conseil municipal du 17 décembre 2020, de l’arrêt total de la subvention versée à l’association qui édite le journal, nous devons revoir notre copie. Cette décision a immédiatement eu pour conséquence de priver l’équipe de deux de ses membres. 

C’est pourquoi les salariés restant du JSD ont pris la décision d’effectuer une veille numérique de l’information dionysienne sur le site Internet. Et de publier un numéro spécial le 27 janvier. 

Ce 1271e numéro devrait être le dernier. Hebdomadaire d’information locale depuis 1992, le Journal de Saint-Denis a été créé en mai 1986 sous le mandat de l’ancien maire communiste Marcelin Berthelot. Ce titre hebdomadaire accompagne depuis trente-cinq ans la vie des Dionysiens. Nous reviendrons sur cette histoire dans ce numéro.

Pour cette occasion, nous lançons un appel à témoignages aux lecteurs occasionnels ou assidus, anciens ou nouveaux habitants : racontez-nous ce que représente pour vous le Journal de Saint-Denis, un souvenir qu’il vous évoque, une anecdote…

Vous pouvez nous adresser (rapidement) vos messages sur nos réseaux sociaux, par courriel (info@lejsd.com) et par courrier (59, rue de la République, 93200 Saint-Denis).

Le Journal de Saint-Denis vous souhaite ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2021 et vous donne donc rendez-vous le mercredi 27 janvier.
 

Réactions

Bonjour. Cette fin annoncé du JSD est entièrement lié à la chute du PCF à Saint Denis. Depuis des années, la ville était en train de couler et des gens comme Dominique Sanchez ou Didier Paillard ne relataient pas la souffrance des habitants de cette ville. On faisait des fêtes pour tout et n'importe quoi mais on ne traitait des sujets de fonds. La lente agonie de la ville contrastait avec "l’enthousiasme" des élus ou Didier Paillard a eu cette phrase malheureuse en 2014 " il fait bon vivre à Saint Denis" bien évidemment relayer par le JSD. Cet aveuglement des élus pendant des années poussant les historiques au départ car ils ne reconnaissaient plus leur ville. De ce fait, une clique se l'est approprié justifiant tout et n'importe quoi. Je ne compte pas les "affaires" ou les élus ont fermé les yeux (le CTM, la drogue, le crack à la gare, les associations bidons, la MCA, etc...) L'association sans crier est gare a même été attaqué par la Mairie...et le JSD n'avait pas réagi face à cette bêtise. J'espère que Laurent Russier et ses soutiens ne seront plus jamais élu. Ils ont bousillé tellement de vies et surtout, tué le communisme municipal. Quand à Braouezec et Paillard. J'espère qu'ils n'oseront plus apparaître à Saint Denis. Le JSD s'est émancipé trop tardivement du PCF. La chute du PCF a entraîné sa chute.
Assez de misérabilisme. Il y a évidemment des problèmes à Saint-Denis. Mais il y a aussi des associations qui marchent, des clubs de toute sorte (sport, musique arts plastiques...) , de l'entraide et de la solidarité. Il y a même des gens qui sont heureux d'y vivre (eh oui!)
@dyonisien. J'en doute pas. Mais les dernières élections ont clairement montré que ce n'est pas le cas. On est à deux pas du bon vivre à Saint Denis.... Les associations qui marchent. Vous pensiez à la MCA..?? babel sur seine...La fleche? Les associations marchent surement mais je pense que la jeunesse souhaite des jobs en CDI pour faire leurs vie.... Quand au misérabilisme...Il est la marque de fabrique de Saint Denis... Que vous le vouliez ou non. Etre dans l'entresoi pendant des années alors que les habitants bossent pour la plus part hors de Saint Denis, ils peuvent voir qu'une vie différente est possible. C'est la raison de la chute du PCF à Saint Denis: l'aveuglement.
Azzedine n'aime pas st denis n'aime pas le JSD mais sans le JSD il n'aura plus de lieu où s'exprimer... C est ballot...
@Paul Je n'aime ce qu'est devenu Saint Denis. Et je pense que beaucoup d’électeurs l'ont bien montré. Et même l'ancienne majorité s'est disloquée. Le JSD aurait pu être un journal pour les habitants, hors il a été longtemps été le journal de la communication de la ville de Saint Denis, notamment du temps de Dominique Sanchez. C'est tout un clan qui s'est approprié la ville ses finances pour des folies. Les habitants se sont rebellés et cela n'a pas été accepté par les anciens élus sur d'eux. Il me reste toujours le bulletin de vote pour m'exprimer... et puis facebook regorge d'informations sur la ville. Ce qui me rassure, c'est que le PCF n'a plus les moyens de reprendre la ville... Avec un Laurent Russier au ras de paquerettes et un Bally Bagayoko prés à lui prendre la place. Les années Hanotin s'annoncent sereines. Quand le PCF écoutera les habitants pour une fois, il pourra postuler à nouveau. La ils sont toujours dans l'imposture. Bien à vous
On constate que depuis le départ de Yann Lalande il n'y à plus aucun article intéressant sur ce site. Faites qu'il revienne SVP

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur