À la une En ville

Présidentielle
/ Laurent Russier: "Dimanche, on vote Macron"

Le maire, qui organisait avec la municipalité un rassemblement pour faire barrage au FN, appelle à ne pas finasser quand « une partie de la droite est en train de rompre la digue ».
Laurent Russier pendant sa prise de parole.
Laurent Russier pendant sa prise de parole.

« Les gens ne se rendent pas compte de ce que représente le danger FN. Il faut minimiser les risques, sauver la paix sociale. » Dans le petit vent frisquet du 1er mai, cette dame, fille de gaulliste et ancienne parisienne qui habite et apprécie Saint-Denis depuis quatre ans, est à proximité du maire qui prend la parole sans sono. Sa voisine, Dionysienne de naissance, veut aussi que perdure « le bien vivre ensemble en Seine-Saint-Denis qui se porte beaucoup mieux que dans de nombreux endroits en France ». Elle aussi aime « l’âme de rébellion de sa ville », celle que Laurent Russier est en train d’évoquer : « On a réussi au premier tour à maintenir Le Pen à 10%. C’est toujours 10% de trop, mais elle ne fait pas mieux qu’en 2012 alors qu’elle progresse partout. »

Le maire est clair, incisif, précis quant à son choix. « Dimanche, on vote Macron ! On fait barrage au Front national ! » Si En Marche ! ne l’a pas conquis, il sent l’urgence de réagir sans finasser quand « une partie de la droite qui se disait républicaine est en train de rompre la digue ». Nicolas Dupont-Aignan, et son ralliement, sont visés. Éric Ciotti et son ambiguïté le sont aussi. Laurent Russier fait le job et veut « montrer comment les villes populaires, qui seront particulièrement observées, se dressent face au Front national ». Il ne délivre pour autant aucun chèque en blanc à Emmanuel Macron : « Je l’ai combattu comme ministre de l’Économie, comme conseiller de François Hollande, comme inspirateur de la loi El Khomri et je continuerai à le combattre. Mais là, le poison, c’est Marine Le Pen ! »

Très applaudi par le petit parterre de présents –150 personnes environ –, le maire ceint de son écharpe tricolore est entouré d’une vingtaine d’élus. Ceux du Front de gauche sont nombreux, le groupe EELV est au complet, REVE est là aussi. L’opposition PS n’a dépêché qu’une seule de ses membres et le PSG aucun. Un Dionysien malicieux remarque que « Patrick Braouezec n’est pas là », ce qui est vrai, pas plus que n’est présent le député Mathieu Hanotin. Celui qui va l’affronter aux législatives dans un mois, Stéphane Peu, est bien là. Il va de groupe en groupe avant de partir pour la manifestation syndicale parisienne. 

Réactions

nous étions bien plus que "1" au ps... et personnellement j'ai eu l'information de ce rassemblement un peu par hasard. Après, il est vrai que je ne suis pas venue avec ma carte, mon brassard, ma pancarte, mon pins, ou encore mon autocollant... était ce un rassemblement politique ou pour faire campagne? je suis ps, et suis rassurée que le maire, pas du ps, ait une position claire: faire barrage contre le FN. merci à lui.
@Béatrice Lisez les phrases comme elles sont écrites. Nous parlons dans cette partie de l'article des élus municipaux. Et, oui, sauf oubli de ma part, une seule élue -Aurélie Albot- représentait le groupe PS.
Bravo à m Russier qui appelle à faire barrage à lepen en votant macron. Il sait qui est l'ennemi politique et qui est l'ennemi de la République Ça change des insoumis qui reste ambigus en demandant uniquement de " pas une voix à Mme lepen ". Cela laisse la possibilité de voter blanc ou s'abstenir
@D. Sanchez vous dites effectivement, je cite: "L’opposition PS n’a dépêché qu’une seule de ses membres".... (est ce que vraiment vous êtes au courant de ce qui s'est passé? ) Mais merci aussi de voir les autres, nous autres.... Après, nous n'étions pas nombreux, certes, mais ce n'est pas complètement évident de participer à ce genre de manifestation qui devraient dépasser les clivages politiques, quand, dans les autres partis, beaucoup de gens que vous connaissiez pourtant auparavant ne vous disent même plus "bonjour" depuis que vous avez choisi un parti plutôt que le leur.Nous avons pourtant la même volonté de faire barrage au FN...
Comme je l'ai souvent écrit, dans ce Front de Gauche et cette France Insoumise, les PCF demeurent les plus responsables, les plus équilibrés ... Oui Monsieur le Maire, vous avez 100 fois raison, quand on a le FN au second tour ... on ne "finasse pas" !
J'aimerai qu'il y ai autant de monde lorsque cette mairie invite les fachos des indigènes de la république à St-Denis, pour que tous les racismes soient combattus avec autant de vigueur et sans arrière pensés électorale.
J'arrive en ce moment meme dans mon appartement et viens de récupérer mon courrier. Une nouvelle fois le Maire nous fait part de ses états d'âmes par écrit, boité dans toutes les adresses de la Cille. S'il convient de saluer le combat mené par le Maire, le JSD peut il nous confirmer - QU'AUCUN - denier public de la ville de Saint-Denis n'a été dépensé à cet effet ? Si tel était le cas, ce sont je ne doute pas une seconde, le JSD pourrait il rappeler au Maire que sa fonction ne l'autorise pas à dépenser l'argent de la collectivité à des fins de propagande électorale ? Que les dyonisiens se moquent royalement des états d'âme d'un Maire qui n'a pas été élu mais désigné par un président de conseil de Territoires, élu d'extrême gauche, ayant appelé à voter Macron au 1er tour et se félicitant des résultats du 1er tour des élections quant au score de... Mélenchon ?!!? Contre des années d'extrême âneries a Saint-Denis, aux législatives, un seul bulletin à ne pas glisser dans l'urne, celui de Stéphane Peu.
Bonjour Fabien. Vous devriez lire le blog de P. CARO sur l'utilisation des fonds publiques.Il est bien informé et surtout par des personnes de la majorité municipale... S. PEU qui se réclame de la France Insoumise mais qui fait aucune action avec B. BAGAYOKO, ni C. GIRARD... c'est super cohérent tout cela.
Après la consultation des militants de France Insoumise, on s'aperçoit que le ni/ni représente les 2/3 de ces militants ... à comparer aux 7 millions d'électeurs Mélenchon qui eux sont près de 50 % à voter Macron d'après les sondages (sondage CEVIPOF par exemple). Je viens de jeter également un œil sur les "investitures" F.I. (France Insoumise) en IDF pour les législatives. A par 4 ou 5 "notoriétés", ce sont des illustres inconnus qui vont se confronter avec des PCF / EELV etc. bien implantés localement ... J'attends de voir ce que tout cela va donner ...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur