À la une En ville

Restriction de circulation
/ La ZFE lancée sans Saint-Denis

C’est une nouvelle étape dans l’interdiction des voitures les plus polluantes. Depuis lundi 1er juillet, la Zone à faibles émissions (ZFE) est entrée en vigueur en région parisienne.
Depuis lundi 1er juillet, la Zone à faibles émissions (ZFE) est entrée en vigueur en région parisienne. © Yann Mambert
Depuis lundi 1er juillet, la Zone à faibles émissions (ZFE) est entrée en vigueur en région parisienne. © Yann Mambert

Les véhicules Crit’Air 5 et les non-classés, soit les motorisations diesel d’avant 2001 et essence d’avant 1997, sont bannis du périmètre de l’A86 (en semaine de 8 h à 20 h). Pour l’instant, le dispositif n’est pas contraignant. Il n’y aura pas de verbalisation avant 2021 et l’extension de la ZFE aux véhicules Crit’Air 4 (les diesels d’avant 2006). L’objectif est d’avoir 100 % de « véhicules propres » d’ici 2030.

« Nous voulons être pragmatiques et pédagogues», a défendu Patrick Ollier (LR), président de la Métropole du Grand Paris (MGP), lors d’une conférence de presse organisée le 26juin pour le lancement de la ZFE. Le maire de Rueil-Malmaison a défendu « une écologie acceptée et non-imposée », voulant mettre à profit cette période transitoire pour faire de « la pédagogie » auprès des automobilistes, avant la mise en place de la vidéo-verbalisation dans un an et demi. Le président de la MGP ne l’a pas caché : cette décision de repousser la verbalisation à 2021 a été dictée pour des raisons électorales. Cela a été un moyen de convaincre un maximum de maires de banlieue de rejoindre le dispositif à moins d’un an des élections municipales de mars 2020.

Sur les 79 communes concernées (y compris Paris qui a déjà sa propre ZFE depuis deux ans) dans le périmètre de l’A86, 47 communes se sont engagées à adopter la Zone à faibles émissions. Une trentaine de communes, dont Saint-Denis, ont refusé le dispositif. 

LIRE AUSSI : Pollution de l'air, impliquer pour mieux impacter
 

6 600 décès par an liés à la pollution de l’air

Lors d’une interview en novembre dernier, le maire Laurent Russier s’était prononcé contre les conditions de la mise en place de la ZFE. « L’écologie ne doit pas être punitive, expliquait-il. Il faut être plus incitateur en direction des plus fragiles. Là, dans une métropole déjà très inégalitaire, on est en train de créer des citoyens de seconde zone qui ne pourront plus prendre leur voiture, faute d’avoir les moyens d’en changer. » Depuis, la position du maire est toujours la même, réaffirme-t-on du côté de la municipalité. Patrick Ollier défend : « Notre décision est juste, exhortant les maires à rejoindre la ZFE. En tant qu’élus, nous devons prendre nos responsabilités. » Il s’agit, défend-il, « d’une urgence sanitaire » à l’heure où dans la métropole « 6 600 décès sont liés chaque année à la pollution de l’air ».

Le président de la MGP pointe le retard de la France, et ses deux ZFE, par rapport à ses voisins européens qui en dénombrent 231. La MGP a reçu le soutien d’un collectif de médecins et de chercheurs qui appellent à « diminuer la pollution automobile » dans une tribune publiée le 26 juin dans Le Monde. Ces professionnels de la santé soutiennent la démarche d’une quinzaine de métropoles, dont celle du Grand Paris, qui se sont engagées à créer une Zone à faibles émissions d’ici 2020. Dans des pays où des mesures ont été prises, « la santé respiratoire et cardio-vasculaire des adultes s’est améliorée et les enfants ont retrouvé une croissance pulmonaire normale ! », écrivent-ils.

Les ménages le plus pauvres auront-ils les moyens de changer de véhicule ? La Métropole précise que ces derniers pourront cumuler jusqu’à 17 000€ pour l’achat d’un véhicule électrique neuf, et 10 000€ pour un véhicule d’occasion. Mais seront-ils en capacité d’avancer les frais et de payer le reste à charge ? « Il y a une question sociale qui se pose pour les populations les plus défavorisées », reconnaît Daniel Guiraud (PS), vice-président à la MGP. Par ailleurs, les usagers se perdent souvent dans l’usine à gaz des aides. Pour simplifier les procédures, l’État avec la Métropole a annoncé la création d’un guichet unique sur www.primealaconversion.gouv.fr afin de bénéficier de plusieurs aides via le même portail. L’État a prévu un autre site – www.jechangemavoiture.gouv.fr – qui fournira des informations sur les dispositifs existants.

Aziz Oguz

Réactions

L'état a été condamné récemment par la justice française car il ne mettait pas en place des mesures pour réduire la pollution. J'invite les gens qui ont des problèmes de santé à porter plainte contre la mairie pour inaction également. 6600 décès et la seule proposition de monsieur Russier est de densifier notre territoire (construction de logements donc encore plus de voitures ) . On va être le réceptacle de tous les véhicules dont plus personne ne veut et qui ne seront autorisés à rouler que chez nous.
... Et ils en pensent quoi les écolos d'opérettes de la majorité municipale, tous groupes confondus ? Ah ... Ils privilégient leurs indemnités ! Encore 9 mois d'indemnités à engranger, je situe bien où sont leurs motivations.
@mourad. Il ny a pas d'écologie dans la majorité. Il suffit de voir les prochains projets de betonnisation à outrance.
Il y a urgence de produire de l'hydrogène bon marché par électrolyse de l'eau, car ce sera l'unique solution d'avoir des voitures propres. Les voitures tout électriques: c'est le plus grand foutage de gueule de la part d'un capitalisme vert qui veut primer sur l'écologie, au niveau commercial, technique et zéro degré de pollution
Je pense que l'on peut se dispenser de se déplacer en voiture à Saint-Denis, tout comme à Paris. L'offre en transports en commun est suffisamment abondante. Evidemment, le confort n'est pas au rendez-vous. Mais l'avenir de notre planète et notre santé sont en jeu. Saint-Denis intègre la zone la plus polluée d'Ile de France à l'intersection des autoroute A1 e A86. Un jour, les malades se retourneront vers la ville de Saint-Denis pour son inaction dans la protection des habitants tout comme ils se sont retournés contre l'Etat.
Pour les prochaines élections, est ce qu'il y a un candidat qui met l'écologie dans son programme ?
@paul: attention il y a beaucoup de vrais-faux écolos à Saint-Denis et surtout dans l'équipe municipale: PC, LFI,... et n'oublions pas: "les promesses n'engagent que ceux qui y croient" !
Quand on voit les villes communistes en région parisienne, on se dit que la gauche à un gros problème avec l'écologie..nous éloigner de la nature, de la spiritualité..est un de leur objectif principal. Ils passent leur temps à nous parler de sauver la planète, mais jamais de sauver les humains qui y vivent, ne vous inquiétez pas pour la planète, elle nous survivra..
@Paul - Pour les municipales de 2020, tout le monde sera écologiste ! Maintenant, il faudra distinguer ceux à qui on pourra accorder le bénéfice du doute parce qu'ils n'ont jamais été aux affaires à Saint Denis, des pseudos écologistes de la majorité municipale qui ont validé le bétonnage de la ville et mis leurs convictions au placard, préférant leurs indemnités municipales ! La liste de ces écologistes de papier non recyclable est aisée à constituer.
@Georges. Le PC na jamais été écolo et notre municipalité ne déroge pas à la règle. Je me demande juste parmi les candidats qui a un programme basé sur une écologie qui améliore lair des habitants...
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/l-autriche-devient-le-premier-pays-de-l-ue-a-voter-l-interdiction-totale-du-glyphosate_3518219.html Voilà ce qu’un pays soit disant de droite fait pour sa population, leur gouvernement pense d’abord aux intérêts des habitants avant ceux des multinationales. Les discours de nos politiques, encapsulés de droit de l’homme, de démocraties, d’écologies..sont souvent en parfait adéquation avec les intérêts des multinationales et des grands groupes financier. Ces discours victimaires et culpabilisant viennent en majorité de nos élites de gauche, relayé par nos médias en boucles depuis plusieurs années. Ces mêmes médias appartenant à ces multinationales et banques d'affaires...on peut donc se demande qui nous gouverne réellement??
10 raisons d'approuver la ZFE. Paru sur le site du JSD et toujours en ligne ci-dessous : https://saintdenisecologie.wordpress.com/2018/11/16/dix-raisons-dapprouver-la-zfe/ La loi Mobilités impose la ZFE avant fin décembre 2020 sur notre territoire.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur