À la une En ville

Conseil municipal
/ La subvention à la MCA votée d’une courte tête

Le rapport sur la convention de partenariat avec la Maison du commerce et de l’artisanat (MCA), associé au versement d’une subvention de 80 000 € pour l'année 2020 à cette dernière, a été adopté in extremis par le conseil municipal jeudi 21 novembre.
Le siège de la Maison du commerce et de l'artisanat rue Ernest-Renan
Le siège de la Maison du commerce et de l'artisanat rue Ernest-Renan

24-24. Il ne s’agit pas d’un score de handball, mais du résultat du vote du conseil municipal jeudi 21 octobre concernant le rapport sur la convention de partenariat avec la Maison du commerce et de l’artisanat (MCA) et le versement d’une subvention (80 000 € pour l’année 2020) à cette dernière. 24 pour, 24 contre, deux abstentions et cinq absents pour être précis (1).

S’il est courant dans les stades de football, le match nul est une rareté en matière de démocratie locale. Peu après minuit ce jeudi 21 novembre, on constate un flottement inhabituel en salle du conseil. Alors que Jaklin Pavilla et Fabienne Soulas continuent d’enchaîner les présentations de rapport, tous les regards sont tournés vers le service des assemblées qui moulinent avant d’annoncer le résultat du vote le plus incertain de la mandature. Il faut finalement convoquer la loi afin de trancher cette indécision.

LIRE AUSSI : Les excès de la MCA

« Lorsqu'il y a partage égal des voix et sauf cas de scrutin secret, la voix du président est prépondérante», annonce Laurent Russier (maj.FDG) au micro, citant expressément l’article L2121-20 du Code général des collectivités territoriales. Le maire ayant voté pour le rapport, ce dernier est donc adopté in extremis. Mais les débats et leur issue incertaine l’ont confirmé : la gestion de la MCA est loin de faire consensus.
 

« Une nouvelle page qui s'ouvre »

Dans sa présentation du rapport, Didier Paillard (maj.FDG), conseiller délégué au commerce et administrateur de l’association (avec Kader Chibane, Mathilde Caroly et Patrick Vassallo) s’est pourtant voulu rassurant :

« Nous n’avons pas accordé de subvention à la MCA en 2018, faute d’avoir pu obtenir des comptes certifiés (2). Nous avons recadré l’association dans ses missions et ses manières de faire. Nous devons apprendre de nos erreurs. C’est une nouvelle page de nos liens qui s’ouvre avec cette convention. Sa durée d’un an et un mois doit permettre de faire un point pour conforter ou réorienter les missions de la MCA si besoin. Nous veillerons à ce que les objectifs soient remplis. » Pas suffisant pour Bertrand Godefroy (maj.PSG) : « Nous estimons que le commerce a besoin d’être soutenu. Une Maison du commerce et de l’artisanat a donc toute sa place sur le principe, mais nous devons avoir des exigences fortes pour éviter de retomber dans les errements de ces dernières années. Les éléments de garantie apportés ne sont pas au niveau. Aucune des pièces(budget prévisionnel, comptes certifiés, procès-verbal d’assemblée générale, etc.) que nous avions demandées en janvier ne nous ont été transmises. On reste dans le flou. » 

LIRE AUSSI : Diversité commerciale : première tomme
 

« C'est le respect de la loi qu'on demande »

Adrien Delacroix (opp.PS), qui a pu accéder à quelques documents, se fait plus virulent dans sa critique, chiffres à l’appui. « Les vœux de l’association, auxquels ont participé 132 personnes, ont coûté 11 000 €. Les frais de restauration dans le budget prévisionnel s’élèvent à 10 000 € pour l’année 2019. Dans ce même budget, les recettes des deux braderies sont estimées à 30 000 € et 35 000 €, quand en 2014 une seule braderie rapportait 90 000 €. Les frais de sécurisation et d’animation sont estimés à 98 000 € pour l’année 2019. Pour 10 agents et deux journées de travail par an ? (3) Soit il y a une erreur, soit on nous cache quelque chose. Dans ces conditions, n’importe quelle autre association aurait vu sa subvention diminuée ou supprimée. »

« C’est le respect de la loi que l’on demande, résume Philippe Caro (opp.SE)Je pose la question aux quatre élus qui nous représentent au conseil d’administration. Ont-ils validé les comptes et un budget prévisionnel ? Y’a-t-il eu mise en concurrence des fournisseurs pour les grandes braderies ? La responsabilité des élus est engagée. » Et Kamal El Mahouti (maj.SE) de se demander : « Pourquoi on en est encore là avec la MCA, alors que nous sommes convaincus de son intérêt ? Elle ne fonctionne pas comme on voudrait qu’elle fonctionne et personne ne fait le nécessaire. » 

La parole lui revenant, Didier Paillard concède que « l’association n’a pas une gestion saine et à la hauteur de cette assemblée, mais il faut mesurer ce qu’on a pu faire bouger. Cette fois nous avons les procès-verbaux des AG 2018 et 2019. Nous avons les comptes certifiés de 2018 (4). L’exigence de transparence va être entendue par l’ensemble des membres de l’association. »

Si Patrick Vassallo (maj.REVE-Insoumis), qui s’est abstenu au final, a exprimé « attendre une action plus visible de la MCA », le reste du groupe REVE-Insoumis a, lui, voté contre le rapport, sans expliquer sa position en séance. Une autre rareté, dans une soirée décidément pas comme les autres à l’hôtel-de-ville.

Yann Lalande
 

(1)   Détail du vote : les groupes Front de gauche (maj) et EELV (maj) ont voté pour. Patrick Vassallo (maj.REVE-Insoumis) et Kamal El Mahouti (maj.SE) se sont abstenus. Les groupes PSG (maj), REVE-Insoumis (maj) PS (opp) et Philippe Caro (opp.SE) ont voté contre. Bally Bagayoko (REVE-Insoumis), Michel Ribay (maj.EELV non-inscrit), Viviane Romana (opp.PS), Kola Abela (opp.SE) et Fodil Hamoudi (opp.SE) étaient absents au moment du vote.

(2)   Le report de la subvention à l’automne 2018 est dû à la conjonction de plusieurs facteurs dont l’agression du régisseur du marché par le vice-président en puissance de la MCA le 16 novembre 2018.

(3)   82 000 € des frais de sécurisation correspondent aux grandes braderies dans le budget prévisionnel, la MCA organisant également les jeudis des collectionneurs place Jean-Jaurès, toutes les semaines.

(4)   Un déficit de 32 000 € a d’ailleurs été constaté.

Réactions

Bonsoir Juste ce qu’a dit Didier Paillard en séance.  « La parole lui revenant, Didier Paillard concède que « l’association n’a pas une gestion saine et à la hauteur de cette assemblée, mais il faut mesurer ce qu’on a pu faire bouger. » 80 000 € pour avoir deux Pv s’assemblé générale... chapeau Didier. Tu es le meilleur. Quand à Laurent Russier a dit devant 80 personnes avant le conseil municipal, je reprends ses mots sur sa page Facebook « de renouvellement profond des pratiques » La promesse n’a pas durer 1 journée ! Je rappelle aux 24 élus qui ont voté la délibération que le vice président de la dite MCA, qu’il est sous le coup d’une plainte car il a frappé un agent municipal. Je vois que Laurent Russier soutiens son personnel municipal ! Si j’étais l’agent, je porterais plainte contre le maire et Didier Paillard. Communistes à deux balles !!!!!!!
Bonjour, Merci pour le suivi. Vous serait-il possible de nous indiquer qui sont les deux absentionnistes (sur un dossier pourtant important)? Merci par avance. Lulu
@Lulu l'information figure dans l'article: les deux abstentions sont Kamal El Mahouti et Patrick Vassallo. Cordialement Yann Lalande
Bonjour. Je ne comprends toujours pas comment Didier Paillard a pu se laisser embrigader à défendre l’indéfendable. Il a admet une gestion malsaine de la MCA. Et Laurent Russier ne bronche pas. Et ensuite, ils s'étonnent que les habitants disent que les politiques sont des pourris. Mais comment ne pas les traiter ainsi avec de tels comportements. Honte aux 24 élus qui ont voté pour. Honte à Kamel El Mahouti et Patrick Vassalo alors qu'il était présents. Honte à Bally Bagayoko qui s'est éclipsé avant le vote... lui si prompt à le dire quand ça l'arrange. Honte aux autres absents également. Votre absence ne vous grandi pas. Michel Ribay, vous auriez du être la car je sais cette situation vous débecte. Et ensuite vous osez vous présenter devant les habitants... pour vous reconduire dans vos fonctions. Pour que vous DONNIEZ de l'argent publique à une association bidon qui pompe l'argent publique depuis des années. C'est la dyonidiversité....? Saint Denis est un phare disait Laurent Russier sans vergogne.
Oui exact ,ou en est t on de la plainte contre le vice Président de la MCA ?Ca c'est du SAINT DENIS
Cette gestion de l'équipe municipale est vraiment inquiétante. Je comprends pourquoi il y a tant de personnes de cette majorité qui ne soutiennent pas Russier.
Pour information, Sonia Pignon et Bally bagayoko étaient derrière la porte du Conseil municipal lors du vote. Ils sont sortis avant le vote et sont rentrés après le vote. On est opposant mais on négocie parallèlement.
Dans le même conseil municipal, Philippe CARO interpelle Didier Paillard qui s'est battu avec Laurent Russier pour imposer une subventions à BABEL SUR SEINE de 6000€. Didier Paillard avoue en public qu'il n'a pas suivi le dossier. Laurent Russier ne bronche pas. Et par la suite, on vient demander aux habitants des efforts sur le stationnement, sur la fiscalité. On fait les comptes 86 000€ de subventions sans suivi. Sans compter les années précédente ou le JSD, et des élus,ont soulevé une gestion catastrophique de la MCA pendant des années. La prochaine équipe (hors Russier bien entendu) devra faire le ménage des écuries d'Augias... Et le pire... ça ose critiquer MACRON et la république des copains. Saint Denis c'est la municipalité des copains. Je rappelle au Dominique Sanchez et autres qui fustige la droite... Patrick Braouezec a fait campagne pour Emmanuel Macron. Contre Jean Luc Melenchon, et ensuite ca vient pleurer pour du rassemblement... Toujours dans un sens le rassemblement. Les conneries c'était avant qu'il fallait les arrêter.
@Azzedine Bonsoir En vous lisant, je me demande comment pouvez vous connaître autant de détails, Bally Bagayoko qui s'est éclipsé ou bien l'allusion à Michel Ribay que ne comprends pas bien car c'est un élu assidu, je crois. Tout le monde en prend pour son grade dans cette majorité, mais pourquoi pas, c'est votre liberté. Par contre me faire croire que vous êtes un simple observateur de la vie politique, je n'y crois pas. Je pense que vous siegez au sein du conseil municipal et dans l'opposition . Et dans ce cas, il y a seulement, 2 possibilités, Azzedine Delacroix où Azzedine Dupre? Je parie pour Azzedine Delacroix, je me trompe? Bien Cordialement.
@Dionysien contrairement à ce que vous affirmez, Sonia Pignot a bien pris part au vote et a voté contre la subvention à la MCA comme la majorité du groupe REVE-Insoumis à l'exception de Patrick Vassallo qui s'est abstenu et de Bally Bagayoko qui n'était effectivement pas physiquement dans la salle du conseil au moment du vote, mais était encore présent à l'Hôtel de ville à l'issu du conseil. Cordialement Yann Lalande.
Écœurant tout ça. Le commerce est totalement sinistré à Saint-Denis. Il est aux mains de quelques communautés (Nord Africaine, Africaine, chinoise) et fonctionne comme des mafias avec la complicité des élus de la ville. Comment osent-ils encore, à quelques mois des municipales, montrer impunément au public, leur soumission mafieuse et dilapider l’argent des administrés ? Voilà ce que m’inspire cette séance de conseil municipal. C’est honteux. Shame on them !
Bonjour @Albert. Je pense que Corentin Duprey et Adrien Delacroix sont de grands garçons pour signer eux même leurs commentaires. Ce sont des élus de l'opposition. Il ne se gène pas pour critiquer la gestion municipale et signe de leurs noms. Ce que j'aurais souhaité de votre part, c'est un commentaire sur la la gestion calamiteuse de la MCA ou des élus sont acteurs, et donc complice de cette gabegie. Quand à Bally Bagayoko... C'est curieux de ne pas prendre au vote. C'est comme pour le stationnement. Je suis contre mais je m'abstient sur le vote... pour surement éviter de froisser certaines personnes en vue des élections? Bally. Beaucoup de personnes te l'ont dit. A force de danser avec le diable. On finit par lui ressembler. Et la tu nous fais du Braouezec. Tu as été à bonne école. Quand à la MCA, je me répète, j'espère qu'un juge ou le préfet cassera cette délibération.
Quel clown ce Bagayoko...formé par son gourou Braouzec, qui pense toujours vivre dans les années 80, avec sa propagande et ses manipulations d'un autre temps.
Albert ? Azzedine = Delacroix ? fidèle entre les fidèles d'ANE HAUTAIN(facile sans originalité je le concède) le chantre de la sécurité ,celui ,qui dans un tract de 6 pages proposent aux dionysiens de payer les carences de l'état. IL veut mettre en place une énorme milice municipale armée sur le dos des seuls contribuables pour suppléer aux carences de la police nationale. Il propose de faire mieux que Macron dans les transferts de charges de l'état vers les collectivités locales Même le RN n'aurait pas osé. AzzedineDelacroix, cela sent le rapprochement avec la REM et Aïdara et pourquoi pas avec l'ineffable Benalla . Ah !! ces enfants du PS, ce sont bien les dignes successeurs de leur mentor Bartolone qui continue avec constance à s'acoquiner avec la droite et la très grande bourgeoisie.
moi je vote Mathieu hanotin , car c'est le seul qui est capable de virer cette mafia, kamel amrane s'active dans les quartiers pour faire campagne des communistes.car avec mathieu hanotin il va tout perdre , tres belle intervention de Adrien Delacroix bras droit de hanotin.
@diony4 Je me répéte. Je ne suis pas Adrien Delacroix. C'est une personne suffisamment publique pour signer d'elle même. Comme disait Vincent Huet (REVEI) la ville n'appartient pas aux communistes. Elle appartient aux habitants. Cependant, pendant des années, le PCF local s'est encroûte et a ouvert le champagne quand les taux d'abstentions atteignaient 70%. Mais la donne semble changer. Même Alexandre Benalla va se présenter. C'est dire que le gâteau est bon et qu'il est à prendre. JE VOMIS la majorité municipale. Pendant des années, elle s'est autorisé à prendre des décisions pour le compte des habitants sans leurs demander leurs avis sous des prétextes fallacieux (écologie, solidarité, 132 nationalités) en oubliant que ces habitants étaient des français. Mettant plus en avant leurs origines que leurs places dans la république. Bally Bagayoko est aussi comptable de ce bilan. Quand aux carences de l'état, la municipalité le fait bien (sur les centres de santé par exemple), cela ne vous dérange pas. Par contre, sur la sécurité... qu'on pourrais financer en enlevant des subventions à la MCA ou a Babel sur seine ou éviter de s'éparpiller sur des sujets bidons.... Je vais vous dire le fond de ma pensée. Alexandre AIDARA fera un score, et il fera un score plus important encore s'il s'allie avec Houari Guermat. Mais il n'aura pas de réserve de voix. Il devra se retirer. Et Mathieu Hanotin aura la réserve de voix nécessaire surtout si Laurent Russier termine 3eme... Il se vengera de Bally....
Bonsoir. À ceux qui s'interrogent sur l'identité de tel ou tel commentateur des articles du JSD, je peux leur assurer que les élus d'opposition assument publiquement leurs positions. Et je ne vois pas bien ce que nous aurions à gagner à faire autrement. Pour rappel, chaque citoyen peut suivre le conseil municipal sur internet et télécharger les délibérations afin de se faire son opinion, puis est libre d'en faire état publiquement. Cordialement.
@diony4 Pareil, je voterai pour celui qui sera capable de mettre dehors la mafia néocoloniale qui sévit à St-Denis depuis 40ans. St-Denis ville jeunes et très métissè est géré depuis 40ans par des vieillards blancs...Prenez exemple sur Londres, une des plus importantes villes au monde dirigé par un Anglais d'origine Pakistanaise musulman. Les délégations de la petite enfance et du sport pour les hommes de couleurs..pour continuer à infantiliser cette population. Et dès qu'on trouve un maghrébin qui braye et insulte tout le monde sur les réseaux sociaux, on lui donne une délégation..Mdr Cette mairie a fait bien plus de mal aux personnes d'origine étrangère (pour leur intégrations) que n'importe quel mairie de droite.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur