@ vous

Sécurité
/ La police municipale ne verbalise pas

Nom ou initiales: 
Vélo à Saint-Denis

LA POLICE MUNICIPALE N'A PAS VOCATION A VERBALISER.

La rencontre du 13 novembre entre la Mairie, Plaine Commune et les associations cyclistes à propos de la sécurité le long du canal fut décevante.

Bien-sûr nous saluons la remise en place d'un miroir parabolique à l'entrée du passage sous l'Avenue Anatole France, ainsi que l'amélioration de l'éclairage du bassin de La Maltournée mais c'est une demande écrite de Vélo à Saint-Denis auprès de La Mairie et de Plaine Commune qui date de décembre 2017.

Plaine Commune nous a rappelé que l'aménagement de qualité de la promenade de la rive droite de Paris à Saint-Denis, en sommeille depuis 2006, va reprendre dans la perspective des JOP.

Nous regrettons vivement qu'à une question de Vélo à Saint-Denis quant au nombre de verbalisation de scootéristes en infraction le long du canal le Responsable de la police Municipale ait fanfaronné: " Zéro ! " C'est bien là la preuve de ce nous supposions déjà la police municipale ne verbalise pas. Cette saillie n'a pas été désavouée par M Le Maire qui fait reposer toute la verbalisation sur la Police Nationale.

A une question de l'Amicanal sur les engagements que serait prêt à prendre M le Maire il n'est ressorti que la vague promesse d'une patrouille à bicyclette qui selon les besoins, les effectifs, les congés, surtout en période de vacances scolaires, pourrait être active le long du Canal. Par ailleurs la question de l'installation de vidéo-surveillance est toujours posée, rien de concret n'a été engagé depuis notre courrier de décembre 2017.

Nous ne sommes pas en campagne électorale, ce n'est pas notre sujet, nous serions même prêts à soutenir les propositions d'actions réelles de la Mairie. Ainsi nous saluons les interpellations de la Police Municipale et Nationale, mais entendre que la Police Municipale ne verbalise pas c'est laisser la place à la délinquance et à la violence.

Sécurité

Réactions

Le JSD était-il présent? Pourquoi n'avons-nous pas un compte rendu de cette importante réunion, qui fait suite à de nombreux faits de violence (pourtant relatés dans ce journal), mais plutôt un long article inutile sur les histoires de comptoire de Benalla? Des choix éditoriaux "étonnants"...

La brigade verte verbalisé quasiment pas, la police municipale pas du tout. C'est l'idéologie de la mairie qui permet ce blocage et l'installation depuis des années dune dégradation du cadre de vie des dyonisiens.

@Lulu un article est bien prévu sur le sujet, seulement pour rappel nous sommes un hebdomadaire. Quand nous le pouvons nous mettons bien volontiers nos articles dès que possible à disposition des internautes, dans les limites de ce que nous sommes capables de fournir. Un peu de patience. Cordialement Yann Lalande

Oui en effet, cela est effrayant de constater qu'une ville en France puisse instaurer la peur, la crainte, l'INIQUITE et la souffrance comme gouvernance ! Mais d'un autre côté il semble évident que cette équipe politique donc municipale ne verbalise jamais ni ne dérange tous les délinquants et petites mafias obscures qui votent pour Eux tous. Ils sont comme ça les extrémistes politiques ici anti-égalité et anti-humanisme car aveuglés par leurs dérives obscurantistes.

Le Pouvoir à la sauce Saint-Denis c'est créer des Maisons pour les Femmes mais ne pas vouloir sécuriser les rues… faire revenir les commerces de qualité en laissant les vendeurs de contrefaçon prospérer et augmenter.

Lutter contre la pollution en laissant les fumées toxiques de la Gare, le stand misérable du Boukané. Bref le paradoxe des extrémistes comme toujours. Heureusement nous pouvons élire d'autres visions moins chaotiques et laxistes.

Bonjour.
@Didierot.
Le syndrome du pompier pyromane. Vouloir accueillir la misère du monde sans vraiment l'accueillir (sans perspective d'avenir à part être dans une précarité permanente) ne résoud rien. Ni pour la ville, qui a déjà énormément de difficultés, ni pour les personnes qui viennent sur la ville sans espoir d'avoir une amélioration de leurs conditions de vie ni même de perspective d'avenir.

Cela permet à des élus mal élus de se donner une bonne conscience en disant j'ai fait ma BA.

Saint Denis prends sa part dans la gestion des plus faibles. En accueillir d'autres ne "solutionne" pas les problèmes de ceux qui sont déjà la. Mais ce n'est pas l'avis de Laurent Russier, Bally Bagayoko (candidats de la majorité sortante) qui ont contribué à cet état de fait.

Je rappelle au chef de la police municipale que Saint Denis est la ville la plus criminogène de France. Aider la police nationale aggravera sans doute les statistiques déjà désastreuses mais cela évitera surement des traumatismes pour les personnes agressées.

La police municipale qui ne verbalise pas?! Je comprends alors les stationnements sauvages dans toutes les rues, les pistes cyclables investies par les mêmes véhicules, les dépôts d'ordures à tout va, les garages de rue,etc, etc... En fait à Saint-Denis, le bordel est une institution, je n'avais pas encore compris! Je ne me félicite vraiment as de l'action des sieurs Braouzec le premier, Peu le 1-Bis, Paillard II et Russier III au cours des 30 dernières années, champions toutes catégories des terrains vagues, marchands de sommeil légaux, d'Eiffage un peu partout, de l'écologie à la sauce béton armé. Merci messieurs pour votre laxisme et surtout continuez à accuser l'état de tous les maux, c'est tellement plus facile que de prendre vos responsabilités. Souhaitons que vous partiez par la petite porte aux prochaines municipales et souhaitons que Plaine commune soit repris en main par des personnes compétentes et non des professionnels de la politique.

@Yann Lalande: nous attendons donc l'article en question. La priorisation des ressources et des articles (l' "événement" autour de Benalla est intervenu le 13 novembre, comme la rencontre entre la mairie et l'association de cyclistes, mais a pu faire lui l'objet d'une couverture dès le 14 au matin) est un choix éditorial comme un autre.

@Lulu vous vous obstinez à ne pas vouloir entendre. Je vais donc vous le dire de façon plus triviale: je n'ai pas quatre bras et les moyens humains du JSD sont ce qu'ils sont. Vous portez des jugements sans avoir idée de notre charge de travail et je peux vous garantir que nous ne chômons pas. Je n'ai simplement pas trouvé le temps d'écrire ce papier sur la "réunion canal" avant hier. Aucun choix éditorial là-dedans. Notre priorité reste pour le moment la version papier du JSD. Si vous lisez l'édition du jour vous constaterez qu'il y a bien un vrai choix éditorial d'effectuer puique l'info sur Alexandre Benalla n'y figure pas, à la différence de celle sur la réunion vélo. Je sais que le mot patience n'est plus à la mode en 2019. Cela reste pourtant une vertu.Cordialement Yann Lalande.

Dans une ville qui a été classée en tête pour les vols, et faits de délinquance je vais jouer le rôle du Candide en demandant quel est donc le rôle et les fonctions et responsabilités de la Police Municipale à Saint-Denis?

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur