Sports

JOP 2024
/ La nouvelle piscine de Marville présentée

© DR
© DR

Lundi 30 novembre en fin d’après-midi, le visage de la future piscine du parc des sports de Marville a été dévoilé. Au terme du processus d’appel d’offres, c’est le groupement d’entreprises mené par GCC qui a été choisi (plutôt que Sogea et Eiffage) par un jury de 15 membres dont Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis et président de Plaine Commune. Le groupement lauréat comprend notamment le cabinet d’architecture BVL, spécialiste de la construction d’équipements aquatiques.

LIRE AUSSI / Paris 2024 : les Jeux entre deux eaux

Comme prévu, la nouvelle piscine, qui fera office de site d’entraînement pour le water-polo pendant les Jeux olympiques et paralympiques 2024, sera construite le long de l’avenue Salengro, côté parc départemental Georges-Valbon et donc administrativement sur le territoire de La Courneuve. Les perspectives 3D de cet équipement de 4600m2 dont 1600m2 de plan d’eau font envie.

Bassins intérieurs (dont un de 33x21m) et extérieurs (dont un de 25x15m) en inox, espace bien être et balnéothérapie (hammam, saunas, salle de musculation, terrasse fitness, etc.), deux solariums, plage aqualudique, lagune de jeux, le projet coche toutes les cases. Y compris sur le plan écologique a priori, avec un système de récupération de chaleur et l’utilisation de matériaux faiblement énergivores.

Appel à projets pour fin 2021

D’un coût de 30,5 millions €, le centre aquatique de Marville est cofinancé à parts égales par la Ville de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis, avec un probable apport complémentaire de l’État. Le mode de gestion sera déterminé fin 2021 par le Département, désormais responsable unique du parc des sports. Les travaux doivent débuter en janvier 2022 pour une ouverture au public début 2024. Vétuste, l’actuelle piscine de Marville, construite en 1975, est donc amenée à rester malgré tout en activité trois ans de plus. Le bâtiment sera ensuite conservé et destiné à un nouvel usage. Un appel à projets devrait être lancé fin 2021.

Mathieu Hanotin s’est dit « très heureux de voir aboutir finalement ce projet pour lequel je me suis beaucoup battu ces dernières années. C’est un équipement ambitieux qui va drastiquement améliorer les conditions pour la pratique de la natation à Plaine Commune. Les surfaces de plan d’eau sont doublées. Le bassin nordique en extérieur est un vrai plus puisqu’il pourra être utilisé toute l’année. Après l’inauguration du Five et le développement des activités du Red Star, ce centre aquatique va aussi permettre de poursuivre la réorganisation du parc des sports ».

Pour Stéphane Troussel, président du Département : « Le futur centre aquatique de Marville est la parfaite illustration de l’héritage des Jeux en Seine-Saint-Denis, puisqu’il permettra à la fois d’accueillir les sportifs durant la compétition et qu’il profitera ensuite aux habitants pour de très nombreux usages. »

YL

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur