En ville

La Maison des Lumières pour les malades Alzheimer

Cette résidence médicalisée propose aux personnes âgées atteintes de cette maladie ou de troubles apparentés un accueil aussi bien médical que psychologique ou social.

En apparence, la Maison des Lumières, sise au 129 de l’avenue du Président-Wilson à la Plaine, avec ses façades solides et colorées, est une maison de retraite comme toutes les autres. En apparence seulement car elle n’accueille que des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Sorti de terre en décembre 2007 à la suite d’une volonté conjointe du conseil régional et du conseil général, cet établissement est venu remédier au sous-équipement dont souffrait la Seine-Saint-Denis. Et la France dans son ensemble où les structures entièrement dédiées à cette pathologie sont encore trop peu nombreuses, 145 à ce jour. Dans ce lieu, le malade est pris en charge dans un projet thérapeutique individuel afin de maintenir ou rétablir au mieux son autonomie.

Quasiment un personnel soignant par malade
« On a la chance d’avoir été doté de moyens importants qui permettent d’obtenir un ratio personnel/patient quasi de un pour un », précise Catherine Furcy, directrice de la Maison des Lumières. Ce dispositif demande d’évaluer le degré de sévérité de la maladie ainsi qu’une connaissance pointue de la personne. Ainsi le médecin gériatre, un cadre infirmier et une psychologue vont-ils, avec le concours des familles, recueillir un maximum d’informations sur le malade et son environnement. « Puisqu’on ne peut plus solliciter leur mémoire, on fait appel à celle des proches », souligne la directrice. Et quand les personnes sont isolées, le travail d’accompagnement requiert un surplus d’attention, de patience et d’empathie. « Dans cette Maison, les principes éthiques sont respectés à la lettre. Chaque résident vit ici dans un espace permissif adapté et sécurisé où il est totalement libre de ses mouvements même s’ils sont dyscomportementaux. Notre souhait est de prendre en compte leur fragilité en évitant la contrainte et l’isolement et de leur apporter apaisement et calme intérieur. C’est un projet simple mais ambitieux. »
L’établissement se compose de chambres individuelles réparties sur six étages prévues pour l’accueil de soixante-dix-neuf personnes en hébergement permanent et cinq en hébergement temporaire. Une salle de relaxation high-tech et une cuisine thérapeutique sont là aussi pour tenter de retarder au maximum la perte des acquis encore existants et de stimuler les cinq sens.
Bien sûr, cet hébergement à un coût?: le prix de la journée vaut environ 85 euros, auquel s’ajoutent les frais en lien avec la dépendance du patient qui est évaluée par le médecin coordonnateur. Une personne dépendante peut faire valoir ses droits à l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), une aide sociale qui permet au patient de ne payer que le ticket modérateur qui s’élève en général à 6, 58 euros. Le tarif ne saurait donc être un frein. Le malade peut également, sous certaines conditions, bénéficier de l’allocation logement ou de l’aide personnalisée au logement.
Grégoire Remund

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur