Cultures

La Fabrique de rencontres musicales et festives

La Fabrique du macadam, le retour ! Mais cette fois-ci pas toute seule. Dans le cadre du festival Villes et musiques du monde, le cabaret urbain né voici un an poursuit sa route. « Avec de nouveaux amateurs venus d'Aubervilliers, de Bagnolet et de Saint-Denis et, pour cette occasion, une belle rencontre avec un orchestre portugais, O’Questrada », annonce Cristina Lopes, figure de proue de l’aventure. Il était évident que ce projet, basé avant tout sur la rencontre et l’échange, aboutisse à tisser des liens en forme de coopération internationale. C’est ainsi que des contacts ont été pris avec l’Algérie en juillet, qu’il reste à concrétiser, et que Cristina a fait fructifier ses racines lusitaniennes pour dégotter cet orchestre des environs de Lisbonne. « La rencontre était évidente, souligne-t-elle, ils sont implantés dans une ville de banlieue, tiennent un lieu, un ancien cinéma, un peu comparable au Café culturel, et travaillent dans le même esprit que la Fabrique. Eux aussi sont attachés à leur quartier et ont envie de partager, de faire des rencontres. Ils me sont apparus un peu comme des cousins… »
De fil en aiguille, les voilà pour quelques jours en Seine-Saint-Denis, à la faveur du festival des Villes et musiques du monde et pour jouer à deux reprises avec la Fabrique du macadam. Ce fut le cas dimanche dernier à Aubervilliers ; ce sera encore le cas dimanche 2 novembre à 15 h au théâtre de la Belle étoile. Le spectacle se décomposera en deux parties : d’abord la Fabrique du macadam, toujours avec Fantazio, Bilou, Marko93, Sarah Guem et Jean-Matthieu Fourt aux manettes, avec le renfort de Dgiz et, bien sûr, anciens et nouveaux amateurs. Ensuite, O’Questrada, dont le nom fait à la fois référence au quartier et à La Strada de Federico Fellini, invitera les participants et le public à un petit bal aux airs de fado revisité par le rythme ska des Caraïbes. O’Questrada est composé de cinq musiciens : guitare portugaise à douze cordes, contrebassine (sorte de contrebasse imaginée à partir d‘une bassine en plastique, d’un manche en bois et de cordes à linge…), guitare, accordéon et chant. Un dernier détail : la jauge de spectateurs étant, du fait du nombre important de participants, réduite, il est impératif de réserver à l’avance.
B.L.

La Fabrique du macadam et O’Questrada dimanche 2 novembre à 15 h à la Belle étoile, 14, rue Saint-Just à la Plaine. Tél. : 01 48 36 34 02 ou 01 42 43 96 11.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur