Côté association

Association marocaine de la voie démocratique
/ La culture au pluriel

Il y a quelques jours,l’Association marocaine dela voie démocratique célébrait Yenayer (nouvel an berbère). À Saint-Denis, cette dernière met en effet l’accent sur la culture. Elle a déjà organisé, toujours au premier étagedu bar Le Pavillon, des soirées culturelles, comme celle de décembre dernier, autour de la poésie palestinienne. Saïd Sougty énonce que c’est enfaisant «le constat de l’émergence de cultures rétrogradeset réactionnaires»quel’Association marocaine dela voie démocratique est née en 2000 avec pour objectif de «passer au filtre de l’universalisme»les traditions et cultures issues du Maroc. Pour le bénévole dionysien, il faut «mettre en avant qu’elles sont plurielles, issues de différentes traditions (arabes, amazighes, juives et africaines) ».

Cette inclination culturelle n’empêche pas l’association de participer à toutes les manifestations de solidarité internationale sur le territoire. Ainsi ses membres avaient organisé une collecte au profit des victimes du tremblement de terre de Tamassit en 2004. L’Association marocaine de la voie démocratique ajoutera prochainement une nouvelle corde à son arc culturel. Elle prépare, pour le 8 mars, une exposition de peinture de Youssef Satoury à la Maison de la vie associative. Et, Journée internationale des droits des femmes oblige, des militants liront des textes autour du vécu de femmes ayant marqué l’Histoire parmi lesquelles Saïda Menebhi (poétesse et féministe
marocaine).

Contact : à la bourse du travail (9/11, rue Génin).
vd.est.culture@gmail.com