En ville

La cité aux trente essences

Les travaux dans les espaces extérieurs de la cité Gabriel-Péri, débutés en juillet, se sont intensifiés depuis septembre. S’ils ne seront terminés qu’en janvier, ils vont prendre ces jours-ci une tournure plus intéressante. Le 15 novembre, une fête aux rythmes brésiliens d’une batucada marquera en effet le début des plantations, avec la participation des enfants des centres de loisirs du quartier. Édifiés de 1961 à 1968, les bâtiments de cette cité de 539 logements gérés par Plaine commune habitat ont fait l’objet d’une rénovation. Un long chantier, échelonné sur deux ans et demi, jusqu’en mars 2007. Restaient les extérieurs, avec des trottoirs encombrés de voitures souvent garées là par des usagers du centre-ville. Après consultation des gardiens et des habitants à partir d’octobre 2007, l’unité territoriale voirie de Plaine commune, en charge des aménagements, a planché d’abord sur la définition des espaces, afin de bien marquer les limites entre lieu de vie et domaine public. Ce qui se traduit devant chaque entrée de bâtiment par une placette bordée de haies végétales et fermée par une petite clôture portant la plaque d’adresse.
Vis-à-vis des voitures, les aménagements, tout en faisant l’économie de mobilier urbain, objet de vandalisme, interdiront le stationnement sauvage, en particulier pour les trottoirs ainsi rendus aux piétons, dont les handicapés. Dispersées autour des bâtiments, les aires de parking pour les habitants atteignent 240 places, soit 30 en plus. Enfin, et pour satisfaire les aspirations des habitants à un fleurissement quasi permanent, une trentaine d’essences d’arbustes sera plantée, cognassiers du Japon, arbre aux papillons, lilas des jardins ou oranger du Mexique, pour composer des unités de couleurs selon les massifs. Le projet, qui inclut la réfection de l’éclairage public, couvre une superficie de 15 200 m2, dont 9700 m2 de voirie et d’espaces publics, dont l’entretien – c’était le but – devrait être ainsi facilité. La facture s’élève à 1,25 million d’euros.
Marylène Lenfant
Animations plantations (avec percussions et buffet) organisées par l’unité voirie de Plaine commune, le samedi 15 novembre, de 10h à 14h, place de Lautréamont.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur