À la une Cultures

À nous La Basilique
/ La cathédrale à 360 degrés

L’association Franciade ouvre une nouvelle piste d’exploration du monument avec la réalisation d’une vidéo en 360°. Comme à chacun des projets labellisés À nous la basilique, les habitants du territoire sont mis à contribution.
Le photographe Aiman Saad Ellaoui (à droite) a mené un stage de réalisation vidéo pour des jeunes, comme ici Samuel.
Le photographe Aiman Saad Ellaoui (à droite) a mené un stage de réalisation vidéo pour des jeunes, comme ici Samuel.

Ses trésors sont bien gardés par les gargouilles qui ornent sa façade. La basilique se dresse telle une forteresse imprenable. Nous croyons la connaître mais par bien des aspects ne nous est-elle pas en réalité étrangère ? Que se cache-t-il derrière ses magnifiques vitraux, dans sa crypte et derrière l’orgue qui surplombe la nef ? Bientôt, les internautes pourront percer ses mystères grâce à une visite virtuelle.

Après l’élaboration d’un abécédaire et le projet La basilique vue de chez moi qui a abouti en 2017 à un spectaculaire mapping vidéo sur les murs de la cathédrale, l’association Franciade ouvre une nouvelle piste d’exploration avec la réalisation d’une vidéo en 360°. L’objectif affiché de ces projets labellisés À nous la basilique, est la réappropriation du monument par les habitants du territoire. Ils ont été mis à contribution à chaque initiative. 
 

Jardins extérieurs, crypte, orgue…

Alors que leurs camarades profitent des vacances de printemps, Imane 14 ans, Samuel 20 ans et Youmna 15 ans, ont choisi de participer au stage de réalisation vidéo supervisé par Aiman Saad Ellaoui, photographe à la Ville de Saint-Denis. « Jamais je n’avais touché à une caméra. Au début, je ne m’en sentais pas capable. Mais j’ai appris à l’utiliser. Le premier jour c’était théorique, mais on est vite passé à la technique », témoigne Imane, collégienne à Stains. En une semaine, le trio a appris à se servir d’une caméra et de matériel d’enregistrement numérique audiovisuel. Leur mission ? Réaliser les captations qui serviront à la visite virtuelle. « Ils ont numérisé un parcours complet qui s’étend des jardins extérieurs à la crypte en passant par l’orgue. Cela fera découvrir certaines parties auxquelles le public n’a pas accès, promet Aiman. Il y aura de l’interactivité avec des éléments cliquables qui permettront de lancer des diapos, des vidéos, du son, des lectures de récits… » 
 

Inclure des jeunes du territoire

Par exemple, l’organiste Quentin Guerillot en charge de l’orgue de la basilique, s’est prêté au jeu de l’interview et a dévoilé les secrets de l’instrument conçu au XIXe siècle par le facteur d’orgue Cavaillé-Coll. Cette visite privilégiée dans les entrailles de l’orgue sera consultable en ligne. Ce projet s’inscrit dans un travail de mise en valeur du patrimoine et de l’héritage de l’architecte François Debret dont l’œuvre de restauration fait l’objet d’une exposition à la basilique (jusqu’au 24 novembre).

Mais c’est surtout l’occasion pour les jeunes habitants de Seine-Saint-Denis de s’investir pour ce monument et de profiter de garanties solides. « L’une des conditions pour obtenir un financement auprès de la Fondation Engie était d’inclure des jeunes du territoire, rappelle Serge Santos, l’administrateur de la basilique. Philippe Peyrat, le délégué général, est sensible au champ social, il nous en a fait la demande. Nous voulions inclure de toute façon ces jeunes au projet. »

Un making-of verra le jour prochainement. Le jeune cinéaste dionysien Larha Magassa réalise un documentaire sur les coulisses du projet mené par Franciade. « J’avais réalisé différents projets, avec l’association la Toile Blanche, et deux courts-métrages sur les robes royales de Lamyne M et sur La basilique vue de chez moi. Je me suis rendu compte des richesses de ce monument, confie l’étudiant en master réalisation à Paris 8. Plus tard, Serge Santos est rentré en contact avec moi et m’a proposé de filmer de nouveaux projets. Cela rejoignait mon idée de réaliser un documentaire sur la basilique. Ça tombait bien. »

Le portail Internet qui réunira la visite en 360°, l’abécédaire et La basilique vue de chez moi devrait voir le jour d’ici l’été.

Maxime Longuet

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur