Cultures

Franciade
/ La Basilique objet de création

« À nous la basilique ! » est un projet mené avec les habitants autour de la cathédrale initié par Le Centre des monuments nationaux en partenariat avec Franciade. Derniers ateliers participatifs en date : création d’un spectacle théâtral et d’un POM…
Avec le projet « À nous la basilique ! », mené par les habitants, la Basilique est un terrain de jeu et de création illimité.
Avec le projet « À nous la basilique ! », mené par les habitants, la Basilique est un terrain de jeu et de création illimité.

La basilique est un terrain de jeu et de création illimité. En tous les cas pour le Centre des monuments nationaux (CMN), en collaboration avec l’association Franciade. Après avoir invité les Dionysiens à photographier le monument de leur fenêtre, et débuté la conception d’un abécédaire amoureux de la cathédrale avec les habitants, un nouvel atelier participatif estampillé « À nous la basilique ! » est proposé.

Il s’agit de fabriquer un « petit objet multimédia », autrement dit un POM. Dans des ateliers de création audiovisuelle, les participants (1) auront pour mission d’élaborer une visite virtuelle de la basilique, sous la houlette du photographe Aiman Saad Ellaoui et du jeune cinéaste étudiant à Paris 8 Larha Magassa. Le POM sera visible sur le site Web encore en construction « À nous la basilique ».
 

Un abécédaire amoureux

Les ateliers d’écriture pour la conception de l’abécédaire amoureux se poursuivent. Ils ont lieu régulièrement (1) et accueillent toujours de nouveaux aspirants écrivains. Menés par la troupe de théâtre la Compagnie Terraquée, ils accueillent différents intervenants : le chanteur contrebassiste Balthaze, l’écrivain oulipien Martin Granger, l’écrivain Rachid Santaki, etc. Car l’abécédaire prendra la forme d’un livre animé, somme des récits, poèmes, illustrations, photographies, bandes dessinées… imaginés par les habitants.

L’édition de l’abécédaire est prévue pour la fin de l’année. Mais une restitution à mi-parcours aura lieu lors d’une prochaine représentation théâtrale mêlant comédiens et habitants – avec spectacles, chansons, danses, musique – dans la basilique. Il est encore temps de s’inscrire aux ateliers théâtre pour y prendre part.

LIRE AUSSI : Les faces cachées de la basilique de Saint-Denis
 

Un nouveau partenariat

En 2017, une première restitution du projet « La basilique vue de chez moi » avait donné lieu à une projection de portraits d’habitants sur la façade de l’édifice. « C’est un symbole fort, cela montre que tout le monde peut s’approprier de manière ludique et facile le monument », se réjouit Serge Santos, administrateur de la cathédrale. « L’idée est de faire découvrir de grandes institutions culturelles à des personnes éloignées de la culture, de sortir du cadre religieux pour s’intéresser au patrimoine, au côté historique et artistique. Notre travail est d’aller vers les habitants et de les convaincre de nous rejoindre », explique quant à elle Carine Tontini, directrice de Franciade. Et l’expérience ne saurait en rester là. Le CMN et Franciade ont signé pour trois nouvelles années de partenariat, toujours avec le financement de la préfecture de Région.

Les équipes d’« À nous la basilique! » imaginent déjà de nouveaux projets participatifs… La basilique n’a pas fini de titiller les imaginaires.
 

Wanice Kouri

(1) Les ateliers de création audiovisuelle auront lieu pendant les vacances d’avril. Les ateliers d’écriture et de théâtre se tiennent régulièrement. Ils sont gratuits et ouverts à tous à partir de 14 ans. Contact et renseignements : Vanina Bartoli au 0142432710 - franciade.vanina@yahoo.fr. Plus d’infos : www.franciade.fr ; www.saint-denis-basilique.fr

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur