Cultures

Décès de Pierre Pincemaille
/ L’orgue de la basilique s’est tu

Pierre Pincemaille. DR
Pierre Pincemaille. DR

Le musicien Pierre Pincemaille n'est plus. Sa femme Anne-France a annoncé sa disparition sur Facebook. Il « nous a quittés cette nuit, vendredi 12 janvier, victime d'un cancer du poumon qui l'a emporté en 3 mois », écrit-elle. Pierre Pincemaille était le titulaire de l’orgue de la basilique depuis 1987. En novembre dernier, il a donné un concert exceptionnel à l’occasion du 30e anniversaire de sa nomination à la tribune du Grand Orgue Cavaillé-Coll de la cathédrale de Saint-Denis. Mais il n'avait pas pu participer à la soirée d'inauguration, le 16 novembre, de l’exposition « Les Romanov à Saint-Pétersbourg d’une nécropole à une autre ».

« Je suis heureuse d'avoir, avec lui, organiste liturgique à nul autre pareil, embelli “notre” cathédrale de Saint-Denis de la musique qu'elle mérite et d'un répertoire à la mesure des 600 fidèles chaque dimanche matin, et des rois de France qui y reposent et attirent les touristes en nombre », souligne son épouse.

En juin 2016, dans un article que le JSD lui consacrait, nous écrivions « Pierre Pincemaille est intarissable sur l’orgue de Saint-Denis, son orgue ». « C’est l’opus n°1 du célébrissime facteur d’orgue Cavaillé-Coll. Il fut réalisé en 1840 à la demande de François Debret qui en a dessiné le superbe buffet néo-gothique, un véritable écrin », nous déclarait le musicien.

Cet organiste était reconnu internationalement. « Je suis chanceuse d'avoir, avec lui, concertiste infatigable, parcouru le monde de l'Ouest des USA au Japon. Ne manquait que l'Australie... Ce fut l'occasion de concerts mémorables. Pierre adorait partir en tournée. Chaque orgue était une nouvelle rencontre », confie Anne-France Pincemaille.

« Pierre était Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, Chevalier des Palmes académiques, Chevalier de l'Ordre de Saint Grégoire le Grand. Ces trois médailles sont le reflet d'une carrière professionnelle diversifiée longue de 40 années : organiste et concertiste, enseignant musicien, musicien au service de l'Église. Une carrière riche de rencontres avec des mélomanes dans le monde entier, des élèves poussés à l'excellence, des prêtres devenus ses amis. Sans pour autant combler l'éternel insatisfait qu'il était... », lui rend hommage son épouse.

Réactions

Nous avions invité Pierre Pincemaille sur l'orgue historique Louis Debierre de l'église ND de Bon Port à Nantes à l'occasion du 10èm anniversaire de son Maître Pierre Cocherau. Fabuleux concert dont les auditeurs se souviennent encore d'un prélude et triple fugue improvisé... Reposez en Paix !
Pierre Cochereau, dont Pierre Pincemaille était l’héritier, disait de l’improvisation que c’etait un art d’illusioniste. Sans doute n’avait-il-pas osé utiliser le véritable terme qui convenait tellement à PIerre, celui de Magicien. Merci à Pierre d’avoir ainsi émerveillé nos vies.