Sports

Tennis de table
/ L’avenir est à elles

Si les records de précocité de Prithika Pavade en sont la vitrine, le groupe féminin de la «Génération JO 2024» du Sdus compte plusieurs espoirs du ping national. Parmi elles, les jeunes Leïli Mostafavi (19 ans) et Camille Lutz (17 ans), arrivées cette saison et amenées à s’imposer en équipe première.
Leïli Mostafavi (19 ans) et Camille Lutz (17 ans).
Leïli Mostafavi (19 ans) et Camille Lutz (17 ans).

Le JSD : Cette saison, vous avez joué toutes les deux avec l’équipe de Pro A (une apparition pour Camille et quatre pour Leïli). Quel a été votre parcours avant de rejoindre Saint-Denis ? 

Leïli Mostafavi : Avant je jouais pour l’équipe du Chesnay dans le 78, c’est là-bas que j’ai commencé le tennis de table, de 6 à 18 ans ! Mon grand frère jouait en Nationale, donc à un assez bon niveau, et m’a initiée à ce sport. Avant de rejoindre le Sdus j’avais déjà rencontré plusieurs fois Nicolas Greiner, le coach des filles. Je savais que le projet mis en place ici était super intéressant, avec un groupe jeune et talentueux qui veut s’entraîner dur et progresser. C’est ce que je recherchais.

Camille Lutz : Moi je viens d’une petite ville pas loin de Strasbourg qui s’appelle Hochfelden et c’est ma mère qui m’a initiée au ping. Avant je jouais à Schiltigheim, une autre équipe de Pro A. C’est là-bas que j’ai débuté en pro il y a deux ans. La saison dernière je jouais en double avec l’équipe première. À Saint-Denis, le projet est stimulant, nous avons de nombreux créneaux d’entraînement, un suivi poussé et des opportunités comme ce stage de trois semaines au Japon d’où nous revenons tout juste, et des participations à des compétitions internationales. Tous les clubs ne proposent pas ça!

Le JSD : Justement, que retenez-vous de ce séjour au Japon ?

CL : C’était super ! Nous sommes allées à Tokyo et à Osaka où nous avons pu jouer avec des joueuses japonaises de très bon niveau. Il a fallu s’entraîner à fond durant tout le stage car sinon ça aurait été dur (rires)! Leur dynamique est impressionnante: les joueuses sont tous le temps à fond! Très concentrées et très autonomes. Et nous avons pu découvrir un peu le pays. C’était une bonne expérience.

LM : Quand on est pongiste, partir en Asie c’est très formateur. Je connaissais la Chine, mais le Japon est l’autre grand pays du tennis de table donc j’avais hâte d’y aller. Il y a toujours un super niveau de jeu et la culture est différente: l’environnement est très agréable, tout est très propre et les gens sont très respectueux en toutes circonstances. Je n’ai pas ressenti l’aspect autoritaire des entraînements que j’avais pu constater en Chine, comme si au Japon cette rigueur était plus naturelle.

Le JSD : Comment évaluez-vous votre première saison au club ?

LM : Ce qui est top c’est d’avoir une équipe engagée en Pro A et une autre en Nationale 1. Cela permet d’avoir un groupe de 8 ou 9 joueuses de bon niveau et de se retrouver toutes ensemble aux entraînements. Cela crée une effervescence. Il y a une ambiance et une dynamique de club où l’on se tire toutes vers le haut.

CL : Oui nous avons un vrai ressenti de groupe. Il y a deux équipes de Pro A et de Nationale 1, mais avec des passerelles entre les deux. C’est motivant!

Le JSD : Que peut-on vous souhaiter pour la suite de votre carrière sportive ?

CL : À court terme, d’intégrer progressivement l’équipe pro et d’y gagner mes premiers matches. Ensuite, d’intégrer l’équipe de France senior et d’évoluer dans le top 50 mondial. Et le rêve absolu c’est de pouvoir participer à des Jeux olympiques ! (sourire)

LM : Que l’équipe se stabilise en Pro A pour que les jeunes joueuses puissent continuer à progresser. Et de continuer à m’entraîner pour intégrer l’Équipe de France senior, participer aux championnats d’Europe, aux championnats du Monde… Et à plus long terme les JO aussi, forcément!

Propos recueillis par Corentin Rocher

L’équipe première en play-off 

Grâce au point obtenu par sa joueuse Barbora Balazova lors de la défaite contre l’Entente Saint-Pierraise, le 30avril, l’équipe dame s’est qualifiée pour les play-offs de la Pro A. Pendant ce temps, les messieurs se sont également inclinés sur le score de 3-1 contre Hennebont. Sans conséquence puisqu’ils ont déjà assuré leur maintien en Pro A. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur