Cultures

L’académie Charles-Cros distingue Altamira

Boris Lelong de l’association Altamira a reçu un Coup de cœur de la célèbre institution. Une reconnaissance pour le travail de cette association qui explore les liens entre les peuples à travers leurs musiques.

Mardi matin 4 novembre 11?h, Paris. Au Café de la danse, jolie salle de spectacle du côté de la Bastille, Boris Lelong arbore avec fierté le trophée remis quelques instants plus tôt par l’académie Charles-Cros. Avec son association, Altamira, il vient en effet de recevoir, aux côtés de l’ensemble de polyphonies corses A Filetta ou encore du joueur de kora malien Toumani Diabaté, l’un des Coups de cœur de la célèbre académie consacrée aux musiques du monde pour le CD Philippines, Femmes artistes du lac Sebu, publié en 2007. « Ce disque est le fruit d’un travail de neuf ans », explique le récipiendaire. Un travail mais surtout une belle histoire d’amitié avec ces femmes vivant dans un petit village, Dekolon, qui surplombe la rive orientale du lac Sebu, au sud de l’archipel des Philippines. Artisanes autant qu’artistes musiciennes, elles se sont regroupées au sein d’un collectif, Lemhadong, dont les plus anciennes membres ont longtemps vécu dans un monde que la nature seule régissait. « Aujourd’hui, ces musiciennes tentent d’ancrer leur poésie sonore dans ce nouveau monde qui est en train d’effacer l’ancien », écrit Boris Lelong dans le livret qui présente le disque. Mélopées lancinantes se mêlent aux sons de tous les jours, aux cris des animaux, aux bruits de la forêt, le tout rythmé par des instruments ancestraux. L’ensemble forme une sorte de film sonore, du matin à la nuit, traversant les différents lieux et moments du jour?: la forêt, l’eau, les enfants, le village, les réjouissances… C’est un magnifique poème musical venu d’un monde en train de disparaître doucement.
« Des gens d’une incroyable richesse »
Cette reconnaissance de l’académie Charles-Cros va droit au cœur de l’association dionysienne Altamira et de son responsable, Boris Lelong, lui-même musicien. C’est lui qui est allé à la rencontre de ces femmes, qui a exploré leur univers musical. « Ce sont des gens à la fois très fragiles et d’une incroyable richesse?: elles réenchantent le monde », dit-il joliment. Altamira, qui fête ses dix ans d’existence, voit là salué l’un des projets emblématiques de son action. « Nous cherchons à explorer les liens qui existent entre les cultures musicales, les activités humaines et la vie sociale des peuples. Et la musique fait intrinsèquement partie du développement humain », résume Boris Lelong. « Et ce, aussi bien aux Philippines qu’à Saint-Denis?! », poursuit-il en souriant. C’est ainsi qu’il effectue un travail inscrit dans le temps auprès des retraités, comme à la résidence Croizat. « Nous allons voir les gens où ils sont, nous nous découvrons et nous partageons », ajoute-t-il comme un manifeste.
Benoît Lagarrigue
Philippines, Femmes artistes du lac Sebu, un CD Altamira. Voir aussi le site http://www.altamiramonde.net

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur