À la une En ville

Grève des chauffeurs du CTM
/ Intervention de la police municipale

Ce jeudi 7 mars, des policiers municipaux sont intervenus au CTM. Les chauffeurs empêchaient le personnel d'entrer avec leurs véhicules à l'intérieur du bâtiment.
La mairie a fait intervenir ce jeudi 7 mars la police municipale pour empêcher les grévistes de bloquer le parking du CTM.
La mairie a fait intervenir ce jeudi 7 mars la police municipale pour empêcher les grévistes de bloquer le parking du CTM.

Vers 10h ce jeudi 7 mars, la police municipale est intervenue au Centre technique municipal pour empêcher le blocage des entrées et sorties du bâtiment par les chauffeurs de cars et leurs soutiens. « Ils étaient 7 ce matin à empêcher le personnel d'entrer avec leur voiture. C’est dangereux, il y a presque eu des échauffourées avec d’autres agents », a t-on expliqué à la Ville. Celle-ci a également précisé que l'intervention de la police avait pour but de « permettre aux agents de garer leur voiture dans le CTM et non pas de briser la grève. »

LIRE AUSSI : Deux chauffeurs de cars en grève de la faim

En début d'après-midi, 10 policiers municipaux étaient encore postés à l'entrée du parking du CTM. Assis sur le sol, les chauffeurs et les syndicalistes présents ont fait barrage devant le parking pour empêcher les voitures de sortir. « On ne fait pas sortir les véhicules de la Ville, mais on laisse sortir les véhicules privés », a précisé le syndicat FO. On n'a jamais vu ça dans un mouvement social à Saint-Denis, faire intervenir la police municipale pour des salariés de la Ville en grève », a constaté Nathalie, secrétaire adjointe à FO.

« C'est fou », s'est exclamé un des agents grévistes. Un autre a critiqué le fait que des collègues aient été « bousculés », par la police municipale. Elle a eu comme consigne « de ne pas user de la violence. Jamais de violence n'a été utilisée et sera utilisée de la part de la municipalité », a clarifié la Ville. 
 

« Grave faute politique »

Pour Philippe Caro, conseiller municipal à la Ville, présent sur place, l'intervention de la police municipale est « une faute politique grave. Jamais la police ne peut régler un conflit social », a t-il jugé.

Gildo, de la CGT Plaine Commune et de la CHSCT (Comité hygiène sécurité et conditions de travail), a expliqué que son syndicat était « fermement opposé aux interventions policières sur le site du CTM et sur des grévistes. ». « On a écrit au maire, on regrette qu'il n'ait pas de trouvé de solutions au conflit », a t-il ajouté. Plaine Commune est impacté par cette grève. Les agents de la propreté surtout ne peuvent pas utiliser leurs camions. La ville se salit. Ils essayent de travailler mais c'est contraignant, ils font des allers retours à pied. On a peur pour nos agents », finit-il. 

En grève depuis le 23 janvier, les chauffeurs de cars occupent le bâtiment depuis un peu plus d'un mois. Deux d'entre eux ont entamé une grève de la faim il y a sept jours. Ils ont été examinés ce jeudi 7 mars par un médecin du centre de santé de la Ville. « La persistance de la grève est d’autant plus problématique qu’elle met en danger la santé de deux agents », a souligné la municipalité dans un communiqué ce vendredi 8 mars. 

 

Yslande Bossé 

Réactions

Je n'ai pas bien compris ! On parle du CTM de St Denis ? De Levallois ? D'henin Beaumont ? Y a t il encore un pilote dans le Tupolev municipal ?
Je suis pas contre le mouvement de grève mais je suis contre qu'on empêche les agents de la Ville et de Plaine Commune de travailler ce site est bloqué par 5 grévistes qui empêche plus 200 personnes de travailler cela est inadmissible quand je vois qu'il se bat pour qu'on leur paye des heures supplémentaires je pense qu'il ferait mieux de se battre pour augmenter le point d'indice qui est notre réel salaire que fait la ville pour que les autres agents puisse aller travailler en toute sécurité sans se faire menacer par une poignée de grévistes!!
Bonjour Curieuse façon de prôner le dilalogue social. Grève, grève de la faim, évacuation. Mais bizarrement, Stéphane Peu ne tracte pas devant, comme il l’avair Fait devant SFR... Un mois et demi de grève et pas une avancée. Et ils osent se présenter en 2020.
J'ai pas tout suivi là. On a changé de municipalité ? Les communistes sont partis ? Il est vrai qu'avec un patron comme Braouezec qui change souvent de casquette on sait plus très bien où on en est.
"Saint-Denis En Grève" C'est ça la devise des communiste Dyonisien, non.. Ne lâchez rien le gars, on est avec vous
Bonjour. La c'est de pire en pire. Les CTM est bloqué par des voitures. Certains se garent dehors le long du trottoir. Laurent Russier, Florence Haye et Fabienne Soulas, cela fait plus de deux mois maintenant que 6 chauffeurs arrivent à bloqué le CTM. Il serait temps de ne plus se comporter en technocrates et résoudre ce problème. Problème pour les agents, pour la ville et ses habitants. Je sais que vous comptez sur le pourrissement de la situation mais ce conflit va laisser des traces au sein du personnel communal.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur