Sports

Ils ont couru comme rois et reines

Plus de 3000 participants ont foulé le bitume dionysien dimanche 19 octobre pour les différentes courses de la Voie royale. Avec en prime la traversée du Stade de France.

Avant d’enfiler son short et ses chaussettes, souvent tôt le matin, le coureur lève d’abord le nez vers le ciel. Bonheur, dimanche 19 octobre, il est bleu. Et le soleil jaune d’or. « Une journée comme ça, c’est idéal, avec juste ce qu’il faut de température et d’humidité dans l’air », affirme en connaisseur un des juges officiels, sur le podium de la ligne de départ, avenue Jules-Rimet. Pour cette 15e édition des courses de la Voie royale, on dénombre plus de 3000 inscrits, « soit 15% de plus que l’an passé, se réjouissent les responsables du club organisateur Saint-Denis Émotion. Avec au moins 400 jeunes de 9 à 12 ans, baskets aux pieds. »
À 13h, les enfants ouvrent la course, avec un joli tour de 2000 mètres. Et tout s’enchaîne, devant un public assez copieux, aussi bien au départ que sur la ligne d’arrivée au stade annexe, où se trouve le village des partenaires et où sont affichés les résultats (1). Place aux 5 km, 10 km, et semi-marathon. L’épreuve reine (21,100 km) est courue en 1h03 par l’Éthiopien Demssew Tsega en 1h03’22’’ ; la première dame, Ashu Kasim, Éthiopienne également, franchit la ligne d’arrivée après 1h15’27’’ de course.
Parmi les coureurs défendant les couleurs de Saint-Denis Émotion, on citera aux premières places pour le 5 km, Gwendoline de Matos en 12’36’’ et Mohamed Bouhaza en 17’10’’. Pour le 10 km, Christelle Mennesson en 54’53’’ et Daniel Jaffrennou en 51’32’’. Pour le semi, Sophie de Ferrières en 1h 52’27’’, et Cédric Daviau en 1h 52’42’’. Avec une mention pour un autre local, Lamri Belarbi (club du Casc), avec 1h25’25’’.
L’organisation de cette journée a mobilisé 300 bénévoles et signaleurs, aidés par la police municipale. Au stade annexe, dans le poste médical avancé (PMA en jargon technique), cohabitent dans la bonne humeur une trentaine de secouristes de la Croix-Rouge française, une équipe de la Croix-Blanche (la plus ancienne association de secours créée en 1782), des kinés, et une douzaine de médecins et infirmiers du Samu 93 et du Smur de l’hôpital Delafontaine. « Nous disposons de plusieurs ambulances et de quatre postes de secours sur le parcours, explique le docteur Brigitte Hennequin qui coordonne l’ensemble. Un tel dispositif peut répondre à toutes des situations d’ordre médical. » Même si cette fois encore il ne s’est agi le plus souvent que de « bobologie ». C’est fou ce que la course à pied fait mal aux mollets et occasionne des ampoules.
Gérald Rossi

(1) Des résultats que l’on peut consulter sur les sites Internet suivants : http://topchrono.biz et http://www.saint-denis-emotion.com.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur