Sports

Football
/ Il aurait suffi d'un rien

Le Sdus foot a livré un beau match, victorieux, dimanche contre le Plessis-Robinson. Mais le même jour, Saint-Leu a gagné contre le PSG, empêchant la montée en National 3 des Dionysiens.
À la fin du match dimanche dernier, les joueurs et le staff dionysiens sont partagés entre la satisfaction de la 3e place et la déception d’avoir raté la montée en National 3.
À la fin du match dimanche dernier, les joueurs et le staff dionysiens sont partagés entre la satisfaction de la 3e place et la déception d’avoir raté la montée en National 3.

Samedi 25 mai, stade Auguste-Delaune, l’arbitre siffle la fin du match. Mission réussie pour le Sdus. Les hommes de Lacina Karamoko ont gagné 3-1 face à Plessis-Robinson. Mais cela ne suffira pas au bonheur des Dionysiens. Parce que dans le même temps, Saint-Leu a gagné 1-0 contre le Paris-Saint-Germain (équipe 3) lors de cette 22e et ultime journée de Régional 1. Jusqu’au bout, les supporters dionysiens – nombreux en tribune – ont espéré une bonne nouvelle du côté du Val-d’Oise. Un seul but du PSG et Saint-Denis passait devant Saint-Leu au classement et montait en National 3. Mais les Saint-Loupiens conserveront leur avantage acquis en première période, malgré un dernier quart d’heure tendu où ils ont joué à 10 contre 11. Avec 40 points, le Sdus finit donc 3e de sa poule de Régional 1, derrière SaintLeu (2e , 42 points) et le PSG (1er, 43 pts) et juste devant Saint-Ouen-l’Aumône (4e , 40 pts) grâce à une meilleure différence de buts particulière.

Les Dionysiens n’ont en tout cas pas manqué ce dernier rendez-vous du championnat. Sérieux et appliqués, ils ont d’emblée mis le pied sur le ballon en exerçant un pressing haut sur les joueurs de Plessis. C’est d’ailleurs en récupérant un ballon dans la moitié de terrain adverse que le Sdus a marqué son premier but. À la 14e minute, bien servi dans la surface de réparation, le Dionysien Jean-Eudes Gomez décoche une magnifique frappe qui termine sa course en pleine lucarne. Quelques minutes tard, il double la mise sur corner. Un premier Dionysien, Jordy Njike, touche la barre transversale de la tête. Le ballon revient par chance sur Gomez qui le repousse dans le but (17e ).

À 2-0, le match semble plié, sauf que les joueurs de Plessis-Robinson marquent sur une contre-attaque cinq minutes plus tard. Mehdi Fergani fait un bel arrêt, mais un Robinsonnais – en embuscade – est plus prompt à réagir que les défenseurs dionysiens pour tromper le portier resté au sol. Le Sdus se reprend et creuse l’écart à la 32e minute grâce à une action de classe de son numéro 10 Mohamed Chekkal. Suite à une feinte de frappe du pied droit, le milieu s’emmène le ballon dans la surface de réparation puis décoche du gauche une frappe croisée à ras de terre. En seconde période, le Sdus aura plusieurs occasions de marquer un quatrième but, mais le score ne bougera plus. 

« Cela s'est joué sur des détails »

«On a fait ce qu’il fallait sur ce match. On a fait le travail, a souligné le double buteur Jean-Eudes Gomez à l’issue de la rencontre. Franchement, on a fait une bonne saison. On est arrivé à un niveau où on n’était pas attendu. On a joué notre chance à fond. Il n’y a pas de regrets », veut retenir le Dionysien, revenu dans le groupe après une longue période de blessure. Responsable de la section, Mourad Aïteur est partagé, à l’image de son groupe, entre la satisfaction de la 3e place et la déception de ne pas avoir accroché la montée en National 3. « Cela s’est joué sur des détails. On a perdu des matches qu’il ne fallait pas perdre. Après, c’est notre première saison en R1. L’objectif, c’était le maintien. On a tout donné. Les joueurs ont appris aussi », nuance-t-il.

« Si en début saison, on m’avait dit que l’on serait à cette place, j’aurais signé toute suite », retient Lacina Karamoko, entraîneur de l’équipe senior depuis 2013, qui tient à féliciter ses joueurs pour cette année. « Ça a été une saison longue, éprouvante, surtout à la fin. Les joueurs sont déçus, c’est normal, soupire Ahmed Zeggagh, son entraîneur adjoint. C’est à ce moment que tu penses aux points perdus bêtement. Les deux petits points qui nous manquent, ils étaient à notre portée. » Il pense notamment aux défaites 1-0 à domicile face à Saint-Brice (10e , 24 pts) en mars et surtout Chatou (8e , 28 pts) le 4 mai dernier. Lacina Karamoko regrette aussi ces points perdus contre des équipes moins bien classées, alors que son équipe a fait le plein de points contre celles du haut de tableau (hormis le PSG). En effet, le Sdus a battu par deux fois Saint-Leu, et présente un bilan positif contre ses poursuivants immédiats.

« On peut partir en vacances la tête haute »

Comme l’ont souligné plusieurs joueurs, le Sdus a payé son « irrégularité » en deuxième partie de saison avec quatre défaites contre seulement deux en première. « Après la trêve, on a eu un creux qui a duré trop longtemps », analyse le vice-capitaine Moussa Hamdani. Pour lui, les contre-performances du Sdus ont coûté la 2e place au classement. «Derrière le PSG, on est la meilleure équipe du championnat », estime-t-il. «On pourra partir en vacances la tête haute. On a donné le maximum, même si malheureusement on ne monte pas », conclut-il.

« Dans l’ensemble, on fait une belle saison. On finit derrière le PSG, qui est au-dessus des autres équipes. Mais on méritait la deuxième place, pense l’adjoint Ahmed Zeggagh. Si Saint-Leu ne récupère pas deux points sur tapis vert, on est deuxième. C’est rageant », rappelle-t-il. En effet, l’équipe du Val-d’Oise qui avait fait match nul (1-1) contre le Maccabi Paris en avril a finalement été déclarée vainqueur de ce match mi-mai, suite à une réclamation à cause d’un problème de licence du côté du Maccabi. Dans les couloirs d’Auguste-Delaune, cette histoire n’est pas passée. Les dirigeants du Sdus n’ont pas encore dit leur dernier mot. Affaire à suivre.

Aziz Oguz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur