En ville

Travaux
/ Gare centrale : un sous-terrain XXL

Le chantier de la Gare se poursuit avec une étape marquante : l’installation d’une structure de béton sous les quais qui permettra sa traversée. Ses dimensions colossales et sa mise en place remarquable témoignent de l’envergure des aménagements réalisés.
© Yann Mambert
© Yann Mambert

Deux cadres de béton armé de 10 m de large et 35 m de long se déplacent à 5 km/h. Préalablement construits hors site, ils ont été glissés sous les voies de train et sous les yeux des élus (dont Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis) mercredi 16 septembre, pour venir constituer le futur passage souterrain. Une étape marquante du chantier de la gare et une véritable « prouesse technique » selon Stefan Bürkle, directeur des gares d’Île-de-France (SNCF) qui vient ponctuer 18 premiers mois de travaux. Grâce aux ponts métalliques placés sous les voies, la circulation ferroviaire a pu se poursuivre presque normalement.

EN IMAGES / Gare de Saint-Denis : souterrain, chaud devant !

Après quatre semaines d’interruption dues au confinement généralisé, le chantier a progressivement repris à partir du 14 avril. Grâce à l’implication des quelque 120 compagnons qui se relaient chaque week-end en 3x8, le retard – inhérent aux travaux d’envergure – n’excède finalement pas trois mois. Le futur passage souterrain, d’ouest en est, permettra l’accès aux quais via deux ou trois accès selon les voies. Il répond donc à l’enjeu majeur de ce chantier qui s’insère dans le programme de mise en accessibilité de la gare, afin de permettreune circulation complètement autonome de toutes les personnes à mobilité réduite. Ses dimensions constituent quant à elles une solution pérenne afin de désengorger la gare, où les flux journaliers devraient passer de 90 000 personnes à 150 000 d’ici 2030.

Métamorphose

Parmi les autres améliorations, on compte également un rehaussement des quais, la mise en place de quatre ascenseurs, d’une rampe d’accès et d’escaliers mécaniques, ainsi que la création d’une signalétique sonore permettant aux personnes malvoyantes de s’orienter.

Les travaux d’accessibilité, qui devraient s’achever d’ici 2023, seront suivis d’une rénovation du parvis en 2024. Au-delà de la transformation de la gare en elle-même, c’est tout un secteur qui devrait ainsi profiter de ce chantier pour entamer sa mutation. Mathieu Hanotin a profité de l’instant pour souligner l’importance de la métamorphose de la gare pour Saint-Denis : « Il s’agit d’un nouveau départ pour le quartier. Mais les travaux ne suffiront pas à eux seuls, il faudra aussi repenser les usages de l’espace public, notamment avec les habitants, et repenser les connexions entre les différents quartiers dans la ville. » 

Mona Guichard (stagiaire)

Réactions

Longtemps la SNCF a dépensé des millions d'euros pour rénover des gares de province fréquentées quotidiennement par deux tondus et trois pelés, tout en laissant se dégrader les gares franciliennes fréquentées par des dizaines de milliers d'usagers. Combien de notables de province (députés maires de petites villes) ont influencé les choix budgétaires de la SNCF afin d'être présents sur la photo d'inauguration ? Si la SNCF fonctionnait normalement alors l'agrandissement du tunnel souterrain de la gare de Saint-Denis aurait été réalisé depuis vingt ans.
jamais content... le budget de mise en accessibilité de la gare de st denis est le plus élevé d'ile de france, mais encore pas content...
content que la compagnie ferroviaire consacre un gros budget à la gare de Saint-Denis et que les travaux soient réalisés en septembre 2020. Bravo aux concepteurs de l'ouvrage. Bravo aux 120 compagnons travaillant jours et nuits sur le chantier du nouveau tunnel. Pas content que la SNCF ait laissé pendant vingt ans soixante mille usagers quotidiens des trains s'entasser dans un étroit tunnel pour accéder aux quais (alors qu'en parallèle la compagnie rénovait des gares de province peu fréquentées).

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur