À la une Sports

Muay thaï
/ Gala puissance 10

Le Lumpini, club dionysien de muay thaï, s’apprête à recevoir des combattants de toute la France le temps d’une soirée au palais des sports samedi 17 novembre. Il s’agira de la dixième édition du Shock Muay, même si le gala se déroule en réalité depuis plus de trente ans.
Pour la 10ème édition du Shock Muay, Le Lumpini s'apprête à recevoir des combattants de toute la France.
Pour la 10ème édition du Shock Muay, Le Lumpini s'apprête à recevoir des combattants de toute la France.

Il en a organisé une quarantaine depuis 1986 et, pourtant, Sam Berrandou parle de ce Shock Muay X (à prononcer « dix ») avec toujours autant de passion. « On en faisait 3 ou 4 par an au début mais c’est beaucoup d’énergie. On a préféré se concentrer sur un seul gala annuel », raconte le fondateur du Lumpini. Et ça marche : à chaque édition, les 1 200 places du palais des sports Auguste-Delaune sont prises d’assaut, attirant autant les curieux que les initiés.

Dans le milieu, le Shock Muay s’est fait sa petite réputation à l’instar du club, désormais l’un des plus gros du 93 avec le Derek de La Courneuve. Cette année, pas moins de huit combats sont au programme dans différentes catégories. Trois concernent des Dionysiens : Youssouf Ouattara, ancien champion national chez les –63,5 kg, sera opposé à Brayan Matias (Ézanville-Écouen) sacré champion d’Europe en juillet en 65 kg. Alex Mysengsay, champion de France juniors en moins de 54 kg, combattra face à Sofiane Bouland (Puteaux), sacré pour sa part champion d’Europe en 2017 avant de passer en seniors. Chez les filles, en débutantes, Solène Brun affrontera Sarah Benmicia (Chanteloup). 
 

Combats en direct sur RMC Sport

Une affiche qui devrait une nouvelle fois assurer le succès de l’événement (lire ci-dessous). Certaines seront d’ailleurs retransmises en direct sur RMC Sport, déjà diffuseur du Shock May par le passé. « La chaîne de télé est fidèle à nos galas parce que nos oppositions plaisent et que je fais toujours en sorte de les équilibrer  », confie Sam Berrandou. Tout comme les partenaires, pour l’essentiel des commerces locaux, qui ne manquent pas de soutenir un événement contribuant à améliorer l’image de la ville : « Il y a des gens qui ne connaissent pas Saint-Denis, qui ont des a priori, et quand ils viennent à nos galas ils sont étonnés ! Ils disent : “C’est propre, nickel, on est bien reçu.” ».

Cette année, les organisateurs du Shock Muay X ont toutefois une petite inquiétude. Samedi 17 novembre coïncide avec le mouvement contestataire « des gilets jaunes » qui compte bloquer la France notamment en raison de la hausse du prix des carburants. « On a fait le choix de ne pas annuler le gala, mais on a des gens qui viennent de toute la France. On espère qu’ils ne se retrouveront pas bloqués et qu’ils pourront venir », note Sam Berrandou. 

Et n’allez surtout pas lui dire que ce succès pourrait être bien aidé par l’essor du MMA (arts martiaux mixtes). « Le MMA, ça contribue mais ce n’est pas ça qui attire plus. Nous, quand on est arrivé en 1986 on a dit : “Le muay thaï c’est un phénomène de mode”. Et ça fait 32 ans que ça dure… », s’amuse Sam qui sera épaulé par le champion local Djimé Coulibaly pour coacher les athlètes. Et de conclure : « On aimerait une grande salle de sports de combat en centre-ville. On est à Franc-Moisin, mais malheureusement le quartier est tellement stigmatisé… Ça refroidit des gens. Si je soulevais de terre la salle actuelle et que je la transportais en centre-ville, je doublerais le nombre d’adhérents ! » 
 

Adrien Verrecchia

Shock Muay X, samedi 17 novembre à partir de 19 h, au palais des sports Auguste-Delaune (9, avenue Roger-Sémat). Entrée/bon de soutien : 15 € (gradins), 25 € (ring). Contact : 06 85 47 95 98. Site : http://www.lumpini.fr/

 

Aussi à l’affiche :

Outre les combats engageant des Dionysiens (lire plus haut), notons celui du Marseillais Mathis Djanoyan qui boxera contre le champion de France en –60 kg John Almeida (Amiens). Numa Decagny (Amiens) va défier Richard Kpanodou, l’étoile montante de Clichy en 71 kg. Dans la même catégorie, Ibrahim Kanoute de Colombes, champion de France, affrontera Ziani du club des Ulis. Enfin, un autre combat féminin, cette fois en classe B, va opposer Sarah Badi de Bezons à Valentine Roger d’Amiens. AV

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur