Portrait

Gabin Nuissier en mode break dance

Danseur et chorégraphe, il a découvert cette pratique tout jeune. Et s’est imposé au fil des ans sur la scène de la danse hip-hop contemporaine avec le groupe Aktuel Force.
Gabin Nuissier, danseur
Gabin Nuissier, danseur


Cet homme est un poète. Du corps et des mouvements. Né en Martinique, Gabin Nuissier débarque en métropole à l’âge de 7 ans et ce fut le premier choc de sa vie. « Une vraie rupture, se souvient-il. D’un seul coup, je fus coupé de mes grands-parents, que j’adorais, et de la magie des îles… »


C’est à Dugny qu’il grandit. En ce début des années 1980, il s’adonne au sport. « Comme beaucoup de jeunes d’ici, je me sentais coupé de mes racines et j’avais besoin de retrouver une famille. » Ce sera par les arts martiaux, judo, karaté, kung-fu, mais aussi l’athlétisme, le tennis de table…


C’est aussi à cette époque qu’il découvre le break dance. « Il y avait là un rapport à l’énergie, au dépassement de soi qui m’a enthousiasmé. Et j’avais tellement besoin de m’exprimer avec mon corps ! » Il s’y lance avec passion. De battles en confrontations, souvent couronnées de victoires, il écume le département.


« Le break dance est une danse qui naît d’une grande force intérieure, mais elle est aussi une façon d’interroger le monde », dit Gabin. Il continue à se produire fréquemment, avec plusieurs complices et, en 1984, il rencontre à Paris Paco Rabane qui l’engage avec son groupe pour un clip, puis les envoie danser au Carnaval de Venise.


« Danser au milieu de la foule place San Marco, c’est quelque chose d’inimaginable ! » C’est là le point de départ de l’aventure d’Aktuel Force. « C’était pour moi l’idéal : avoir un groupe, monter des chorégraphies, danser devant un public. C’était autre chose que les battles… », sourit-il. Leader, il apprend la pédagogie. « Pour moi, un leader c’est celui qui est à l’écoute des autres plus que de lui-même. »

Danseurs virtuoses

En 1985 il atterrit à Saint-Denis, pour donner des cours de danse à la Maison des jeunes, puis à Franc-Moisin. Mais son parcours artistique prend de plus en plus d’ampleur. De créations en tournées, en France et à travers le monde, Gabin Nuissier et Aktuel Force s’imposent au fil des ans sur la scène de la danse hip-hop contemporaine : depuis Evolution en 1996, se sont succédé une vingtaine de créations dont certaines, comme Babel, le duo Le Temps qui danse ou le solo Soleil noir sur l’esclavage, tournent toujours régulièrement.


Son dernier spectacle, Vertikale, conçu cette année avec Aktuel Generation Nouvelle, présente, comme son nom l’indique, une nouvelle génération de danseurs virtuoses.

Gabin travaille actuellement à un nouveau solo pour 2012, Averse de vers, ainsi qu’à un livre sur la transmission. Et c’est aussi pour transmettre, « pour rendre ici ce que j’ai reçu », qu’il conduit le projet Vital Quatre-vingt-treize, avec des jeunes de Saint-Denis, Aubervilliers, Stains et Villetaneuse.


Le projet mêle textes, graffs, danse, musique et sera restitué fin 2011, début 2012. La danse, au-delà de la performance, sera toujours pour lui une pédagogie de l’humain. « Et elle me donne la possibilité d’exprimer mon cheminement », ajoute-t-il.

Il parle alors de langage du corps, de la poésie qui l’a nourri, de peinture, de géométrie dans l’espace. Et de la magie de l’enfance retrouvée.


Benoît Lagarrigue