Côté commerce

G20, nouvelle supérette à Confluence

© Yann Mambert
© Yann Mambert

Depuis début décembre, une supérette G20 a ouvert ses portes à l’angle de la rue du Port et de la rue de la Confluence. Et dans bon nombre de foyers du quartier, on a dû pousser des « ouf » de soulagement.

Plus la peine d’aller en centre-ville ou de passer la Seine pour rejoindre L’Île-Saint-Denis pour remplir son réfrigérateur. Même si les riverains étaient ravis de l’arrivée de la supérette, rapidement, ils ont fait part de leurs inquiétudes quant à l’attrait que pouvait exercer le magasin pour les consommateurs d’alcool. Le rayon en question prend une place non négligeable. Mais à G20, on ne transige pas avec le décret municipal d’interdiction de vente d’alcool après 20h.

Rosa, gérante du magasin avec sa sœur Soraya et infirmière dans une autre vie, espère à terme disposer d’au moins un présentoir pour distribuer des flyers sur les structures qui peuvent aider à sortir des addictions. Elle aimerait bien y ajouter des conseils pour bien se nourrir.

LIRE AUSSI : Quartier Gare, des commerces obligés de fermer le soir

Sur 290 m2, le magasin propose d’ores et déjà près de 4000 références et tourne avec 8 salariés. Plus tard, devrait s’y trouver, pour répondre à la demande de la clientèle, des produits exotiques. À côté des trois marches qui permettent d’accéder aux rayons, un espace reste pour l’instant vide. C’est la place pour un dispositif d’accès aux fauteuils roulants actuellement en commande. Mais dès à présent, les personnes à mobilité réduite peuvent faire leurs courses à G20. Il leur suffit de sonner et l’un des salariés leur ouvrira l’accès par un des côtés. En tout cas, l’accueil est chaleureux et Rosa, dionysienne depuis toujours et d’une famille de commerçants de la ville depuis le milieu du siècle dernier, souhaite faire de ce G20 « le magasin de tout le monde ».

Véronique Le Coustumer

À l’angle du 1, rue de la Confluence et du 16, rue du Port, ouvert tous les jours de 8h30 à 21h.