En ville

Au Coin de la Une
/ Fort en anathème

« Nous dénonçons ouvertement le racisme qu’a subi Madjid Messaoudene (1) de la part du maire de Saint-Denis et de son équipe. » Publiée le 11 juin sur un blog Mediapart dans un texte préambule à un appel au rassemblement devant le siège national du PCF jeudi 18 juin à 18h, « la sentence » a été prononcée par un collectif. Au nombre des 73 signataires, on compte Bally Bagayoko, l’humoriste Yassine Bellatar, le journaliste Taha Bouhafs, l’historienne Laurence De Cock, la politologue Françoise Vergès ou encore l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo.

Laurent Russier serait donc raciste. Une accusation à laquelle ce dernier a répondu le lendemain : « Je me sens profondément insulté, sali par les accusations de racisme dont je fais l’objet. Elles me blessent dans mes convictions, dans mes engagements, dans ma dignité. En me visant, elles touchent aussi mes proches et mes colistiers de Vivons Saint-Denis en grand […] Non, tous les coups ne sont pas permis. » Pourtant certains osent tout. Il paraît que c’est même à ça qu’on les reconnaît. 32 associations dionysiennes ont quant à elles pris la défense du maire. Au risque d’être à notre tour frappé d’anathème pour « crime de lèse-Madjid », on s’inquiète de voir l’antiracisme se tromper de cible et dévoyer la cause. Intégrer une liste de fusion aux municipales n’est pas comme entrer en boîte de nuit. Madjid Messaoudene n’a pas été l’objet d’un délit de faciès mais s’est retrouvé au cœur d’un désaccord politique, arbitré en sa défaveur. 

Pourquoi être mauvais perdant et clore le débat politique par une accusation presque gratuite tellement elle est peu argumentée ? Quiconque ne partage pas les positions de Madjid Messaoudene, seul légitime à porter certaines causes, serait donc un raciste. On jurerait que la méthode a un petit côté fasciste.

(1) Russier n’a pas souhaité voir Messaoudene en position éligible sur la liste de fusion entre Vivons Saint-Denis en grand et Faire Saint-Denis en commun.

Réactions

C'est vraiment n'importe quoi ! Laurent Russier n'est pas raciste, c'est dommage qu'il ne se soit pas entendu avec Bally Bagayoko. Maintenant il faut se retrousser les manches, bally a appelé à voter pour russier et c'est tant mieux. Ne laissons pas notre ville populaire à hanotin et sa clique : c'est une équipe de droite, qui va faire augmenter les prix des loyers, diviser la population, baisser le nombre d'HLM. Ces gens là n'ont rien à faire à Saint-Denis, nous ne voulons pas devenir comme Pantin ou Saint-Ouen ! Le 28 juin : votez Russier !
@Yann.Lalande C'est ce coté méprisant de beaucoup d'élus de la majorité qui sont comme cela. Quand on est contre eux, on est forcement de droite voir d'extrême droite. Pas le droit à la nuance. Je pose la question de savoir qu'est ce que la gauche aux soutiens de Laurent Russier. Et personne ne donne une réponse. Il n'est pas mauvais perdant, il n'accepte tout simplement pas qu'il ne puisse parader avec l’écharpe bleu blanc rouge... et cela ça plus grande perte. Heureusement, il ne sera plus élu. Et c'est une grande victoire. Honte à Didier Paillard de l'avoir mis sur sa liste pendant deux mandatures.
@Pierre coutanceau. Oh nous ne voulons surtout pas être comme pantin ou st Ouen, des villes attractives où il fait bon vivre, où les rues sont propres, où lon trouve des commerces de qualité, où les agents de l'état sont contents d'être affectés. Heureusement que vous êtes là pour que l'on ne change surtout pas, on est tellement bien.
@ Pierre Coutenceau Vous avez la même réaction que Madjid Messaoudène. Dés qu'on est pas d'accord, on est de droite. Bah gardez bien votre gauche... Celle la, 76% des votants ont dit qu'ils n'en voulaient pas. Ps: Bally Bagayoko est plus subtile, il a dit qu'aucune voix devrait aller à Mathieu Hanotin... En gros il appelle à voter blanc ou même ne pas voter. Apprenez à lire le politique... Ca vous feras du bien.
Cela prouve une chose... que cette majorité ne tenait que par le miracle des indemnités. En facade, tout vas bien, par derrière, ils se détestent tous... Ca fait du bien ce moment de vérité. On en a tellement manqué.
Pour un journal je m'étonne de votre renvoi (1) qui est erroné (pour ne pas dire mensonger) : le litige ne portait pas sur une position d'éligibilité de Madjid Messaouden (il n'était pas proposé à une position éligible) mais carrément de sa présence sur la liste : Laurent Russier ne voulait pas du tout de lui sur la liste fusionnée ! Quoi qu'il pense un journal se doit de dire la vérité / de vérifier la véracité de ce qu'il avance
@le jsd- J'espère que le JSD sera présent ce soir à 18 heures Place du Colonel Fabien ... pour faire un reportage sur la manif en soutien à Messaoudene ... vous rencontrerez sûrement votre ancien collègue du Jsd, Sébastien Banse ... transmettez lui les salutations de Mourad ... Merci
@Sylvie, Messaoudene n'était pas éligible sur la liste Insoumis du 1er tour mais il était bien éligible sur la liste fusionnée. Pourquoi s'il comptait tant que ça était-il en 45e position sur sa liste du 1er tour ?
@Sylvie j'ignore quelles sont vos sources, mais sur la version de liste fusionnée communiquée par Faire Saint-Denis en commun, Madjid Messaoudene figure bien en 37e position. En position éligible donc. Par ailleurs je vous invite à lire le récent interview donné par Laurent Russier au JSD dans lequel ce dernier affirme: "D’autant plus qu’on pourrait retourner la question : pourquoi Madjid Messaoudene était-il en position inéligible sur la liste Faire Saint-Denis en commun au premier tour ? Je ne demandais pas mieux qu’il soit en position inéligible sur notre liste commune." Le litige portait bien sur la position de Madjid Messaoudene sur la liste commune. Ce qui compte dans ce genre de négociation d'entre deux tours ce sont bien les places éligibles. Cordialement Yann Lalande.
Laurent Russier raciste et moi je suis Dieu!
@EL: Papa?
Je ne supporte pas Russier mais de là à en faire un raciste, c'est petit, à la hauteur du personnage je dirais. Il va falloir travailler Majid, il est peut-être là le fond du problème.
Les échanges entre Etienne Penissat, Julien Attal et Madjid Messaoudène sont quand même assez croustillants. C'est terrible pour des personnes qui étaient soi disant dans le même camp...
@Pierre Coutenceau Je reconnais bien dans vos propos outranciers la patte du stalinien que vous êtes. Tous ceux qui ne sont pas avec vous sont de droite. Y compris M. Bagayoko ? A moins que ce ne soit pas par idéologie mais par intérêt personnel que vous souhaitiez que perdure la dégradation de la vie des habitants de de Saint-Denis (augmentation de la délinquance, saleté, trafic de drogue, pollution automobile, etc) !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur