Cultures

Festival de Saint-Denis
/ Fabrique de petits mélomanes

Le Festival de Saint-Denis s’efforce, depuis plusieurs années, de démocratiser la musique avec une action dans les écoles et les quartiers. Cette semaine, cinq concerts sont donnés pour près de 2 000 élèves. Le premier a eu lieu le 9 mars.
Au pavillon de musique, les écoliers ont pu découvrir La Création du Monde de Darius Milhaud. © Yann Mambert
Au pavillon de musique, les écoliers ont pu découvrir La Création du Monde de Darius Milhaud. © Yann Mambert

Mettre la musique classique à la portée de tous, et même des plus petits, c’est l’ambition du Festival de Saint-Denis. À travers sa série de concerts pour les scolaires et dans les quartiers, le FSD entend démocratiser cette musique qu’il n’est pas toujours facile d’appréhender, que l’on soit mélomane ou néophyte. Cette semaine, cinq concerts seront donnés pour près de 2 000 élèves de primaires issus de villes de Plaine Commune, dont Saint-Denis, et qui ont été sensibilisés en amont lors d’ateliers avec des artistes.

EN IMAGES : Festival de Saint-Denis, la musique à bonne école 

L’Ensemble Nouvelles Portées (ENP) inaugurait lundi 9 mars ce cycle de représentations à la Maison d’éducation de la Légion d’honneur (nos photos) avant trois dates au Campus Condorcet d’Aubervilliers et dans les écoles Louise-Michel à Saint-Denis et Le Globe à Stains. Ces concerts s’articulent de manière didactique autour de La Création du Monde de Darius Milhaud. Didactique car l’ENP détricote sur scène cette œuvre centenaire aux accents jazz. Lundi, à la baguette et au micro, Marc Hajjar dirigeait la formation réduite de l’ENP, tout en interagissant avec les élèves qui ont beaucoup applaudi à chaque séquence les 18 musiciens… avec une petite faveur pour le saxophoniste semble-t-il !

En règle générale, Marc Hajjar forme un binôme avec l’autre chef de l’ENP, Victor Jacob, rencontré sur les bancs de la Royal Academy of Music de Londres et avec qui il a fondé cet orchestre en 2014. Depuis, ils s’évertuent à défendre leur concept d’ensemble à deux têtes : une pièce pour deux chefs d’orchestre a même été commandée à Karol Beffa, l’un des compositeurs actuels les plus joués au monde… Quant au Festival, il poursuit sa politique de sensibilisation avec entre autres deux parcours dans le cadre du dispositif La Culture et L’Art au collège (CAC) à Fabien à Saint-Denis et à Jean-Vilar à Villetaneuse.

Le Festival lancera également sa série de concerts dans les quartiers le 18 mars avec une première date à la Maison de quartier Semard (lire ci-contre). Ce sera ensuite au tour de Floréal, la Plaine, Franc-Moisin et enfin Romain-Rolland d’accueillir le Trio Sora et un ensemble formé d’élèves du Pôle Sup’ 93.

Maxime Longuet 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur