À la une En ville

Réfugiés syriens
/ Fête de solidarité au square de Geyter

© Yann Mambert
© Yann Mambert

Une Fête de solidarité est organisé ce samedi 7 septembre à partir de 18h au square de Geyter pour soutenir les dizaines de familles syriennes à la rue, après leur expulsion jeudi 29 août d'un immeuble insalubre, rue Raspail à Saint-Denis

Voilà une semaine que ces familles dorment dans des tentes installées dans le parc municipal. Les différents collectifs et associations de soutien (1) aux réfugiés syriens ont profité de la venue à Saint-Denis du ministre du logement, Julien Denormandie mercredi 5 septembre pour faire entendre leurs revendications et rendre compte de la situation de ces familles expulsées. Ils ont manifesté devant le QG de campagne de Alexandre Aïdara, candidat En marche aux élections municipales 2020 à Saint-Denis.

Certains représentants des réfugiés syriens ont été reçus, comme en atteste les images du compte Changeons Saint-Denis (groupe de Dionysiens progressistes rassemblé autour de Alexandre Aïdara).

Le comité de soutien demande « le relogement à Saint-Denis de toutes les familles expulsées et leur régularisation » et en attendant « un hébergement pérenne et immédiat » à Saint-Denis sans séparer les familles. A ce jour, quatre d'entre elles - notamment des familles vulnérables, c'est-à-dire une femme enceinte, et des familles avec enfants de moins de trois ans - se sont vues proposées par la Préfecture, des hébergement d'urgence pour quelques jours en hôtels. 
 

Yslande Bossé

Pour suivre l'actualité du comité de soutien et des réfugiés syriens du square de Geyter sur Facebook : Solidarité familles syriennes

(1) E ntre autres : AFD international, Cimade IDF, Droit au logement, Réseau Education sans frontières saint-denis, Collectif Attiéké-Poterie, Collectif des sans-papiers de Livry-Gargan, Gilets jaunes L'Ile-Saint-Denis, Sud CT Mairie de Saint-Denis, France insoumise, Jolie Même, Sciences populaires... 

Réactions

"Sans séparer les familles" ? On parle d'une dizaine de familles, Il faut donc trouver un immeuble libre à St Denis ? Ca va être particulièrement compliqué et long. Cela fait déjà 2 ans que ces familles étaient sous le coup d'une expulsion et personne n'a su / pu / voulu ? leur trouver une solution. L'aire de jeux utilisée par tous les enfants du quartier n'est donc pas près d'être rendue aux habitants. Ce lieu est pourtant un espace de rencontre et de convivialité très apprécié à la sortie de la maternelle des Gueldres ou du primaire Marcel Sembat pour partager le goûter, retrouver les copains, discuter entre voisins. Le Vivre ensemble, c'est pour les autres...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur