@ vous

Marché
/ Et un - deux - trois...quatre

Nom ou initiales: 
A. Gauthier riverain en colère

Le marché du samedi a été vendu aux habitants comme provisoire pendant le confinement pour lisser la clientèle du Dimanche. En dehors du fait de l'échec total de ce marché supplémentaire les inconvénients pour les riverains restent de la pollution visuelle, de la pollution sonore et ce jusqu'à 17h/17h30 pour la fin du nettoyage !!! Mais maintenant l'élu en charge du commerce envisage de faire perdurer cette pratique voire même à la demande du Syndicat l'envahissement de la place Jean Jaurès par les non - alimentaires. Allons-nous une fois de plus assister à la soumission de nos nouveaux élus à ces "commerçants" hors cadre,  alors que nous espérions vraiment avec notre nouvelle municipalité voir enfin notre centre ville revivre au rythme de notre culture historique , à la tranquillité publique et au respect du règlement municipal, qui nous sont dûs en tant que dionysiens contributeurs fiscaux du bien vivre à Saint Denis.

Marché

Réactions

Pourquoi ne déplacerait on pas le "non-alimentaire" vers la place du 8 mai ?
Ça éviterait peut être le bal des poubelles 3 jours par semaine et pour des après midi entières.
J'espère que cette histoire de prolonger et/ou étendre l’expérience n'est qu'une information fantaisiste !

La nouvelle municipalité a fait croire beaucoup de choses....Le souci est maintenant qui l'on crue...

Sous quelle forme le marché du samedi a été vendu aux habitants le samedi matin? Je n'en sais rien car habitante juste en face, rue Gabriel Péri, je l'ai découvert en sortant de chez moi. Aucune information, aucune consultation ne nous a été faite.
Nous venons de recevoir dans nos boites aux lettres, une information, fort bien faite, sur l'augmentation des passages de ramassage des OM, recyclages, gros encombrants. Avec des chiffres. Citoyens habitants soyons responsables. Cela coute cher. Plus de 400 000€.
Par contre, combien coute le ramassage, le traitement des déchets, de quelque nature qu'ils soient, des commerçants sédentaires? Combien coute celui de leurs dépôts sauvages, fruits et légumes rue Blanqui, rue Jules Joffrin, rues devenues leurs annexes? Combien coute l'ouverture complémentaire du marché? Combien de litres d'eau, bien commun, pour nettoyer? Combien de particules fines dégagées par les camions, camionnettes, quasi hors d'usage? Cela a été vendu sous l'appellation démocratie participative.

@Gauthier : Qui est ce " Syndicat " qui semble se substituer aux Citoyens et en quoi consiste-t-il ? D'ailleurs, Est-ce que ce " Syndicat " fut élu par les Citoyens et les Citoyennes de Saint-Denis ou mentionné dans le programme Notre Saint-Denis ? Puis, Qui sont ces commerçants non-alimentaires? S'agit-il de nos Artistes & Artisans-nes locaux ? Ou alors, Quel Service Municipal ou " membre de ce syndicat "est en charge de faire le choix des commerçants ? Enfin, Quels sont les bénéfices positifs réels et donc palpables pour les habitants, nos visiteurs et nos commerces de proximité ?

@Laurent : Déplacer le problème voilà votre seule vision et unique proposition ? Nous croirions lire les incapables du pcf et Lfi réunis ! et les habitants et étudiants Place du 8 mai alors, ne méritent-ils pas eux aussi de vivre du calme, un peu de sérénité et surtout beaucoup propreté et plus de verdure !! ?

@Maguy : ce n'est pas très sympathique de me comparer aux incapables PCF et FI !
Le syndicat n'est autre ici que le syndicat des commerçants du marché, institution tout à fait officielle, interlocutrice avec la mairie et qui participe à la gestion du marché. Les commerçants non alimentaires n'ont rien à voir avec les artisans de la foire de Noël....
Vous ne semblez pas très au courant sur bien des points, vous critiquez mais avez vous des idées à apporter ?