À la une Sports

Insertion par le sport
/ Du foot au boulot, il n’y a parfois qu’un pas

Sport dans la ville est une association nationale qui épaule les jeunes dans leur parcours scolaire et professionnel. À Franc-Moisin, elle encadre notamment une quarantaine d’ados de 14 ans et plus dans son programme « Job dans la ville ».
Depuis 2014, Sport dans la ville intervient à Franc-Moisin les mercredis et samedis au city-stade.
Depuis 2014, Sport dans la ville intervient à Franc-Moisin les mercredis et samedis au city-stade.

C’est une scène ordinaire. Au cœur de Franc-Moisin, des jeunes jouent au football sur l’un des terrains synthétiques de la cité. Un petit détail attire néanmoins l’attention. Les adolescents portent tous une chasuble avec le logo de Sport dans la ville. Créée en 1998 et basée à Lyon, c’est l’une des principales associations d’insertion professionnelle par le sport en France. Elle œuvre auprès d’environ 6 000 jeunes de 6 à 25 ans. Depuis 2014, elle intervient dans le quartier Franc-Moisin les mercredis et samedis tout au long de l’année. Deux éducateurs sportifs sont présents lors des ateliers dans le city-stade juste en face de l’antenne jeunesse.

« On a généralement entre 150 et 180 inscrits chaque année sur le terrain de Saint-Denis », détaille Sofiane Kassmi, responsable de secteur. « On accroche les jeunes par l’intermédiaire du sport avant de les accompagner tout au long de leur scolarité », explique-t-il. Du sport à l’emploi, c’est le credo de l’association.

Une quarantaine d’adolescents âgés de 14 ans et plus sont spécifiquement suivis dans le cadre du programme « Job dans la ville » où ils sont épaulés dans leur parcours scolaire et professionnel. « On aide les jeunes à trouver un stage, un job étudiant, une alternance, un emploi…», énumère Sofiane Kassmi. Ce mercredi de décembre, le responsable reçoit un ado dans l’antenne jeunesse Franc-Moisin où l’association s’est installée. En bac pro vente au lycée Suger, il a besoin urgemment d’un stage : l’entreprise qui s’était engagée à le prendre a fait défection au dernier moment. Sofiane a activé son réseau. Il lui trouvera finalement un point de chute dans la banque HSBC.

« La plus grosse problématique pour ces jeunes, c’est qu’ils n’ont pas de réseau », souligne Sofiane Kassmi. Et la force de l’association est d’avoir un puissant réseau dans les entreprises qu’elle ouvre à ses bénéficiaires. Sport dans la ville a des partenaires comme Total, Decathlon, la Société Générale ou encore Nexity. Au niveau local, elle travaille avec le site Vente-privée, dont le siège est à Saint-Denis. Des salariés de la société sont intervenus pour faire des simulations d’entretien d’embauche. « On aide aussi les jeunes à faire leur CV, à travailler leur lettre de motivation », précise le responsable. Des rencontres sont également organisées dans des sociétés. « Cela leur permet de découvrir différents secteurs d’activité, différents métiers. Cela leur ouvre le champ des possibilités », continue-t-il.

« Le Lien de confiance a été créé »

« Sport dans la ville a un réseau que l’on n’a pas. L’association ouvre des possibilités aux jeunes. Au lieu de faire un stage dans une petite entreprise du coin, ils peuvent aller le faire dans une grande société », apprécie Nabil Boubcheur, responsable de l’antenne jeunesse Franc-Moisin. Il loue l’action de fond effectuée par Sofiane Kassmi et son équipe. « Ils ont bien travaillé le terrain. Ils sont maintenant bien identifiés par les jeunes. Le lien de confiance a été créé », poursuit l’agent de la Ville. Il considère que l’association récoltera le fruit de son travail à mesure que les jeunes avanceront dans leur parcours scolaire et professionnel. « C’est important de travailler de concert avec les structures qui travaillent au quotidien dans le quartier. On est complémentaire », abonde le responsable de secteur de Sport dans la ville, qui travaille aussi avec les éducateurs de l’association Canal. Sofiane Kassmi va aussi à la rencontre des familles. « Les parents peuvent nous solliciter », souligne-t-il. Le bouche-à-oreille fonctionne dans la cité. En cas de besoin, les jeunes et leurs proches savent qu’ils peuvent compter sur Sport dans la ville. 

Aziz Oguz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur