En ville

Maison des seniors
/ Des rires pour la réouverture

La structure dionysienne dédiée aux personnes âgées a fêté la réouverture de ses portes avec un spectacle de clowns dans le square Robert-de-Cotte.
Spectacle de clown à la maison des seniors, lundi 7 septembre. © Yann Mambert
Spectacle de clown à la maison des seniors, lundi 7 septembre. © Yann Mambert

À 16h30, lundi 7 septembre, les bancs du square Robert-de-Cotte sont occupés par des retraités. Passent dans les allées les gamins tout juste sortis de l’école. Les trois clowns de la compagnie Les Illicos, nez rouges au-dessus du masque, y donnent leur spectacle Passeurs de messages.

Vêtus de bleu, jaune et vert, ils sont là pour marquer la réouverture de la Maison des seniors. Car même si l’équipe a entretenu les contacts et organisé des activités cet été, la porte est restée fermée depuis mi-mars. Les retrouvailles avec les usagers valaient bien une fête, à un moment propice pour une rencontre entre seniors et écoliers.

Joëlle est venue avec Hélia, sa petite-fille. Et si l’on célèbre la reprise, les derniers mois restent dans les têtes. Danielle, 72 ans, n’en a pas gardé de bons souvenirs. « Je me suis surtout inquiétée pour ma fille atteinte par la Covid-19. Je lui faisais ses courses, que mon petit-fils récupérait, car je ne pouvais pas la voir. Mon médecin me l’avait interdit. » Les séances hebdomadaires de scrabble et de tricot lui ont aussi manqué. Elle se demande si elles vont reprendre et dans quelles conditions.

Manque de promenades

 Un peu à l’écart, Micheline, 82 ans, et Monique, 84 ans, n’ont pas été traumatisées par le confinement. Micheline, qui se dit « accro » à la télé depuis la mort de son époux, est restée chez elle devant son écran. Monique, déjà isolée en raison de l’éloignement de sa famille, se désole du manque de solidarité des voisins. « Personne ne m’a passé un coup de fil, même ceux qui à d’autres moments m’appellent à propos de la copropriété. » Et ses balades lui manquent : « J’adore me promener dans Paris, mais en ce moment, les transports, je ne les prends pas. »

Parmi cette petite quarantaine de seniors, on ne trouve sans doute pas les plus fragilisés qui ont encore du mal à sortir. Et pour cette réouverture qui rime avec reprise des activités, les animateurs, contents de retrouver les habitués, restent vigilants sur les règles sanitaires, le virus circulant encore.

Véronique Le Coustumer

LIRE AUSSI : Seniors : le brunch les a branchés

Réactions

Un spectacle de clowns pour les vieux ? Les prend-on toujours pour des enfants ? Un peu de jugeote... offrons-leur un accordéoniste par exemple, ça plait toujours !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur