À la une En ville

Agression du régisseur du marché
/ Des coups et des questions

Le vice-président de la Maison du commerce et de l’artisanat, Kamel Amrane, est accusé par la municipalité d’avoir molesté le responsable des placiers du marché. Une accusation que l'ancien boxeur réfute.
La Maison du commerce et de l'artisanat est situé au 1, rue Ernest-Renan.
La Maison du commerce et de l'artisanat est situé au 1, rue Ernest-Renan.

La Maison du commerce et de l’artisanat (MCA) est en pleine tempête. Dans un communiqué, publié vendredi 23 novembre, le maire Laurent Russier accuse le vice-président de la MCA, Kamel Amrane, d’avoir frappé un agent de la Ville.

« Des faits d’une extrême gravité sont survenus vendredi [16 novembre]sur le marché de Saint-Denis. Le responsable des placiers du marché, agent municipal assermenté, a été physiquement et très violemment agressé par le vice-président [de la MCA]. L’agent, gravement blessé, a une interruption temporaire de travail de 15 jours, au minimum », condamne l’édile communiste.

Il « demande à la MCA de condamner fermement » cet acte et de l’informer « des sanctions prises ». En attendant, il a décidé de suspendre « le vote de la subvention annuelle » (initialement à l’ordre du jour du conseil municipal du 29 novembre) de l’association qui réunit des commerçants de Saint-Denis. Présidée par Mohand Naït-Tahar, la MCA organise la brocante du jeudi sur la place Jean-Jaurès ainsi que les grandes braderies du printemps et d’automne dans les rues du centre-ville.

L’agression a eu lieu un jour de marché aux alentours de midi. Le régisseur David Chekroun a été mis au sol et il a reçu plusieurs coups dans une allée du marché extérieur. Des témoins ont assisté à la scène. L’agent municipal a déposé plainte. Le commissariat de Saint-Denis est chargé de l’enquête.

L’origine du conflit n’a pas encore été précisément déterminée. Il concernerait un désaccord entre MM. Amrane et Chekroun au sujet d’une commerçante du marché, signalée à plusieurs reprises par le service commerce pour des pratiques interdites. Arrivé en 2017, le nouveau responsable des placiers avait auparavant été marchand au marché aux puces de Paris-Saint-Ouen. Il y avait présidé une association de commerçants. En octobre 2012, il avait déjà été victime d’une agression. Un homme lui avait alors tiré une balle dans la jambe. La municipalité communiste apparait embarrassée par cette affaire qui éclabousse l’un de ses soutiens. 
 

 « On va se défendre »

 Ancien boxeur mi-lourd, aujourd’hui âgé de 44 ans, Kamel Amrane a grandi à Saint-Denis. Actif dans la vie locale, il a lancé en 2009 son association Saint-Denis Positif, qui est partenaire de la Dictée   Géante de l’écrivain Rachid Santaki. Quand en janvier 2017, le local de Saint-Denis Positif est inauguré en centre-ville, des élus de la majorité sont présents. 

 Lire aussi : Julien Colas démissionne

 Contacté par le JSD, Kamel Amrane a démenti être l’auteur de l’agression. « Je ne sais pas ce qui s’est passé, a-t-il assuré. Les gens disent que c’est moi. S’il y a des témoins, qu’ils se manifestent. » Il   dénonce un « acharnement » politique contre la MCA. Il y voit aussi « un écran de fumée » au moment où l'élu au commerce Julien Colas démissionne. « Je suis la cible mais on ne m’attaque pas   ouvertement », critique-t-il faisant référence à l’absence de son nom dans le communiqué de Laurent Russier. « Quand le maire parle du vice-président de la MCA, pourquoi il ne me nomme pas ? » À   travers lui, « c’est la MCA qui est attaquée ».

 Sur l’absence du nom de Kamel Amrane dans le communiqué, la municipalité argue des précautions juridiques. Si l'ancien boxeur nie les faits, il se montre néanmoins virulent envers le responsable des   placiers. Il assure que des commerçants du marché ont eu des problèmes avec l’agent municipal. « On ne compte pas lâcher l’affaire. On va se défendre », promet-il. Au marché, peu de vendeurs   avaient eu connaissance des faits à la sortie du communiqué du maire, vendredi 23 novembre. « On avait entendu parler d’une altercation mais sans savoir ce qui s’était passé », témoigne une marchande. Dans sa déclaration, Laurent Russier a demandé au syndicat des commerçants du marché « de condamner les faits et de [l]’informer des dispositions envisagées pour le respect du travail des placiers ». En dehors de son vice-président, la direction de la MCA, contactée à plusieurs reprises, n’a pas répondu à nos sollicitations. 

Aziz Oguz

Réactions

Je peux vous dire keu Kamel est une formidable un grand cœur i la des valeurs le respect je le sait Kamel un grand frère i les de saint Denis i la fait beaucoup pour sa Ville un grand monsieur un Ammi grace a lui beaucoup de personne en retrouvée un emploi i la même aide Stéphane peux n'oublions pas il mérite une médaille on est avec toi je crois en toi est les valeurs
Et bien c'est pas impossible il fait régulièrement le coup de poing a la municipalité les élus sont a l amende quelle misère ! Pas tres net le monsieur
il enseigne la boxe a Auguste Delaune mis en place par Mr BALLY c'est a mourir de rire !
Un peu de sérieux Koukene !! et pourquoi pas la Légion d'honneur pendant qu'on y est ... Comment peut il dire qu'il n'est pas au courant ! tout le marché est au courant....une balayette pour pêter la jambe de David puis une bonne droite pour lui exploser la tête...mais il n'est pas au courant, il manque pas d'air le boxeur ! la ville a été trop laxiste avec ce type...trop de cadeaux post électoraux ! comment devient on vice président de la MCA du jour au lendemain...si ce n'est en remerciement pour service rendu ?
Une victime à qui on accorde 15 jours d'ITT, je peux vous affirmer que les "dégâts" se voient sur l'individu ! Pourquoi la Mairie a attendu une semaine entière pour réagir ? (16 au 23 novembre). Encore plus mystérieux, rien n'a filtré pendant cette semaine alors que l'environnement municipal est connu pour avoir dans ses gènes "la fuite organisée" ... attendons la suite ...
15 jours d'itt, ce n'est pas vraiment molester, c'est plutôt passer à tabac.. Bon, la MCA n'aura rien, on a toujours besoin de personnes pour faire à nouveau campagne pour nos élus
Comment dire... Bon le "S'il y a des témoins... Qu'ils se manifestent!" ressemble quand même à de l'intimidation, pratique courante dans les réseaux mafieux ou digne d'un Joe Pesci dans les films de Scorcese. Je souhaite qu'il y ait des témoins qui se manifestent pour valider ou invalider les accusations portées contre ce monsieur... j'espère que JSD nous tiendra au courant...
Le BENHALLA de SAINT DENIS qui se croyait intouchable protégé par les élus locaux... PAILLARD,BALLY,PEU... Cet homme est dangereux intimidation, menaces coup de poing racket RUSSIER n a plus qu’a faire le ménage dans ses propres soutiens le fera t il la est la question?
Ce qui est intéressant dans ces échanges ce sont les liens directs faits entre l'agression et la gestion de la MCA ! Alors c'est vrai que si l'on perçoit bien d'où viennent les recettes de la MCA (subventions municipales / revenus des emplacements brocantes / cotisations des commerces affiliés) ... ce que l'on ne sait pas c'est où l'argent repart ... Quelles sont les dépenses, les charges de cette MCA ? Ce n'est pas le site internet de la MCA sensé être la "vitrine" des commerçants de la ville ... jamais vu un site de présentation aussi minable. La membres de la gouvernance de la MCA bénéficieraient-ils " d'indemnités" ? Un vrai mystère ces dépenses ... encore que sur les réseaux sociaux, des internautes émettent des hypothèses ... sûrement encore du dénigrement.
S'il y a des témoins, qu'ils se manifestent.. On dirait une réplique du parrain ou de scarface... Comment peut-il ouvertement menacer de représailles les témoins avec ses sous-entendu.. ? C'est incroyable ce sentiment d'impunité Qu'il laisse donc la justice faire son travail
Quel service rend cette MCA à nous, usagers et visiteurs de cette ville ? Je regrette ces gestes de "caïds ". et de " délinquants " quelle honte !!! C'est désespérant et pitoyable de lire ça. Les Assises contre les violences " devraient donc commencer par le personnel de la Mairie vis à vis d'eux-mêmes et des administrés. Que gagnions-nous avec ces comportements ? Que notre ville rachète des locaux commerciaux afin d'y installer des boutiques plus diversifiées et des petits entrepreneurs-euses voulant se lancer dans les produits locaux et les circuits-courts !! Pourquoi une aussi grande peur et incompétence à vouloir être de vrais porteurs de sens et de valeurs futuristes ? 15 jours d'ITT !!! demain ce sera le fusil c'est ça ?
Je connet kamel sait grand frere i la ede pas mal de personne je pense il faux prendre du recule je sait kamel nait pas l origine du confli est je pense que on veut le gener dans sans travaile parceque i les populaire et fait du bon travaile il faux ede kamel jespere qui l aura gain de cause
bizarre quand meme...le placier part apparament des puces de st ouen sois disant avec une balle dans la jambe ...et il vien a saint denis et il se fait cogner....est ce que c pas plutôt lui le probleme.
Avant de juger quelqu'un il faut connaître les faits de manière impartiale. En tant qu'entraîneur, Kamel donne de son temps sans compter et transmets son art dans un bel esprit positif et fraternel. Il a toujours aidé à désamorcer les conflits. C'est un grand Monsieur de la ville. Respect !
Cet homme est une façade qui ne sert que ses intérêts Il a eu de nombreux déboires déjà avec la justice il faut bien sûr attendre le résultat de l enquête mais attention cet homme est un manipulateur Il court après les élus de tous bords sans aucun scrupule

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur