À la une Cultures

Mots et regards
/ Des comptines et des hommes

L'association dionysienne Mots et Regards collecte les comptines chantées par les parents à leurs enfants afin d'en faire un livre retraçant les histoires et liens familiaux.
L'association Mots et Regards collecte les comptines chantées par les parents à leurs enfants afin d'en faire un livre retraçant les histoires et liens familiaux. Un projet ConVersatoire.
L'association Mots et Regards collecte les comptines chantées par les parents à leurs enfants afin d'en faire un livre retraçant les histoires et liens familiaux. Un projet ConVersatoire.

Tout a commencé avec les bains de mots, ces ateliers de partage de comptines, jeux de nourrices et jeux de doigts, organisés par Mots et Regards. Depuis plusieurs années, l’association dionysienne propose aux parents et à leurs enfants d’échanger autour de ce patrimoine. À chaque séance, les idiomes s’entrelacent en même temps que les souvenirs d’enfance rejaillissent.

« L’idée de ce projet est d’enregistrer le maximum de témoignages pour pouvoir construire une base de données accessible sur notre site Internet. Fin janvier, il y aura un calendrier qui fixera les dates de récolte de chansons et de souvenirs des habitants, explique Katie Bournine, présidente de Mots et Regards. Nous travaillons avant tout sur l’histoire personnelle des habitants et la mémoire sensorielle que ces comptines évoquent chez eux comme le souvenir d’un parfum, d’une couleur…»
 

Projet ConVersatoire

Cette collecte a été labellisée projet ConVersatoire, dispositif mis en place par la Ville de Saint-Denis qui a pour vocation de valoriser les patrimoines immatériels des habitants.

« Derrière chaque comptine il y a une histoire familiale, une richesse. L’autre jour, une fille d’origine béarnaise était persuadée que le jeu de doigts qu’elle nous proposait, et qu’elle avait en partie oublié, avait été inventé par sa grand-mère. Mais on a découvert que ce n’était pas le cas. Après quelques recherches, elle a pu le chanter et l’enregistrer avec les paroles complètes. C’était émouvant. »

À la fin de cette collecte qui durera un an, un livre compilant les berceuses récoltées sera édité. Les lecteurs y retrouveront aussi des schémas de jeux de doigts. Depuis trois mois, une cinquantaine d’habitants ont pris part à l’initiative et, selon les trajectoires, des histoires poignantes émergent. « Un monsieur, un migrant que j’ai rencontré à Porte de La Chapelle, me racontait qu’il ne pouvait plus chanter sa comptine préférée depuis qu’il était sorti du bateau, car c’était trop dur, il avait perdu un enfant. Cette chanson était bannie. Une autre, au contraire, m’a confié qu’elle chantait des chansons de son pays d’origine pour consoler sa fille durant la traversée pour la France, témoigne avec émotion Katie. Pour moi les personnes en situation irrégulière font partie de la ville et de son histoire, leurs chants et comptines ne pouvaient être absents de ce projet. Cette richesse qui passe, il fallait qu’on la saisisse. »

Maxime Longuet

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur