À la une Sports

Rugby
/ Demba Bamba, du Sdus à l'équipe de France

On ne l’arrête plus ! Après son titre de champion du monde chez les moins de 20 ans en juin, Demba Bamba a été retenu pour la tournée automnale du XV de France. Le Dionysien pourrait ainsi connaître sa première sélection avec l’équipe A des Bleus, au Stade de France, à la plus grande joie de son club formateur, le Sdus.
En octobre, Demba Bamba a été appelé par le sélectionneur Jacques Brunel pour rejoindre l'équipe de France de rugby. © I.PICAREL/FFR
En octobre, Demba Bamba a été appelé par le sélectionneur Jacques Brunel pour rejoindre l'équipe de France de rugby. © I.PICAREL/FFR

Lorsque nous l’avions rencontré en juin dernier, après son titre de champion du monde U20, Demba Bamba confiait dans nos colonnes viser la Coupe du monde 2023 en France. Mais la chance de disputer un tournoi mondial pourrait se présenter dès l’année prochaine. C’est ce que laisse croire sa convocation surprise par Jacques Brunel pour les test-matches automnaux des Bleus, même s’il a bénéficié de la mise à l’écart du Clermontois Rabah Slimani, rappelé depuis suite au forfait d’Uini Atonio. Le pilier de 20 ans, bien que relégué en deuxième division avec Brive, poursuit son ascension fulgurante. Il faut remonter à 1994 pour trouver trace d’un joueur presque aussi précoce (22 ans) à un poste exigeant autant de maturité, un certain Christian Califano (71 sélections).

Du côté du Sdus, personne n’a jamais douté de son destin malgré une arrivée tardive au rugby. À commencer par Cyril Duarte, entraîneur des U16 du Sdus et à l’origine judoka comme Demba, qu’il a connu au collège Elsa-Triolet où il travaillait. L’éducateur raconte : « Un jour, alors qu’il gagnait presque tout, il n’arrivait pas à passer dans une compétition de judo parce qu’il manquait de condition physique. Donc je lui ai dit de faire comme moi (se mettre au rugby, ndlr), car ça m’avait permis de passer un cap au niveau du cardio. Du coup, il est venu essayer et il a accroché. Quand il avait 14 ans, il pesait 105kg. On avait déjà du mal à le bouger. Je n’étais pas son éducateur au rugby, mais après son premier entraînement, on m’a dit: “Ce n’est pas possible, il n’a jamais fait de rugby mais ils étaient cinq pour le faire tomber!” Dans n’importe quel sport, il aurait été bon. Moi, je lui avais dit, dans six ans tu es au top niveau. Il y a été bien plus tôt que prévu.»

« Jouer au Stade de France, c'est un rêve »

Demba Bamba délaissera le judo et le hand, qu’il pratiquait également, pour le ballon ovale. C’est là qu’il rencontre un autre homme du Sdus qui ne le lâchera pas : Jean-Baptiste Gioux, dit « Babar », son premier entraîneur retiré des terrains depuis trois ans, réputé intransigeant. Il n’hésite pas à le mettre sur le banc la première année, malgré des qualités évidentes, tant que le joueur rechigne entre autres à disputer des mêlées. « À chaque fois que je reviens à Saint-Denis, je demande des nouvelles de Babar, confie le principal intéressé au JSD depuis le centre d’entraînement du Quinze de France à Marcoussis (Essonne). Je ne l’ai revu qu’une fois depuis que je suis parti. Je retiens tout ce qu’il a fait pour moi de positif. Il a essayé de m’aider. Le premier travail, c’est lui qu’il l’a fait : me faire comprendre que plus tard je serai pilier et pas à un autre poste, et que pour être un grand pilier il fallait que j’arrête d’être feignant. À chaque fois qu’on me disait d’être bon en mêlée, je repensais à Babar ! »

De son côté, Jean-Baptiste Gioux suit avec attention la carrière de son protégé : « Je suis très content, très fier pour lui, pour le club qui a mis le pied à l’étrier à un gamin qui a un certain talent et pour Saint-Denis, ville souvent décriée. Je connais très bien les défauts de Demba. Sur la mêlée, il m’a surpris: il s’y est mis. Je souhaite que ça ne lui monte pas à la tête parce que ça arrive très vite et qu’il continue à travailler. Le plus dur commence. »

Demba Bamba semble en avoir conscience : « J’espère jouer les matches de cette tournée de novembre. Ce serait déjà pas mal ! Jouer au Stade de France, c’est un rêve. Depuis tout petit je vois les rencontres là-bas. C’est un grand stade, en plus c’est chez moi, à Saint-Denis… » S’il pourrait bien fouler la pelouse du Stade de France contre les Fidji le 24 novembre, il a en revanche peu de chances d’être lancé contre l’Afrique du Sud ce samedi 10 novembre à Saint-Denis. Sa famille sera tout de même présente dans les tribunes, dont sa mère qui n’a jamais assisté à l’un de ses matches…

Intégrer l’équipe de France à un si jeune âge, comment gère-t-on ? « Je n’ai pas peur, répond-il. Je me dis que ce n’est que du sport, que du rugby. Et sur le terrain, c’est là où je m’exprime le mieux. » Le colosse d’1m85 pour 124 kg compte rester le même : une force tranquille.

Adrien Verrecchia

Dates clés

17 mars 1998 naissance à Saint-Denis. 

2012-2014 Saint-Denis Union Sports

2014-2017 Centre de formation du CA Brive

2017-2018 Premier contrat professionnel au CA Brive en Pro D2

2018 Acheté par Lyon olympique universitaire, club du Top 14, prêté au CA Brive pour la saison 2018-2019. Vainqueur la Coupe du monde avec l’équipe de France des moins de 20 ans.

Octobre 2018 Appelé pour rejoindre le XV de France par le sélectionneur Jacques Brunel. 

Réactions

Bravo bravo bravo

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur