En ville

De l'îlot à la résidence

253 logements du parc social bénéficient d’une réhabilitation après vingt-cinq ans d’existence. Outre l’aménagement de terrasses, la séparation espace privé-espace public sera plus franche.

Insérés entre rue de Strasbourg et parc de la Légion d’honneur, les immeubles blancs, agglomérés de part et d’autre d’une allée, sont appelés îlot Basilique – en raison de leur voisinage avec le monument - ou îlot du Moulin-Choisel, du nom de l’allée qui les traverse. Composés de 253 logements sociaux, ils bénéficient aujourd’hui d’une réhabilitation vingt-cinq ans après leur construction. « C’est une opération qui a été décidée voici deux ans, au moment où débutait un travail de concertation avec les locataires », précise Jean-Malo Pellet, directeur de la maîtrise d’ouvrage à Plaine Commune habitat, l’organisme bailleur.
Un « sas entre l’espace public et les logements »
Résultat de ces échanges, le souhait d’un « sas entre l’espace public et les logements » se traduira par la fermeture des quatre cours intérieures et la pose ici et là de clôtures de 1,50 m. Une « résidentialisation douce » qui ne devrait pas dénaturer le projet de l’architecte, Roland Simounet, de cheminements rappelant l’habitat des casbahs. Le plus gros des travaux, outre le ravalement des façades, portera notamment sur les toits en terrasse, qui seront bien sûr étanchéifiés, et végétalisés. Ces plantations de sedum, qui ne nécessiteront qu’une visite annuelle d’entretien, améliorant la protection thermique et limitant l’écoulement des eaux pluviales. Autre intervention importante, les menuiseries - fenêtres, portes-fenêtres et baies vitrées - donneront lieu, selon leur état, à « une réfection sur mesure », les unes en PVC. Les autres, visibles à l’extérieur de l’îlot, resteront en bois, selon les prescriptions des Bâtiments de France, toujours « très vigilants » envers le voisinage de la basilique. Et l’aluminium remplacera le PVC pour les persiennes au premier étage et en rez-de-chaussée. Enfin, dans les appartements, tous édifiés sur deux ou trois niveaux, la remise aux normes de l’installation électrique s’accompagnera, selon l’état des lieux, d’un changement des sanitaires et des baignoires. Le chantier, qui comporte aussi une remise en peinture des parkings en sous-sol, est programmé jusqu’en septembre 2009. Il s’élève à 5,8 millions d’euros, subventionné à 40% par l’État, 14,4 par la Région, et 10% par Plaine Commune. Quant à la mise en œuvre de la collecte sélective des déchets, envisagée à cette occasion, elle est encore à l’étude pour l’installation de colonnes enterrées.
Marylène Lenfant

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur