Côté commerce

Mercerie au marché
/ De fille en aiguilles

© Véronique Le Coustumer
© Véronique Le Coustumer

Trois fois par semaine, elle installe son stand de mercerie rue Pierre-Dupont (angle de la rue Jules-Joffrin). David – elle porte un prénom masculin comme ses sœurs parce que son père aurait préféré avoir des fils – y propose plus de 500 références, boutons, rubans, aiguilles, fils, biais, dentelles… Sans oublier lacets et crochets de rideaux. Et pour la seconder, elle peut compter sur Salah. Pour renouveler sa marchandise, elle ne va pas très loin.

C’est à la Porte d’Aubervilliers qu’elle se fournit. Mme Raymond déplore qu’on ne connaisse plus les rudiments de la couture : « Il faudrait que tout le monde apprenne, filles et garçons. » Alors cette enfant de couturière n’hésite pas à dispenser des conseils. Elle peut mettre la main à la pâte en remplaçant, par exemple, une tête de fermeture éclair quand le changement total ne s’impose pas.

LIRE AUSSI : Olivier Till, de planches et de fil

« J’appelle tout le monde “chéri”, les hommes et les femmes. Ça me vient naturellement », lance cette originaire de la Martinique. Ce qu’elle préfère dans son activité, c’est le contact humain. Officiellement retraitée, elle cherche toujours un remplaçant, mais on imagine que les échanges avec ses clients lui manqueraient. David Raymond n’a pas vu encore sa clientèle se renouveler : « Ce sont surtout des mamies. » Pourtant, à l’heure où l’on se pose des questions sur nos modes de consommation, pourquoi ne pas se lancer à changer les boutons, mettre une pièce sur un pantalon troué ou encore remplacer une fermeture éclair ? 

Au stand de David, les articles sont remis dans des pochettes papier fabriquées avec des publicités ou toutes publications trouvées dans les boîtes aux lettres : « Ça aussi c’est écolo », lance la mercière. Ce stand reste un des rares lieux à Saint-Denis pour trouver tout le nécessaire pour repriser, coudre des boutons ou un ourlet.

Véronique Le Coustumer

Les jours de marché du centre-ville : mardi de 8h à 12h30, vendredi de 8h à 13h, dimanche de 8h à 13h30.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur