À la une En ville

Covid- 19 : les services de santé sur le pont

Pour lutter contre l’épidémie du Covid-19, l’activité des Centres municipaux de santé est maintenue et s’est organisée en conséquence.
La vente de paracétamol sera restreinte en pharmacie et suspendue sur Internet à partir du mercredi 18 mars © Yann Mambert
La vente de paracétamol sera restreinte en pharmacie et suspendue sur Internet à partir du mercredi 18 mars © Yann Mambert

Quelle époque ! Un dispositif de confinement a été mis en place sur l’ensemble du territoire mardi 17 mars et pour 15 jours minimum. Les déplacements sont donc interdits sauf dans les cas de première nécessité et uniquement à condition d’être muni d’une attestation (1) et d’une pièce d’identité.

LIRE AUSSI / Covid- 19 : que faire en cas de symptômes

Les déplacements sont autorisés pour aller de son domicile à son lieu de travail quand le télétravail n’est pas possible, pour faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité, se rendre auprès d’un professionnel de santé, se déplacer pour la garde de ses enfants et soutenir les personnes vulnérables, sortir ses animaux près de son domicile et pour faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour de chez soi et sans aucun rassemblement. Les infractions à cette règle seront sanctionnées d’une amende allant de 135 euros.

La mairie a décidé de maintenir l’activité des Centres municipaux de santé (CMS) ainsi que celle des médecins libéraux « en première ligne » après le passage au stade 3 de la gestion de l’épidémie samedi 14 mars. Il s’agit désormais d’atténuer ses effets. Pour les patients ayant des symptômes de coronavirus (toux, fièvre, difficultés respiratoires), appelez le CMS avant de vous déplacer. Des patients pourront être reçus chaque jour, prioritairement le matin. Pour les patients chroniques ou ayant une fragilité, appelez le CMS avant de vous déplacer. Des téléconsultations seront organisées notamment pour le renouvellement d’ordonnance. Pour ces patients, les rendez-vous seront organisés les après-midi pour éviter les contacts avec les patients ayant des symptômes du Covid-19, qui seront eux reçus le matin.

Gynéco, ORL, dentiste, ophtalmo

Les services de gynécologie des CMS ont suspendu toutes les consultations non urgentes. Les suivis de grossesse, les demandes de contraception et d’IVG, les urgences gynécologiques seront prises en charge les après-midi. Une permanence pour les soins dentaires urgents sera assurée au sein des CMS. Toutes les consultations de spécialités (ORL, ophtalmologie, neurologie, gastro-entérologie, radiologie, kinésithérapie) seront reportées. Une désinfection des locaux sera réalisée plusieurs fois par jour. L’ensemble des centres seront fermés entre 13 h et 14 h pour un nettoyage intensif.

LIRE AUSSI : Une médiatrice pour aider les femmes enceinte sans droits
 

Nouveau-nés et suivi de grossesse

À l’exception du centre de PMI Semard, les cinq autres centres seront ouverts aux horaires habituels. Pour les consultations médicales des Nouveau-nés (suivi de grossesse, vaccination obligatoire), il convient de prendre contact par téléphone avec une PMI qui vous proposera une consultation ou une visite à domicile. Les centres Connoy, Franc-Moisin, Plaine et Barbusse sont dédiés à cette activité. Les familles qui relèvent des centres Semard et Moulins seront prises en charge à la PMI Connoy. Pour éviter la mise en contact d’une femme enceinte avec des enfants potentiellement porteurs du virus, le centre Moulins accueillera tous les suivis de grossesse des femmes qui dépendent de la PMI Connoy et Semard.

Delafontaine n’est pas en reste

À l’hôpital Delafontaine, le plan blanc est activé depuis jeudi 12 mars. La totalité du système sanitaire hospitalier et de ville est ainsi mobilisée. « On est saturé et on manque de matériel », détaille un infirmier de l’hôpital. Tous les cas de Covid-19, auparavant transférés dans les hôpitaux Bichat ou Avicenne et Necker pour les enfants, restent désormais hospitalisés à Delafontaine. Pour libérer des places, certains services comme celui de diabétologie ont donc fermé.

« Chaque établissement fait comme il peut. L’objectif est de ne pas créer de panique et de rassurer les patients. » Seules la crèche Ribambelle et l’école Joliot-Curie restent ouvertes pour accueillir les enfants des professionnels soignants, des CMS et des médecins libéraux. La Ville redéploie ainsi une partie de son personnel dans les établissements publics en fonctionnement. Le reste des agents communaux, confinés à domicile, télé travaillent.

Olivia Kouassi

(1) L’attestation nécessaire pour circuler est disponible sur le site du ministère de l’Intérieur : www. interieur.gouv.f

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur