En ville

Covid-19 : la mairie sur ses gardes face au risque d’épidémie

Bien que pour le moment assez peu impactée par l’épidémie en cours, la Ville a tout de même pris des dispositions pour limiter la diffusion du virus à Saint-Denis. Les écoles et crèches seront fermées dès lundi 16 mars comme l'a annoncé le président Emmanuel Macron. Plusieurs équipements de la ville sont fermés depuis le vendredi 13 mars au soir.
Le maire à la résidence de personnes âgées basilique vendredi 6 mars. © Aiman Saad - Ville de Saint-Denis
Le maire à la résidence de personnes âgées basilique vendredi 6 mars. © Aiman Saad - Ville de Saint-Denis

 

INFOS MISES À JOUR : 

Ce vendredi 13 mars, Laurent Russier a réuni une cellule municipale de « gestion de crise » de l'épidémie du coronavirus et suite aux annonces faites par le président Emmanuel Macron. Comme annoncé par le chef de l'Etat jeudi 12 mars lors d'une allocution télévisée, les écoles et les crèches de la ville seront fermées. « J'ai demandé le maintien d'une activité minimale pour les enfants des personnels soignants », a expliqué Laurent Russier dans une vidéo adressée aux habitants de la commune. 

 

Le rayon pâtes et riz du Carrefour Basilique a du mal à rester fourni et l’approvisionnement du magasin est ralenti depuis plusieurs jours. Pourtant, la Seine-Saint-Denis ne compte que 22 cas de contamination au Covid-19 qui touche plus de 3000 personnes dans tout l’Hexagone (chiffres du vendredi 13 mars). Si certains hôtes de caisse du supermarché ont décidé de porter des gants, aucune indication particulière n’a été donnée au personnel. Dans les pharmacies et les boulangeries, le port des gants est également facultatif. Au marché non plus les commerçants n’ont reçu aucune recommandation spécifique face à l’épidémie en cours. La mairie et la préfecture n’en ont pour l’instant pas prévu la fermeture.

Aucun cas n’a pour l’instant été détecté

La municipalité a chargé ses agents du centre communal d’action sociale (CCAS) de contacter toutes les personnes inscrites sur le fichier canicule pour leur rappeler les consignes de prévention par téléphone. Aucun cas n’a pour l’instant été détecté. Le maire s’est rendu vendredi 6 mars à la résidence de personnes âgées Basilique pour observer la mise en place des mesures de protection pour cette tranche de la population principalement impactée par le Covid-19.

LIRE AUSSI / Coronavirus : R.A.S à Delafontaine

« Les résidents étaient plus sereins que ce que l’on pensait », précise-t-on à la Ville. Le personnel a été chargé de vérifier plus fréquemment la température des pensionnaires et le nettoyage des sanitaires a été renforcé. Pas de confinement, mais les visites ont été limitées. Il a été demandé d’éviter celles des enfants qui peuvent être porteurs sains. Vu les difficultés d’approvisionnement en gel hydro alcoolique, la Ville a décidé de prioriser sa distribution aux résidences pour personnes âgées et à la Maison des solidarités ainsi qu’au personnel dans les accueils qui reçoivent du public. Dans les écoles et accueils de loisirs, des stocks de savons liquides et de papiers d’essuyage feuille par feuille ont été constitués. Laurent Russier s’est d’ailleurs rendu à l’école Jean-Vilar après sa visite de la résidence Basilique vendredi 6 mars pour s’en assurer.

La municipalité a demandé aux adultes encadrant de veiller à la bonne application des consignes. « La seule contrainte, c’est de bien vérifier que tout le monde se lave les mains et de faire attention au gaspillage », détaille-t-on au cabinet du maire. Enfin, le match de rugby France-Irlande prévu samedi 14 mars au Stade de France dans le cadre du Tournoi des Six Nations a été reporté et sera, selon Le Parisien, sûrement reprogrammé à l’automne.

Olivia Kouassi

Réactions

Bonjour, les communiqués quotidiens de l'ARS Ile de France permettent d'avoir des chiffres beaucoup plus à jour...
L'épidémie est là. De source sérieuse interne à la clinique de l'Estrée à Stains, une douzaine de cas ce matin. Sauf complication diagnostiquée, les patients sont renvoyés chez eux avec une ordonnance après une prise de sang et radio pulmonaire. Mêmes les tests automatiques de dépistage ont été arrêtés.
Le coronavirus est très contagieux et très dangereux. Le taux de mortalité des personnes contaminées atteint 2,3% c'est énorme. Une grande coopération internationale de la recherche médicale essaie de trouver un médicament. Le gouvernement italien a compris l'ampleur du problème. Bravo à Guiseppe Conte qui a pris les bonnes mesures. Le gouvernement français tarde à appliquer la phrase 3 de l'épidémie pour préserver l'économie, c'est un mauvais calcul. Le refus d'Édouard Philippe de reporter les élections municipales est irresponsable. Dimanche 15 mars 2020 dans les bureaux de vote des 36000 communes françaises le coronavirus s'en donnera à coeur joie.