Courrier des lecteurs

« Les taxis ne peuvent plus me déposer »



Le Journal de Saint-Denis vient de me parvenir et j’ai lu avec beaucoup d’attention l’article sur le mauvais usage des bornes délimitant les zones piétonnes. Je comprends votre souci pour faire respecter ces bornes, mais de mon côté j’ai une autre vision des choses. Je n’ai pas de voiture, pas de garage, ni parking. J’habite depuis toujours rue de la République or, quand j’étais jeune, taxis ou amis me déposaient à ma porte avec ou sans bagages à n’importe quelle heure. Maintenant, je suis une vieille dame (encore alerte, certes) mais les taxis ou les amis ne peuvent plus me déposer à ma porte. De nombreuses fois à l’interphone le passage nous a été refusé : ni les bagages, ni l’âge n’ont infléchi la décision du responsable. Un soir, ce responsable, sans doute très fatigué, m’a dit que je n’avais qu’à venir avant 10 h du matin. Alors que faire : se débrouiller ? Rester chez soi ? Ne plus recevoir, ni accepter d’invitation ? 

Françoise V.