Courrier des lecteurs

Et si les commerçants se mobilisaient contre les vendeurs à la sauvette ?


Chacun a pu remarquer la recrudescence des vendeurs à la sauvette tant sur la rue de la République, la rue Gabriel-Péri, les alentours du marché, la gare et maintenant la place du 8-Mai-1945. Je ne comprends pas le comportement des commerçants de ces quartiers. 


Comment peuvent-ils rester passifs face à cet encombrement devant leurs commerces ? Peut-être qu’une mobilisation de ces derniers pourrait faire intervenir tant les services municipaux que les services de la police afin de mettre un terme à ces ventes sauvages. Je pense que les commerçants paient suffisamment de charges pour que l’accès à leurs commerces soit libre. Et je ne parle pas des piétons qui circulent dans ces divers endroits. D’autre part, de la nourriture est proposée à la vente sur les trottoirs. Où est l’hygiène ?


Maurice Corlay