Coté commerce / Les Verdiots

Le chef Patrick Perney
Le chef Patrick Perney


Avec ses nappes et serviettes en tissu et son sol en mosaïque, Les Verdiots (26, bd Marcel-Sembat à Saint-Denis) a le charme désuet des bonnes vieilles maisons. Et pour cause : il y a déjà vingt-six ans que le chef Patrick Perney y concocte une cuisine de tradition française avec un goût affirmé pour les Landes.


Son épouse Annie disparue, c’est aujourd’hui son fils Guillaume qui le soutient en salle. Lequel s’empresse de montrer le Guide vert Michelin où le restaurant a droit à quelques lignes élogieuses. « On est le seul établissement dionysien à y figurer », note-t-il.


Il faut dire que M. Perney propose une carte appétissante au rapport qualité-prix tout à fait correct. « On travaille surtout des produits frais qu’on transforme entièrement sur place », précise le père. « De toute façon, le chef ne sait pas bosser autrement », plaisante le fils.


Et d’énumérer les glaces et desserts maison ou le saumon « fumé dans un fumoir fabriqué sur mesure ». Et évidemment les spécialités du Sud-Ouest : l’incontournable foie gras, le canard, les cèpes… Lesquels figurent en omelette dans le menu du midi à 13 € (entrée + plat + dessert).


Ce jour-là, l’on pouvait se régaler d’un potage paysan, de saucisse fumée pommes vinaigrette ou d’un Parmentier de morue. Le menu « gastro » oscille entre 20 et 35 €, servi dans la grande salle du restaurant à l’ambiance cosy.


Côté carte des vins, on peut faire confiance à M. Perney, élu « Commandeur des vins et spiritueux de France ». Fermé le dimanche et le lundi. Dernières commandes à 14h et 21h30.

P.D.S.C.


Le plus

Les plats sont proposés à emporter. La bonhommie du chef et le sens de l’accueil qu’il partage avec son fiston. Ambiance les jours de rugby au Stade de France.

Le moins

Le restaurant est fermé les mardis et mercredis soirs (ouvert sur réservation, à prendre avant midi au 01 42 43 24 33).