Coté commerce / Jeff de Bruges


L’enseigne Jeff de Bruges est connue pour ses chocolats. Elle l’est moins pour ses dragées. Pourtant pas n’importe lesquelles : les dragées Martial, grande marque de tradition française, créée en 1924. « Les meilleures », apprécie Odette Couleau, responsable administrative de la boutique du 57, rue de la République, à deux pas de la Poste. Les amateurs connaissent l’adresse, où ces friandises à l’amande sont proposées tout au long de l’année. Mais c’est dès le printemps et jusqu’en août que se fait le gros de la vente. « Pour les mariages, les baptêmes, les communions… De toutes confessions. » Et pour les naissances à tout moment.


Il faut compter une quinzaine de jours pour obtenir sa commande personnalisée aux noms des futurs époux ou du nouveau-né. Le choix de conditionnement est riche : boîtes en carton ou métal, pochettes en organdi, sachet en lin, chaussons de bébé tricotés, boules transparentes… Que l’on garnit de dragées Avola (amande de Sicile), Lérida (d’Espagne) ou de palets au chocolat, proposés dans une large gamme de couleurs.


Le Jeff de Bruges dionysien existe depuis 2001 et draine une clientèle de fidèles, locale comme des villes alentours. « Et des entreprises de la Plaine, se réjouit Mme Couleau. L’essor de ce quartier nous a fait beaucoup de bien. » Bien sûr, la boutique fait la part belle aux chocolats. Une adresse gourmande ouverte du mardi au samedi de 10h à 19h (interruption de 13h30 à 15h).

P.D.S.C.


Le plus

L’accueil aimable et souriant de Carole, responsable du magasin (notre photo). De vraies glaces à l’italienne, proposées devant la boutique aux beaux jours.

Le moins

N’accepte pas les chèques, comme nombre de boutiques de nos jours. Paiement par espèces et CB uniquement.