Coté associations / ChamS collectif Syrie

Une queue pour du pain à Qouseyr, dans la région de Homs
Une queue pour du pain à Qouseyr, dans la région de Homs


Chams veut dire soleil en arabe. ChamS collectif Syrie est le nom choisi pour une nouvelle association dionysienne. Créée par trois femmes, Nathalie Bontemps, Sarah Delaunay et Hala Abou Zaki. Nathalie, désormais dionysienne, et Sarah sont deux Française qui ont vécu en Syrie.


Elles ont dû quitter ce pays, fin 2011 pour l’une et début 2012 pour l’autre, à cause du danger devenu omniprésent. Avant leur départ, elles avaient participé à constituer un réseau d’entraide dont les premières actions ont été de subvenir aux besoins des familles ayant des personnes décédées ou détenues en raison de leur position face au pouvoir en place.


Ce réseau a grandi et a augmenté son efficacité. Il existe toujours et continue son action. La majorité des Syriens vivent actuellement sans eau courante ni gaz et presque sans électricité. L’approvisionnement est un problème et ce réseau tente de répondre aux besoins de la population, particulièrement touchée dans certains quartiers.


ChamS collectif Syrie a été créé pour dire ce que vivent les Syriens, et pour apporter depuis la France du soutien, sous toutes les formes possibles, à ce réseau existant. Le jeudi 14 février de 18h à 20h, les trois initiatrices de ChamS seront à la Maison de la vie associative (19, rue de la Boulangerie) pour un « Jeudi associatif ». L’occasion de lire un texte que leur a fait parvenir ce réseau syrien avec lequel elles restent en contact.

V.L.C.


ChamS collectif Syrie, 19, rue de la Boulangerie 93200 Saint-Denis ; mail : collectif.chams@gmail.com