À la une Cultures

Musée d’art et d’histoire
/ ConVersatoire, versant expo

Le dispositif lancé il y a un an valorise la diversité dionysienne à travers des projets artistiques et participatifs, réunissant habitants, associations et artistes. L’ancien carmel accueille donc les premières créations du ConVersatoire.
Le musée accueille aussi des oeuvres contemporaines (issues de la collection départementale d'art contemporain).
Le musée accueille aussi des oeuvres contemporaines (issues de la collection départementale d'art contemporain).

Qualifiée de « multiculturelle » pour la diversité qui la caractérise, Saint-Denis a toujours été un territoire de brassage culturel. Depuis le Moyen-âge, commerçants, ouvriers, pèlerins, intellectuels et migrants venus des quatre coins du globe y ont trouvé refuge et ont forgé – au gré des fixations des populations sur son sol – son identité. Mais que reste-t-il de ces flux qui ont façonné son visage ? Et ce multiculturalisme, cette richesse, comment l’incarner sans le vider de sa substance ? Comment lui redonner un nouveau sens ? C’est la question à laquelle répond l’exposition Art et archéologies, ConVersatoire inaugurée jeudi 8 novembre et qui se tiendra jusqu’en février au musée d’art et d’histoire. 

Dans la chapelle de l’ancien carmel, œuvres contemporaines (installations issues de la collection départementale d’art contemporain. Notre photo) et objets archéologiques (découverts sur le territoire) se mêlent et composent une toile que complètent des Récits de vie. Ces derniers ont été récoltés auprès d’habitants de Saint-Denis sous différents formats dans le cadre du ConVersatoire. Pour comprendre ce que ce terme renferme, il faut faire un petit saut dans le passé.

Fin 2015, dans un contexte post-attentat qui a marqué Saint-Denis, la Ville a élaboré un schéma d’orientation qui définit les grands axes de sa politique culturelle. Celle-ci s’appuie notamment sur la Convention de Faro qui jette les bases d’une reconnaissance des droits culturels (lire encadré ci-dessous). À Saint-Denis, cette politique qui se veut inclusive, se traduit avec la mise en place du ConVersatoire, dispositif lancé officiellement il y a un an et qui valorise la diversité dionysienne à travers des projets artistiques et participatifs, réunissant habitants, associations et artistes. Treize initiatives subventionnées en partie par la Ville ont déjà été labellisées ConVersatoire. L’exposition Art et archéologies, ConVersatoire au musée de Saint-Denis est l’occasion de mettre un coup de projecteur sur les premiers projets, certains achevés, d’autres en cours de réalisation. 
 


Photo souvenir

Dans la salle du chapitre sont présentés In Tissu de Julia Lopez et l’association Déchets d’art ; Récits de vie de Clyde Chabot et la Communauté Inavouable ; Raconte-moi notre quartier par Philippe Monges et l’association Mémoire Croisée ; Empreintes de Maëlenn Le Clainche et Franciade ; Mots dans l’air avec la conteuse Katie Bournine et son association Mots et Regards. Des habitants ont été associés à chaque projet mais tous les Dionysiens peuvent contribuer lors des événements qui accompagnent l’exposition. Samedi 17 novembre de 16h à 18h, La Communauté Inavouable restituera l’atelier d’écriture Récits de vie avec les habitants du quartier Delaunay-Belleville-Sémard qui partageront avec les visiteurs leurs parcours de vie jusqu’à Saint-Denis autour d’une table où se bousculeront souvenirs et gastronomie.

Dimanche 25 novembre de 15h à 18h, dans la salle du Chapitre, le photographe Philippe Monges réalisera le portrait des volontaires et recueillera auprès d’eux un souvenir lié à Saint-Denis (événement singulier, anecdote…) qui servira à réaliser l’œuvre collective La boîte à souvenirs. À l’étage, dans la tribune de Mesdames, l’artiste Julia Lopez proposera de broder collectivement un refuge à partir de fragments de vêtements ou de tissus qui doivent être accompagnés d’un récit. Une collecte sera organisée le samedi 1er décembre et le dimanche 3 février de 15 h à 18 h. Quant à l’association Mots et Regards, dont le projet initial est l’édition d’un livre-CD de comptines, jeux de nourrices et de contes, elle enregistrera le 6 janvier 2019 berceuses et chansons enfantines (quelle que soit la langue) qui alimenteront ainsi la base de données du projet Mots dans l’air.
 

Maxime Longuet

Art et Archéologies, ConVersatoire, au musée d’art et d’histoire (22 bis, rue Gabriel-Péri), jusqu’au 19février. Ouvert lundi, mercredi, vendredi 10h/17h30, jeudi 10h|20h, samedi et dimanche 14h/18h30. Fermé mardi et jours fériés et du 22décembre au 1er janvier inclus. Tél. : 0142430510. Infos et tarifs : musee-saint-denis.com
 

Convention de Faro 

Adoptée par le Conseil de l’Europe en 2005, cette convention-cadre, dite convention de Faro, donne une importance capitale à la participation des habitants dans la construction du patrimoine et détaille son application.
Elle défend le droit de bénéficier du patrimoine culturel et de contribuer à son enrichissement.La Convention contrecarre l’approche très verticale des droits culturels, notamment en France, en donnant un rôle clé aux populations qui redéfinissent leur patrimoine commun comme l’illustre la création de la coopérative de l’Hôtel du Nord à Marseille (2011), une coopérative autonome et démocratique qui fait école sur les principes de Faro. Entrée en vigueur en 2011, et ratifiée par 17 États, cette convention n’a toujours pas été signée par la France, pour des raisons législatives selon le discours officiel.

Maxime Longuet

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur